Chaudes lumières

              De là, j’ai entendu …
         des cris d’enfants au loin,
    l’écho sourd d’un ballon passant d’une main à une autre,
             le passage d’un épervier,
        et les reflets sur le mur devinrent
        graphisme de tendresse et de paix
     et la porte entrouverte un appel vers …
              la beauté de la vie
!
 
              Ami(e), je te les donne aujourd’hui   Cadeau
 
 
Avec sagesse, philosophie et surtout « plaisir », j’ai repris le footing ce matin, riche des conseils de ma fille
« lola » juste avant de partir qui, connaissant que trop mon esprit de compétition concernant la course à pied, m’a « aspergée » de mots et recommandations me demandant d’oublier les podiums, le
temps mis, pour ne penser, ne ressentir que … »l’infini plaisir de courir » !
Ils furent pluie d’ivresse et de bonheur sur le parcours, aussi …
     « Sachons écouter nos enfants, qui sont les vrais observateurs du temps » !
Et sachons aussi savourer chaque seconde comme si elle était une goutte de rosée
                               
ruisselant lentement …
Dommage, je ne prends bien sûr pas de numérique pour courir, car il y avait un ciel magnifiquement perturbé, comme
en colère, le regard superbement boudeur !
 
Je me suis octroyée une belle accélération sur les 500 derniers mètres et, heureusement, mon arbre était là sur la
place de Pont L’Abbé, petite bourgade voisine de Champagne, il était là fidèle au poste mon solide marronnier contre lequel mes mains aiment tant s’appuyer à l’arrivée pour étirer bras et
jambes …
 
 

Ecorce profonde qui partage mes sueurs

Et, tout en m’étirant, la tête penchée vers le sol, mes yeux se heurtèrent à un fruit à la robe magiquement
rougie par le soleil …

         et son souvenir ne parvenant pas à quitter ma mémoire, j’y suis
retournée rien que pour vous, dans l’après midi…
         et voici ce qui aimanta l’oeil de mon objectif,
     qui tomba sous le charme des mêmes jeux de lumière
        enfouis ce matin dans un coin de ma mémoire …
 
 

Ce matin déjà, il me semblait entendre un orgue de Barbarie sous les vapeurs de marrons chauds…univers purement
imaginaire inspiré de l’automne !

Et, cet après-midi, ma découverte fut toute autre …Observez le pied de ce marronnier !
J’y ai vu la même empreinte spectaculaire, la même force dans le temps …
 
 

qu’un splendide pied d’éléphant !

A la maison, pas de marronnier, pas d’orgue de Barbarie non plus, mais …

 

« une poêle à châtaignes » !

Et la très grande derrière ? C’est pour les omelettes…
« aux châtaignes » ? Pourquoi pas !!!
 
Et, pendant que le poète vogue au fil des images et des mots …(Ah! ces poètes …!)
                     notre
« Lola » s’affaire assidument à ses devoirs et leçons !
 
                        
Quant à notre Patrick …
 

il s’affaire tout aussi assidument au futur « atelier » de notre bricoleuse
« lola » (pour ne pas la nommer) !
Mais, « Gwen » tu y es également…la SUPER BIENVENUE !!!
 

CHOUETTE CHOUETTE « PHILIPPE » … ton lit se construit hi hi hi hi !

   Ami (e), j’espère que tu te seras réchauffé (e) à mes
images,
    comme on pourrait le faire au coin d’un feu de bois !
 
   Je te souhaite un automne  » resplendissant »
 
 
 

6 réflexions sur « Chaudes lumières »

  1. Philippe P – 3 Oct., 2009 Superbe images de ce marronnier, souvent lors de mes randonnées je fait des haltes pour me ressourcer auprès de ces arbres parfois centenaires…
    Euh…..est-ce que il y aura un toit….?????

    J’aime

  2. pèlerins fous – 4 Oct., 2009 Et le matériel de Lola, tu y penses ????????
    QUOIQUE …Mais bon sang mais c’est bien sûr, notre cher pèlerin, prévoyant à juste titre, a pensé aux « ODEURS », les IRRRRRRRRRRRESISTIBLES odeurs de ces hauts pâturages !
    Ah oui ! une explication s’impose auprès de vous, chers lecteurs et lectrices ! Aux toutes dernières nouvelles en effet, notre pèlerin qui viendra nous voir débarquera sur sa cigogne d’Alsace, en
    queue de pie aspergée d’une quantité surabondante de naphtaline afin de couvrir les relans de munster dégoulinant de son sac à dos ! Bien sûr, ne vous inquiétez pas, la presse locale sera prévenue
    ce jour là !!!
    Bon…entre les déjections de la cigogne, le suave du costume et une biochimie alimentaire peu commune et on ne peut plus nauséabonde grouillant dans le sac (sans compter …l’éventuelle fétidité
    de l’haleine, si peu que notre pèlerin ait eu un « p’tit creux » en cours de route, et l’envie irraisonnée et irraisonnable de goûter à son produit du terroir !!!)………Je m’en vais donc sans
    perdre une seconde consulter le Maître d’ouvrage afin qu’il prévoit en urgence ……..la structure la plus aérée et ouvrante sur le marché de la toiture !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J’aime

  3. Nanie Nanie – 7 Oct., 2009 ah tu as reprit le footing bravo ! ça c’est bon pour tout le corps et l’esprit oui suivons les sages conseils de nos enfants ! comme par exemple l’autre jour Benoît 8 ans
    me dit : »dis maman ? tu as vu que tu as des cheveux qui poussent sur tes cheveux ? » gloups que voulait-il dire ???? et bien tout simplement que j’avais des fourches mdr !!! alors je suis allée
    couper tout ça chez le coiffeur ! hihi !!
    bel article Sabine que de belles lumières tu nnus montre là deslumières chaudes qui innondent nos coeurs ! merci ! et puis ce pied d’éléphant je l’ai vu tout de suite impressionnant de force et de
    majesté je parle du pied d’éléphant et de l’arbre lol !
    tes marrons m’ont l’air appétissant si tu savais comme je raffole des marrons chauds ! un délice ! et tu as tout ce qu’il faut pour les préparer j’arrrrrrive !!!
    quand à ton poème il est, comme d’habitude, d’une douceur et d’une tendresse émouvante ! merci !
    bon j’ai toujours pas tout suivi quand à ton commentaire mais c’est rigolo de qui parles tu ? Philippe est -il celui qui construit l’atelier de Lola (qui entre parenthèses est très beau euh….
    l’atelier !!! hihi !! que va t-elle faire dedans ???)? ou un pélerin et ami de passage mais alors il vient d’Alsace ? hihi tu vois je m’y perds un peu pardon !
    mais je dirais en conclusion de ton com qu’il n’est guère fréquentable hihi !! d’ailleurs il y a pas comme une odeur ici ??? hihi ! le munster je crois non ?????? hihi !!! eh je suis de l’Est tout
    près de l’Alsace moi ! je connais bien ! et j’aimeee !

    J’aime

  4. Nicole crouzillac – 7 Oct., 2009 Merci pour ton superbe poème !!! félicitatons pour la reprise de la course, les grands esprits se sont rencontrés (quels)!!!!!!!!!!!!!!!
    Lola a raison. J’ai repris ce matin la course. J’étais seule, et j’ai appris sur le chemin que en allant plus doucement, nous pouvons prendre beaucoup de plaisir. Du coup, je pars doucement (la
    vitesse de l’escargot au galop!!!!!), et le plaisir vient, et j’arrive à faire le même parcours que quand je cours tout le temps. Mon poduim est là, en prenant le temps, j’ai le plaisir de courir,
    je fais le même parcours, et j’ai envie d’y retourner plus vite.
    Tu vois à chacun ses conseilleurs : toi LOLA, moi le chemin.
    Et tu sais, j’ai du mal à revenir (mentalement parlant) à la maison. Je flâne chez moi, je prends mon temps, tout mon temps!!!
    Pour Philippe quand il viendra en plus du munster qu’il amène donc la « fabada asturienne » çà complètera la légèreté du repas!!!!

    J’aime

  5. pèlerins fous – 12 Oct., 2009 Ah oui…il est bien moins beau que l’atelier, n’est pas très fréquentable et sent horriblement mauvais ! Alors, comme j’ai envie d’être une « vraie cafteuse », je vais
    m’empresser de lui dire d’aller faire un tour sur ton commentaire …hi hi hi ! Après, vous vous arrangerez (plus mon problème !). Et comme j’ai cru comprendre qu’il était pas trop loin de chez
    toi, il viendra pour te punir avec les croûtes de munster les plus malodorantes de sa contrée : pas peu dire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J’aime

  6. pèlerins fous – 12 Oct., 2009 Prendre son temps c’est « parler avec le plaisir », véritablement oser l’approcher, le découvrir, et en apprécier tous les contours ! Et, plus on se remplit de bonheur,
    plus on peut en distribuer à l’infini !
    Dis-moi, Nicole, c’est quoi cette « fabada asturienne » est-ce vraiment bien énergétique pour le footing ??????????????

    J’aime

Répondre à Philippe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :