Beauté de l’inattendu

Oui, je sais …mes doigts, mon inspiration et surtout mon farouche besoin d’écrire filent plus vite peut être que
le temps qui vous est imparti pour la lecture et la rêverie !

Depuis mes pérégrinations littéraires de ce week end , rien que 3 billets à découvrir …Allez,
courage, ou demandez un peu d’indulgence au temps !

Et j’ai une pensée toute particulière pour cette belle « chaine de solidarité » dont je vous parlais hier. Cette chaine qui, comme
pour défier la douleur , a choisi de survoler le temps avec les ailes roses d’une fée …

                 de se noyer dans la couleur qui symbolisait nos
livres de petite fille, les lignes de la Comtesse de Ségur, le cheval de Barbie, un frêle chausson de danse ou un joli bouquet de framboises …

             dans cette
couleur incarnant l’ingénuité et l’éternel romantisme Rose flétrie

A l’image du combat de « Béatrice » et de sa victoire contre cette pieuvre qui s’empare de
nos viscères, les fleurs se réilluminent toujours après la sécheresse et le froid !

Et, ce matin justement, je me suis laissée presque envoûtée par quelques grappes folles allant chercher l’épaule de mon marronnier (celui-la même des « chaudes lumières »), il faut dire que le vent a bien aidé à leur harmonieux
rapprochement et….elles sont roses !
                                     
Alors, je te les offre, Béatrice …
 
 

Aussi, à chaque fois que je viendrai finir ma course contre mon marronnier, je les regarderai en pensant à toi, et à
l’ensemble de l’humanité en proie à une maladie Soleil
 
Puis, toujours en m’étirant, et les yeux fixés au sol, comme une « petite voix » me dit « Emporte un marron vêtu de sa
jolie robe …j’aimais tant les contempler et les sentir à l’approche de l’automne » ! Et, j’en ai laissé un me parler, j’ai laissé doucement son message venir à moi et …
                                     
ce fut lui !
 

Merveilleux grain de chapelet au langage de prière éternelle que j’ai serré dans la paume de ma main, que je peux
voir et qui me réconforte en écrivant, effigie d’une saison qui inscrit ses lettres chaudes sur la douceur d’un envol !
Quand je l’ai pris , j’ai remarqué aussitôt sa petite cicatrice, mais je me suis dit
que je le garderai quand même et que cette écorchure symboliserait celle vécue sur terre… et, tout à coup, j’ai découvert qu’elle avait
                         Arc-en-ciel le visage d’un coeur Arc-en-ciel
 
                Que de révélations, en quelques
fragments de secondes, au pied de ce marronnier…
               
ressemblant à s’y méprendre aux multiples confidences dont chaque instant de la vie est peuplé  !
                      Demain
…je vous parlerai enfin et, sans doute, de ciel et d’oiseaux, à condition que mon coeur entre temps ne se laisse emporter par d’autres extases !
 
                             
Coeur rouge Rose rouge  Coeur rouge Rose rouge Coeur rouge Rose rouge Coeur rouge
 
 

4 réflexions sur « Beauté de l’inattendu »

  1. Nanie Nanie – 8 Oct., 2009 et bien encore un joli billet « rose » ! merci Sabine de tant de poésie dans tes mots ! laisse aller tes inspirations elles ne font que nous ravir ! nous sommes emportés
    comme une caresse sur notre joue et dans notre cœur !
    gros bisous et bonne fin de semaine
    Nanie

    J’aime

  2. Nicole crouzillac – 9 Oct., 2009 beaucoup d’encouragements dans ton billet.
    continues à courir pas trop vite, pour pouvoir observer la nature autour de toi. Pour toi et pour soutenir les autres, tes courses
    les aideront, et si nous formions une chaîne pour soutenir Béatrice ? moi aussi je vais me remettre à courir pour ceux qui ne
    peuvent pas. Ca me motivera quand je n’en aurai pas envie, je penserai à ceux-là. courage à tous

    J’aime

  3. pèlerins fous – 12 Oct., 2009 Le miroir d’une belle âme comme ton amie Béatrice ne peut que donner à nos mots la candeur d’une fée ! Merci Nanie de nous l’avoir fait connaître !

    J’aime

  4. pèlerins fous – 12 Oct., 2009 Courir, marcher, sourire, rêver, VIVRE pour tous ceux qui … »ne peuvent pas » comme tu le dis si bien, Nicole, c’est ce que nous a transmis le chemin à chacun de nos
    pas et c’est la définition même du mot AMOUR !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :