De Burgos à Fisterra : 3ème partie

Chemin de pardon…
Cette partie du Chemin fut, pour moi… un Chemin de pardon, un Chemin exclusif fait par toi et pour toi
!
Et j’ai rapidement compris, quelques étapes avant Santiago, que je cheminais pour te prouver mon amour et aussi pour
brûler ta souffrance , mais avant tout, pour
                                            « la
porter
 » …
Ce sont dans mes chaussures que je l’ai portée, celles-là même qui m’empêchaient de poser les plantes de pieds par
terre aux arrivées d’étape !
Elles ont réalisé l’impossible pour suivre le rythme et s’adapter aux efforts demandés, mais ont fini par s’émietter
de l’intérieur comme ….ton coeur le fit !
Elles ont déformé ongles et orteils, et ont lanciné dans la chair comme …

ta souffrance le fit !
 
 

Ici repose apaisée
ta souffrance sur la terre
 
Plus de 2 heures durant, je n’ai cessé de ramasser des poignées d’herbes brûlées par le soleil, afin d’attiser le
feu qui se refusait à prendre, vue la quantité d’eau que mes chaussures et nos 3 paires de chaussettes avaient accusé le matin !
Puis, je ne cesserai de te défendre , bec et ongles dehors, contre tous ceux et celles qui voulurent en faire un
spectacle et le photographier …
Je n’ai pu quitter les lieux qu’une fois ta souffrance parfaitement endormie, tel l’enfant que l’on laisse,
rassuré, les paupières enfin closes et le sommeil souriant !
 
J’ai eu le privilège de cheminer
       avec un « Ange gardien »
et je peux mettre un nom
à la Foi qui a guidé mes pas …
           » YRose rougeoRose rougeaRose rougenRose rougen  « 
 
Souvenez-vous de notre dernier grand « coup de foudre » au dernier jour de notre voyage, et de ce musicien prodige en
qui nous fîmes naître de multiples paillettes d’émotion dans les yeux en emportant sa musique avec nous …
Il jouait du … »Hammer Dulcimer« 
 
je te dédie cette musique, mon ange !
Ou plutôt « cet instrument » …il est des plus magiques, à la fois sauvagement doux et irrésistiblement envolé,
à l’image de tes yeux et des caresses de ton âme,
               à l’image du royaume des anges
 
 
               

 
 
 
 
 

Depuis…

 

je me rappelle chaque seconde qui a gravi les jours de ce beau voyage, de ses somptueux jardins à ses
tout petits riens, des cris que nous nous amusions tous à émettre sous un pont en partant vers Arzua de la même façon que des enfants, au pèlerin qui cheminait alors devant nous et portait
derrière son sac, comme le remarqua Lola, un « adorable doudou », à cette « Dame nature » qui ôta d’un geste presqu’impatient l’étoffe de brume qui cachait ce qui apparut sous nos yeux fascinés,
telles les portes d’une grotte qui se seraient ouvertes sur un palais de cristal ….. »LA MER » !  Et, de la même façon qu’un pèlerin n’oublie jamais son arrivée
sur Santiago, nos yeux n’oublieront jamais l’éventail « d’images fortes » qu’ils vécurent juste avant ce rêve d’écume, de la pluie happant la nuit noire au fantasmagorique manteau de brume
!

je me rappelle aussi , cette belle journée qui nous mena de Negreira à Olveiroa, où nous empêchâmes successivement
pas moins de 5 pèlerins de se perdre, sauvâmes un chat de la mort certaine et où je laissai les trésors de ma potion magique (tant pis pour… »son flacon souvenir » !) à une pèlerine atteinte
d’une tendinite …
Et, d’ailleurs…… »qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse » !
 
Nous n’avons plus revu ni entendu parler de « Raymonde », rencontrée à Bercianos …

chagrin !
 
Je remercie chaque pèlerin d’oser inscrire leurs mots sur les pages de mon coeur…tu en fais partie « cousine
québécoise », encore MERCI !
 
« Mélanie », notre cousine québécoise, 1ère fille en partant de la gauche.
 
Je remercie encore du fond du coeur Philippe et Nicole (dont je viens de découvrir les mots écrits à notre intention
sur son blog le 6 juillet, jour de notre départ …) pour nous avoir tenu si fraternellement la main tout au long de ces jours  Rose flétrie
 
J’ai extrait ici tout ce qui m’a certainement le plus touchée au plus profond de mon être …
           mais ce voyage, tant par son face à face avec la Nature
qu’avec l’Humain, n’a été qu’une « rencontre des plus grandioses » du 1er au dernier jour …mais
 
         Y a-t-il vraiment un dernier jour ?
 
 

8 réflexions sur « De Burgos à Fisterra : 3ème partie »

  1. Nicole crouzillac – 30 Nov., 2009 Je viens de lire ton « récit ».
    Merci pour tes mots, tu nous fais partager ton (votre) pèlerinage, et à cette lecture QUE D’EMOTIONS !!!
    mes pauvres mots ne sauront jamais les décrire.

    Je comprends ce que tu as ressenti. En cheminant, je pense que nous avons les mêmes sentiments, même si nous n’avons
    pas les mêmes buts. En lisant, j’ai revécu, mon chemin, celui du Camino, mais aussi celui de l’Aragon, del Norte, et puis Inglès.

    Je pense que marcher permet de rentrer en soi-même et de se découvrir au plus profond de soi. Découverte d’un
    trésor, qu’il faut savoir faire fructifier au retour, mais là ….. C’est le plus difficile. N’oublions jamais ce que nous
    avons trouvé ou plutôt retrouvé sur ce CHEMIN.

    J’aime

  2. Nanie Nanie – 4 Déc., 2009 chemin je t’aime ! voilà qui résume bien tout ce récit passionnant ! merci Sabine c’est comme si j’avais cheminé avec vous… que d’émotions de temps fort et riches en
    partage aussi !
    et comme ta petite Lola est belle sur cette dernière photo … regarde triste et attendrissant on a envie de la serrer dans nos bras….
    il vous en a fallu du courage pour parcourir tout ça mais vous vous êtes dépassés vous même ! et tout cela sous le regard bienveillant de votre petit ange gardien …Yoann, qui vous redonnait force
    et courage dans les moments de tristesse d’angoisse de fatigue…..
    ah Philippe a un Dulcimer c’est superbe mais il ne ressemble pas à celui ci je t’enverrais une photo et un extrait de sa composition dessus il en joue comme un guitariste c’est super ! merci pour
    ce moment musicale
    je t’embrasse tendrement ma petite Sabine
    à bientôt
    Nanie

    J’aime

  3. Je crains de m’être égarée…en chemin….:)

              Ah ! Sabine ….moi et la technonolie aujourd’hui ….:(

                                                            
    Je ne dois pas être sur la route …

                                                                                                      
    Amitié d’H

    J’aime

  4. ET EN PLUS PANNE QUASI TOUTE LA JOURNEE …:(

                                                                          
    A BIENTÔT

                                                                                            
    je krôas

    J’aime

  5. Non ,non …il y en a un qui aime trop l’ordi ….pour faire ça !!!!!!!!!!!!

                                                                               
    Bonne soirée Sabine 

                                                                                                                         
    HHH

    J’aime

  6. Le freux est un corbeau avec un bec blanc à la base du front ,des pattes très rétractiles .La corneille ,un corvidé classique ! le ramier est un pigeon que l’on voit dans les bois ,une collerette
    blanche autour du cou ,une sorte de palombe ,un jabot couleurs gorge de pigeon  🙂

                                              
    Bonne journée Sabine

                                                                                  
    H

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :