Message d’espoir

 

 

  Soleil    Message d’espoir    Soleil

 
 Etrangement, je regardais hier (samedi 22 novembre) un reportage sur « Animaux », aux séances toujours
éblouissantes de beauté par leurs éclats de vie et de réalisme ! Et j’écoutais ainsi l’histoire d’une maman singe protégeant son petit venant de voir le jour mais né avant terme. Je les
revois encore l’un et l’autre, elle si menue, si frêle et lui s’agrippant et se blottissant contre elle de toutes ses forces. Pour leurs premières heures de vie ensemble, ils dûrent affronter une
nuit de grand orage, froide et dévastatrice! Il tint le coup ce petit bonhomme, fort sans doute de l’amour protecteur de sa mère. Mais, au petit jour, le destin en décida autrement …
n’aurait-il peut être pas eu suffisamment de santé pour poursuivre son chemin par la suite : il demeurait, sans vie, contre le ventre de sa mère !
Je me souviens surtout des mots de celle qui commentait …et elle dit que, parfois, dans pareille tragédie, certaines
mères gardèrent ainsi pendant des mois leur petit sans vie contre elle, sans pouvoir s’en séparer !
 
C’est alors que je compris le plus brutalement du monde ce qui venait de m’arriver tous ces jours-ci, je venais à
l’instant de comprendre mes instints, ma douleur et mon besoin !
Aussi…Amis, Pèlerins, ou simple passant…je te demande de me pardonner de ne plus avoir trouvé la force de t’écrire,
comme je n’avais plus la force ni de regarder les lueurs du  jour, ni de marcher plus loin, ni …d’aimer davantage !
Aveugle et sourde, j’étais comme toutes ces mères qui ne pouvaient vivre sans « la chair de leur petit » … dans une
sorte de sphère effroyablement embuée et cruelle comme l’étau qui se resserre ! Tel un soleil qui point à l’horizon, je commence à peine à réfléchir ..à réagir !

Mais, déjà un peu avant cela, j’avais compris que quelque chose en moi se passait , quelque chose d’inhabituel avec
les derniers jours passés …et c’est en regardant « Burning Man » (sur « Voyage » cette fois) qu’entre mes yeux et mon coeur s’est alors tracée une émotion hors dimensionnelle, à l’image
de ce désert du Névada où des dizaines de milliers de personnes viennent chaque année exprimer leur utopie, dans un grand festival musical irréellement bariolé, et ils le font de la façon la
plus spirituelle et la plus insolite qui soit au monde …c’est magistral !
Et, au coeur de ces créations, il y a ..David Best et son temple ! je ne sais combien il peut faire de hauteur, mais
il contient assez d’espace et de volume pour abriter les souffrances et les espérances du monde entier, puisque c’est précisément là que tous les burners viennent par millier se réunir
pour un recueillement, une réponse, ou déposer leur message pour un monde meilleur ou …à un être cher disparu ! David Best est là pour les écouter, les accompagner comme il accompagna cette
jeune dame au regard mouillé qui voulut déposer à un endroit bien précis du temple, assez surélevé, quelques mots sur feuille 21×29.7….: mots, dessins, histoires, poèmes, ou belles
images, comme ceux dont nous avons recouvert le corps de Yoann, et qui fit naître à l’intérieur de nous la force vive et sereine d’une délivrance, comme sur le visage de cette jeune dame et
sûrement tant d’autres !
Lors du discours, d’une intensité sans pareil, un homme en pleurs se tenait face à David Best, son fils s’était
suicidé. Alors David Best lui dit « …tu trouveras la force, un jour tu la trouveras, je t’assure ! » et il ajouta, en parlant de lui même, « …car l’homme qui se tient devant toi a perdu son
fils dans un accident de voiture »! C’est alors que nos 3 regards (le mien mêlé à celui de Patrick et Lola) se croisèrent et se figèrent comme dans un incroyable chaos …coïncidence
fulgurante ou signal lumineux du Ciel pour nous dire « …Conservez cap et courage, il y a encore des choses fantastiques à accomplir » ! Comme, par ex.,
 ce temple monumental tout en cartons que David Best ramassa, entre autres, dans les rues d’Amérique, symbolisant
ainsi la misère de ce pays où tant d’hommes vivent et meurent dans ces cartons !
Je suis entrain de m’apercevoir « distraitement » que nous sommes le « 23 » novembre …il y a donc un mois, jour pour
jour, que tu t’envolais mon Yoann vers ce bel ailleurs, encore inconnu de nous, je parle de beauté, oui, car ton visage avait déjà les traits lisses et purs d’un ange et il exprimait une
incroyable paix ! Et c’est précisément aujourd’hui,  en ce 23 novembre, que je retrouve moi aussi un peu de paix intérieure qui me donne le coeur et la force de me remettre à
l’ouvrage dans ce qui est ma thérapie parfois, ma seconde nature toujours : l’écriture ! Et dire que j’avais peur de plus jamais savoir écrire, mais, avec toi comme muse …comment
ne pas trouver dans chaque mot le sublime et le merveilleux ! Mes mots sont bien le reflet de ton âme !
 
Durant les pires agonies, je crois à présent au prodigieux de l’inexplicable, comme je parlais tout à l’heure de
signaux lumineux du Ciel …car, même si peu d’éclairs sont venus m’extirper de l’obscurité, il y en a quand même eu quelques uns : une adresse e-mail que j’ai retrouvée par miracle.. une
personne que j’avais durement refoulée et qui, malgré tout, a cherché à comprendre.. un coup de fil des plus inattendus…et ce sont toutes ces personnes qui ont, de surcroît, eu
dans leurs mots la sincérité et la luminosité dont j’avais juste besoin !
Alors aujourd’hui, j’aime à croire que tout peut renaître de ses cendres comme ce temple du Nevada qui brûlera aussi
comme les autres symboles de « Burning Man », et que je dois m’efforcer à suivre, pour le restant de mes jours, une lumière trop belle, trop authentique et trop pure pour trouver un jardin sur
terre …la tienne Yoann, en essayant justement d’oublier mes instincts d’animal sauvage !
 
Je te le promets, mon ange, que j’y parviendrai…même si cela doit prendre du temps : le temps que l’ardeur
renaisse de l’épuisement..que l’espoir renaisse de la douleur !
Comme je t’avais promis que je parlerai de toi au monde entier, afin que ce monde entier pense à toi et t’inonde
de son amitié ……..et je le fais aujourd’hui !
 
                                                                                
SoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleilSoleil

3 réflexions sur « Message d’espoir »

  1. tes mots me donnent l’espoir de croire en demain tout est si doux ici et ta force traverse l’écran pour m’apporter du réconfort moi qui suis actuellement incapable d’en donner je me dois de revenir
    te lire pour puiser la force d’amour qui t’anime

    J’aime

  2. J’ai relu avec beaucoup d’émotion ce beau texte où une maman livre la douleur de son coeur.

     

    Surtout ne doute jamais , le soleil revient toujours pour sécher la rosée.

     

    gros bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :