A chat perché

Allons vite chercher la serpette recouverte d’or, et allons d’un pas recueilli trancher quelques unes de
ces « belles gerbes de la prospérité » tout en nous exclamant avec force, en mémoire à nos bons vieux druides ….
              « O Ghel an Heu » ! (Que le blé germe
!)
 
Non, rassurez-vous, ce n’est juste qu’un brin d’histoire aux accents de « légende » ! Nous ne sommes pas la 6ème nuit
du solstice d’hiver (1ère de l’année celtique), et notre grenier n’enferme pas de « serpette d’or », juste un bâton de berger au visage d’oiseau, peint des souvenirs de deux chouettes
hulottes, et dont l’écho a résonné depuis sur les sentiers de Compostelle …
 
A 800 mètres environ face à notre jardin, il est un petit chemin entre bois et marais à grenouilles que nous aimons
emprunter. Ce chemin parvient (à un peu moins de 2 km) à une petite écluse dans le bourg de Champagne. Surtout …prenez bien soin d’y refermer les clôtures installées pour les
vaches.
 

Ici vue sur le « marais à grenouilles » et sur l’ensemble du « logis du Bouil » , le bois est sur la droite.
Nous nous dirigeons vers la peupleraie.

De là, nous atteindrons rapidement une magnifique et longue peupleraie (elle sera sur la droite, face au
ruisseau).

Large nid ou bouquet fou, le gui m’a donné l’impression de cheminer au beau milieu d’une tribu d’enfants diables
jouant à chat perché …!!!

 

Face à cet étrange spectacle …un peu d’histoire et de botanique s’imposent !

Au solstice d’hiver, soit le 21 décembre, un druide vêtu de blanc s’enfonçait dans la forêt pour y cueillir le « gui
sacré du chêne » (chose rare !) au moyen d’une faucille d’or qui symbolisait la lune. Il prononçait alors la phrase rituelle « O Ghel an Heu » qui devint, au fil des ans et des déformations « Au gui
l’an neuf » au Moyen Age, puis la formule que vous connaissez aujourd’hui !
Dans ces mots « O Ghel an Heu » signifiant « Que le blé germe », on retrouve le symbolisme de la naissance du Soleil et
de la nature, figuré par le grain de blé !
Le druide recevait toujours le gui (une fois tranché) dans un drap de lin d’une blancheur immaculée, car il ne
devait pas toucher le sol afin de conserver ses pouvoirs. Vous avez d’ailleurs remarqué qu’on ne peut apercevoir le gui sans …lever la tête vers le ciel ! 
         Et, si on l’appelait « la plante du
ciel » ? Joli, non !
 

En langue celte, « gui » signifie « guérit tout », entre autres l’épilepsie et l’hypertension, mais ceci à faible dose.
A forte dose en revanche, il peut causer des convulsions, ralentir dangereusement le rythme cardiaque, augmenter la pression artérielle et même provoquer un avortement. Selon des recherches
plus récentes, il agirait même bénéfiquement sur le système immunitaire.
Les Gaulois lui attribuaient, en plus de ses vertus médicinales, des pouvoirs magiques tel chasser les mauvais
esprits, purifier les âmes, neutraliser les poisons et assurer la fécondité des troupeaux !
Le feuillage du gui a parfois été utilisé comme fourrage pour compléter l’alimentation des bestiaux à la mauvaise
saison. Il était réputé favoriser la lactation des vaches et des chèvres.
La « viscine », substance contenue dans le fruit blanc, servait autrefois à faire de la glue.
Le gui a pour réputation d’épuiser l’arbre en lui pompant la sève par ses crampons suceurs, lui soutirant également
eau et sels minéraux. Toutefois, certains botanistes affirment que sa présence n’est pas si néfaste à l’arbre sur lequel il a élu domicile, car son feuillage persistant ferait profiter l’arbre de
son assimilation chlorophylienne en hiver …il s’agirait donc d’une espèce « hémi-parasite » !
 
 

De la peupleraie (au fond : petit pont de l’écluse). Quelques pas en arrière, on peut apercevoir au
loin, côté ruisseau, la belle église romane de Champagne (non visible sur ce cliché)…quand le soleil se couche, la vision est splendide !

Au …. »prochain gui l’an neuf », lors du traditionnel baiser , sous cette jolie gerbe abritant tant de magie, de
légendes et de vertus , je suis sûre que
                     vous
viendront les voeux les plus fous !!!
 
Alors que je vous écris ces « quelques » (hum !) lignes,
mes pensées, mon coeur et mes rêves n’ont pas quitté le sol africain !
J’ai réussi, toutefois, à vous conter ce petit chemin cher à nos habitudes et que nous avons repris ce
dimanche…
Sans doute parce qu’ il est tout imprégné de traditions et des vertus de la nature,
valeurs qui n’ont fait que « grandir en nous »
au contact de cette divine terre africaine !!!  
 
 

7 réflexions sur « A chat perché »

  1. Nicole crouzillac – 20 Jan. Merci pour ces photos, qui m’ont rappelé bien de souvenirs merveilleux.
    Ce gui est toujours chargé de mystères, de rêves. Chaque fois, que l’on peut en voir ou en ramasser que de choses, il nous rappelle, même l’inconscient réagit. On peut comprendre les mythes
    anciens.
    Les progrès nous font mieux comprendre la pharmacopée. Les anciens n’en avaient pas besoin. Ah que le progrès est beau!!!!!!!!

    J’aime

  2. Philippe P – 20 Jan. Belle histoire sur ce Gui et les photos sont magnifiques, on plonge dans le passée et on s’imagine déjà comment les druides firent
    vivre les traditions, ce sont des endroits où règne encore les forces mystiques où le pouvoir est liée à la nature et la nature est liée à nous, car c’est à nous de préserver ces endroits où ces
    traditions d’antan….
    Vivement que je trouve un gui…..et peut-être que…..!!!!

    J’aime

  3. EvaJoe Des mots – 24 Jan. Ah super , belle explication et j’ignorais et ne connaissais pas, même si au gui l’an neuf je connaissais.

    Belles photos qui ravivent mes souvenirs, le Bouil à cet époque de l’ année me semble plus lointain mais est aussi vivace à mon esprit.
    Merci pour tes belles photos, j’aime beauoup celles des enfants qui jouent à cache cache.

    J’aime

  4. Nanie Nanie – 26 Jan. coucou !
    superbes photo et belles explications, j’avais aussi raconté d’autres légendes sur mon blog lors de mon article sur le bisou je n’avait pu m’empêcher de parler du bisou sous le gui….oui j’aime
    bien ces touffes bien vertes accrochées comme une déco de Noël sur ces arbres nus…..bon alors éclaire ma lanterne tu es de Charente ou de Champagne hihi !! je suis toute perdue là ! mais tu sais
    Nanie l’étourdie n’enregistre qu’à moitié…. l’autre moitié reste l’insoucience de l’enfance….. pardonne moi !

    J’aime

  5. pèlerins fous – 26 Jan. Ton insouciance est à demi pardonnée, Nanie, car il est vrai que le nom de notre « petit village » porte à confusion ! Nous habitons à « Champagne » en CHARENTE MARITIME (encore
    différent de la « CHARENTE », comme tu le notes !)…tu avais donc vraiment …TOUT FAUX, hi hi hi !!! Allez, ze vais zêtre hyyyyyyyper sympa et je ne te donnerai aucune note pour cette fois sur cet
    exercice de géographiiiiiiie hiiiiiiiiiiiiiiiii hi hihihi ! Et toi, au fait …est-ce la Bourgogne ou la Franche Comté ??? Et où ? Comme notre amie « Evajoe » (celle-là même qui a écrit un peu plus
    bas) habite en Bourgogne, et que , pas trop loin non plus (enfin…un peu plus !) on a un vilain mangeur de Munster et (rien à voir) de …chocolat aussi , qui habite l’Alsace…qui sait ? Un jour,
    nous prendrait peut être comme l’envie irréééééésistible de passer voir tout ce p’tit monde, qu’en dis-tu ??? Moi, je la trouve plutôt géniale mon idée …!

    J’aime

  6. Sarah Pelaud – 27 Jan. silencieuse,et tjrs là …surprise !?! le mot est faible …il y a 12 ans de ca mon grand frere pechait dans ces eaux là ,je l’ai accompagné nombreuses fois ,dans ces eaux
    tranquilles au silance de la nature ,n’entendant que la nature d’ailleurs,un seul cri dominant …celui des grenouilles… et nos esprits en paix et libres semblaient s’effacer .Sabine mets moi
    encore des photos stp d’un endroit que j’ai tant aimé …merci ,je pense bien à vous depuis votre grand voyage ,tu me raconteras j’espere bientot ,bisoussssss

    J’aime

  7. Nanie Nanie – 27 Jan. rooh la la quel sac de nœuds m’enfin ma chère Sabine ??? habiter en Charente Maritimes et à Champagne il y a de quoi pété un neurone non ? hihi !!!! z’avais rien compris du
    tout ! hihi ! bon tu es une instit sympa pas de punition pour moi ouf !
    alors moi j’habite le Doubs ! c’est pour cela que je te fais souvent des bisous tous Doubs ! hihi !! le Doubs est un département de France oui madame !! hihi !! c’est dans l’Est tout près de
    l’Alsace et de la Suisse donc munster et chocolat lol ! mais chez nous ce sera plutôt saucisse de Montbéliard équipe de foot de Sochaux et voitures Peugeot ! ce qui n’est pas mal du tout !
    nous sommes à 20 kms de Belfort aussi ! lors ça y est ….tu me situes là ? hihi ! coucou tu me vois ? ouh ouh !!!
    je vous bizouille très fort tous les deux en guise de récompense pour vous être creusé la tête autant pour ma tite devinette ! bravo effectivement cela se mangeait ! et effectivement aussi je suis
    une irréductible gourmande….
    à bientôt les amis !
    Nanie

    J’aime

Répondre à Nanie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :