Une route en forme de coeur

Samedi 18 avril : 1er jour des vacances et sans
doute …
le plus beau Soleil !
  
J’ai fait hier un magnifique chemin pascal, un chemin qui m’a réconcilié avec une déchirure en forme de « route » et
de « virage » , une plaie grande ouverte aux poussières du temps !
Je sais à présent que cet endroit, tout imprégné de ta lumière, cet endroit que je ne pouvais effleurer sans les
cris de la douleur, m’imprégnera désormais de la même paix que sur les bords de la Sumène ou sous les branches de mon vieil arbre centenaire, sans doute parce que de là …….tu nous regardes et
nous souris un peu plus fort !
  
Il n’est pas loin de 10 heures,
sur la route de Foulayronnes près d’Agen, en ce 1er
samedi
des vacances de Pâques 2009… quand tu fis ressusciter mon coeur de l’épouvante
  
 

Nous avons repris cette route pour y déposer des fleurs et te rendre hommage, à l’approche de ton
anniversaire…mais, dans mon for intérieur, j’imaginais revenir à pas de géants l’effroi, les sanglots, la révolte, la paralysie, l’horreur.
Devant ton esquisse encore dessinée sur la route, mon compagnon dût m’amener lentement par la main mais, tout à
coup, parvenue devant les 1ères fleurs déposées en octobre, il se passa en mon être quelque chose d’étrange, d’extraordinairement léger et bienfaisant …comme les herbes embaument après une
pluie sauvage, comme l’enfant juste né vient poser sa chaleur sur un ventre apaisé…
et je me suis alors sentie si bien, comme baignant dans un sourire cristallin !
Il n’y a dans tout cela ni miracle, ni magie mais simplement une présence : ta présence
!
 
Puis, notre recueillement fut ponctué d’échos limpides de chants d’oiseaux  provenant des arbres
derrière en fond de paysage, et j’ai remarqué aussi que c’était à cet endroit de la route qu’ils étaient les plus nombreux …
 
Au fur et à mesure que nous nous éloignâmes de la couronne de fleurs fraîchement déposée, je me disais que
j’étais heureuse d’être venue, et d’avoir choisi ces 2 magnifiques coeurs qui nous parlèrent aussitôt…et, juste avant de repartir pour de bon, j’ai réalisé soudainement ceci
que le rouge était la couleur préférée de Gwendoline et l’orange celle de Lola !
Alors, les plus belles choses ne se concevraient-elles pas parfois dans la plus immense innocence ?
        Ou était-ce ton souhait le plus ardent d’arborer la couleur de leur
coeur ?
 
 
Nous te laissons , comme en plein coeur d’une « poésie tahitienne « …de celle qui constitua ton dernier voyage
ici bas et t’immergea de tant de bonheur …
                                                                   
A Bientôt mon ange Coeur rouge
 
A 1 km de là environ, bordant l’autre côté de la route, j’ai eu envie d’aller m’emplir
de la Garonne…
 
 pour le charme de
son paysage
                                                   
et

 la fougue de ses
vibrations

 et, de là, nous eûmes droit à un
splendide envol de canards sauvages …
                    et il m’a semblé alors t’entendre nous dire
:
                  « …Comme la vie l’est prodigieusement, je serai moi
aussi toujours là ! »
 
Je suis repartie confiante et pleinement apaisée vers l’autre RV de la journée en terre
gasconne,
       vers la lascivité de ruelles marchandes, aux parfums
du Sud et souvent riches d’une histoire millénaire,
       pour ce jour et, à maintes reprises, enveloppées de
délicieuses vapeurs de glycines          
                      et des rires de mes 2 princesses au regard
d’exception
                                             
mes 2 soleils
                                     
mes 2 plus jolies fleurs des îles
 

                                                    
mes 3 trésors
                                           
oh! combien je vous aime
                                                    démesurément
!  
                      
 

 

 

 

4 réflexions sur « Une route en forme de coeur »

  1. Marc m – 20 Avr., 2009 – Soyons reconnaissant aux personnes qui nous donnent du bonheur; elles sont les charmants jardiniers, par qui nos âmes sont fleuries.
    Marcel Proust
    Merci,
    Marc

    J’aime

  2. EvaJoe Des mots – 20 Avr., 2009 – La plupart des hommes font du bonheur une condition. Mais le bonheur ne se rencontre que lorsqu’on ne pose pas de condition. (Arthur Rubinstein- extrait de
    Souvenirs)

    Il y a des moments ou l’on ne peut même pas émettre un son ou bien écrire un mot. Hier quand j’ai découvert tes écrits je suis restée sans voix. Cette hymne à l’amour, ces moments intenses partagés
    sur cette route ou votre enfant a quitté son enveloppe terrestre pour renaître à Dieux, et cela dans la fête Pascale vous a permis de communier totalement avec votre Yohan et toi Sabine tu n’es pas
    repartis écrasée mais la tête haute, la paix au cœur.

    Il a suffit d’oser et d’aller là bas.

    Merci pour cet instant de bonheur partagé

    J’aime

  3. Marc m – 20 Avr., 2009 – « le bonheur ne consiste pas à acquérir ni à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre.  »
    Epictète
    le bonheur vient vers ceux qui croient en lui.

    J’aime

  4. nanie nanie – 9 Août, 2009 – bonjour ma chère Sabine quels mots touchant tu as déposé dans ma messagerie puis-je le le copier sur mon blog c’est vraiment trop beau et si une belle leçon pour nous
    tous ! le monde a grand besoin d’espérance … je parcours ton blog avec grande émotion ayant moi même des enfants de 28 ans 26 ans 10 et 8 ans… je suis veuve de mon premier mari le papa de mes
    grands DCD d’une crise cardiaque à l’âge de 30 ans… je suis restée seule pendant 10 ans avec un immense chagrin puis j’ai rencontré Philippe que j’appelle Nounours dans mon Blog petit surnom..et
    nous avons eu 2 autres garçons… voici un peu le récit de ma vie …..je veux apporter ma joie malgré ma tritesse je veux apporter l’espoir malgré la souffrance je veux apporter la Foi à qui
    voudra bien l’entendre …. tout ça dans mon blog …mon blog est une seconde peau c’est moi tout simplement merci de l’apprécier et merci de me faire l’honneur de mettre mon petit monde dans tes
    favoris cela me touche je ferais de même pour le tien car il est…. BEAU tout simplement …il n’y a pas de hasard ma chère Sabine tout n’est que providence…. j’ai reçu ce matin ton mail qui
    était posté chez Herrow…pourquoi ai-je le retour des commentaires de SON blog je ne sais pas … mais j’ai lu ton problème et je suis allée lui dire que j’avais résolu le mien en pensant que tu
    pourrais aussi avoir ce message…..hihi ! et ça a marché ! vive l’informatique !
    merci de me dire si je peux mettre ton joli commentaire sur mon blog je ne le ferais qu’avec ta permission…..
    très belle journée, Sabine et heureuse de te connaitre
    au plaisir
    bisous amicaux
    Nanie
    ps : n’hésite pas si je peux t’aider en quoi que ce soit…
    mais saches que de mon côtés Yoann sera désormais dans nos prières quotidiennes….
    je n’ai rien dit sur tes articles mais celui ci m’a beaucoup touché et ces deux coeurs sont magnifiques !
    je te donne ma nouvelle adresse mail car celle avec laquelle j’ai posté ce commentaire n’est plus valide je ne me rends plus sur MSN il faudra que je refasse une nouvelle inscription je pense…..

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :