Une perle de Noël

Il y a quelques temps, j’ai demandé une aide technique concernant les « catégories » de mes billets à « Philippe » (ami
pèlerin que vous connaissez à présent).
Pour les besoins de la cause, il a créé en urgence quatorze catégories sur son blog, à titre d’essai,
en les baptisant de noms probablement imaginés sur le vif  !
 
Aussi, à partir de ces noms , j’ai eu subitement envie de vous composer, également sur le vif,
une gentille « petite histoire » ; m’offrant en même temps le plaisir de jouer à un petit exercice de style !
 
 
ces noms sont
main – étoile – soleil – feuille – pierre – vitre – jambe – pied – chemin – 
                cochon –
saucisse
 
 » Une perle de Noël « 
 
Une main en forme d’étoile s’éleva vers le
ciel et devint soleil. Puis, devant un curieux cortège de nuages, elle fondit en larmes et devint perle sur une
feuille.
Pierre, qui s’amusait à faire de jolis ronds de buée sur la vitre de sa cabane, et croyant apercevoir un diamant au loin, prit ses jambes à son cou et partit à pied vers le « Chemin des rêves » où la perle faisait scintiller toute la forêt !
Passant par la ferme de la famille « Ribambelle », il ne manqua pas de saluer le petit « cochon » qui avait l’habitude de sommeiller près de l’abreuvoir, et pensa avec une légère anxiété, à l’approche de ces fêtes de Noël « …Que jamais ne leur vienne à
l’esprit l’effroyable idée de transformer mon ami « Tirebouchon » en somptueux pâtés ou succulentes saucisses dans les ventres
friands de leurs chers invités » !!!
Mais, il repartit très vite à demi rassuré, persuadé qu’Alpage » le gentil cheval, ou « Cancoillotte » la vache
espiègle, ou encore « Prévert » le petit veau, « Paresse » l’ânesse, et même les canards, cette bande de « joyeux fêtards », « Pelote » la vieille chatte, et « Caillou » le ratier fugueur…formeraient
alors sur le champ un comité de revendication et de soutien !
Il fit toutefois part de sa crainte à la ravissante perle qui, cette fois, pleura tant et tant qu’elle enroba tous
les arbres d’innombrables et majestueuses …
guirlandes perlées !
 
Alors, cette gentille petite histoire…vous a-t-elle plu ?
 
Vous pouvez à votre tour et, si le coeur vous en dit, inventer « votre propre petite histoire » à partir de ces
mêmes noms, ou encore, pourquoi pas, compléter mon histoire !
         Je vous laisse donc à vos songes
                                  
ou  à vos crayons ….!
 
Et, merci finalement Philippe ! Comme quoi, tôt ou tard, une aide apportée devient « richesse » à son tour !
(ce nom n’y était pas, mais il résume tous les autres …)
 
Bientôt, je vous parlerai … »d’emplettes du bonheur » !
 

9 réflexions sur « Une perle de Noël »

  1. Nicole crouzillac – 11 Déc., 2009 Très beau conte. Tu es faite pour faire des livres pour enfants, continues dans cette voie, j’en redemande, car ta poésie permet de rêver. Cette histoire va
    éclairer ma journée. Merci

    J’aime

  2. EvaJoe Des mots – 11 Déc., 2009 A peine soulevée par un coussin elle git dans cette position depuis des heures, sa MAIN doucement se soulève ,dans son rêve elle voit une ETOILE au firmament qui
    brille de mille éclats. Qu’est ce donc que cette lueur alors que le SOLEIL est au zenith….Plongée dans son rêve elle se voit FEUILLE virevoltant dans le vent, parcourant des plaines glacées et
    des déserts brulants. Envolée sa fatigue elle se sent si légère. Elle qui jadis sentait que ses jambes étaient de PIERRE se voit voleter tel un oiseau, elle est libre d’aller ou bon lui semble.
    Mais quelle est donc cette luminosité en bas , un éclat d’or brillerait il autant? Est ce le soleil se reflétant dans l’eau de la rivière, quelle rivière ? Tu nages en plein délire, mais c’est
    sûrement un mirage. Elle s’en approche, émerveillée découvre un bout de VITRE cassée, un petit rien qui lui donne des ailes aux JAMBES; elle court, va vient et admire cette glace qui étincelle sous
    le rayonnement du soleil. Il y a du sable à perte de vue , ses PIEDS s’enfoncent et laissent ses traces assurant ainsi un CHEMIN pour son retour. Dans cette immensité de sable pourra t elle revenir
    sans son fil d’Ariane. Mais qu’entend elle au loin , un bruit qui enfle, qui devient cacophonie un coq chante et un brouhaha immense se fait entendre , le petit COCHON de sa fille émet des bruits
    surhumains, m’appellerait il se dit elle. Mais que se passe t il ? Elle court à perdre haleine et la voilà au milieu de sa cour de ferme, c’est la révolution des animaux, pourquoi s’en est elle
    allée ce matin pour parcourir le monde alors que chez elle un drame se vivait. Les canards sont en tête de cette manifestation, ils mènent cela tambour battant, les oies surveillent les arrières
    avec leurs mâles qui comme chacun sait peuvent se montrer féroce..Et au milieu de tout ce beau monde folâtre les moutons et les biquettes , même l’âne Cachou est là et pourtant il est si vieux, il
    marche doucement mais protège le cochon de ma fille..Au loin des hommes patibulaires s’enfuient , ne demandant pas leur reste. Ce n’est pas aujourd’hui que Rosette deviendra SAUCISSONS.

    Heu j’ai fait vite , c’est sans queue ni tête mais j’ai voulu répondre à ta demande..Et je trouve très beau ce que tu as écrit..Et qui sait je vais peut être en faire autant sur mon propre blog
    avec les mots que moi j’avais mis pour imiter ou plutôt pour t’aider lorsque tu étais penchée sur cet énigme surement résolu de tes catégories.

    Bisous de EvaJoe

    J’aime

  3. pèlerins fous – 12 Déc., 2009 On avait dit « saucisse », p’tite soeur des mots, et pas « saucisson »…alors…19/20 hi hi hi ! Allez, ze veux être zentille 19,5 !!! Ze plaisante car ton histoire est
    aussi SUPERBE et merveilleusement drôle ! Si le coeur m’en dit, non, plutôt si le temps m’accorde une faveur, car mon coeur est toujours d’humeur à écrire, je m’exercerai sur les titres de
    catégories que tu avais également créés pour m’aider…En attendant…Avis aux amateurs !!!

    J’aime

  4. pèlerins fous – 12 Déc., 2009 Ma tite Nicole ! Quand j’ai écrit cette petite histoire, l’idée de composer des contes pour enfants m’était alors venue ! Aussi, de savoir que ma composition t’ait
    éclairé la journée m’y encourage d’autant plus et me touche immensément !
    Pour l’instant, c’est sur ce blog que ma plume aime à cheminer …Un jour peut-être, elle suivra au hasard des sentiers une lumière qui la conduira vers les pages d’un livre … tout est encore et
    « toujours » à naître !!!

    J’aime

  5. Nicole crouzillac – 15 Déc., 2009 à mon tour, je vais essayer de faire ma liste :

    En prenant ma MAIN, Gilbert m’entraîne sur le CHEMIN de St Jacques, pour atteindre « le Champ des ETOILES », en passant par
    Saint Jean PIED de Port.
    Sur ce chemin, le SOLEIL a joué à cache-cache avec nous, les FEUILLES gouttaient bien souvent sur nous, quand elles n’étaient pas recouvertes de neige.
    Heureusement que sur les PIERRES, nous avons pu traverser les ruisseaux qui gargouillaient.
    Le soir parfois, les JAMBES étaient aussi lourdes, que les terres que nous avions empruntées. Mais, les « fabadas » avec ses délicieuses SAUCISSES, ventrêche, chorrizo nous revigoraient.
    Nous avons vu toutes sortes de COCHONS : des noirs, des roses, mais peu de vaches ou de chevaux.
    Et sur la Galice, beaucoup de maisons en pierre étaient rénovées avec des fenêtres et portes en PVC avec des VITRES étincelantes.
    Avec quelques mots, chacun fait son histoire !!!!

    J’aime

  6. pèlerins fous – 15 Déc., 2009 Ouaaaaaaaah …c’est ADORABLE ! Et, une histoire sur le Chemin en plus ! Je craque tout particulièrement pour la 1ère phrase toute imprégnée d’une grande tendresse
    …Merci et bravo, Nicole. En lisant cette petite histoire, je me rappelle soudainement toutes les anecdotes que vous nous aviez rapportées à Miramont concernant vos périples, et tu m’as redonné le
    sourire par ce soir d’un froid tranchant et au ciel sans la moindre esquisse ni couleur ! Si tu continues…ton pinceau va finir par être jaloux de ta plume !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :