Le Bruant en hiver

« Le Bruant » …il fut le fleuron de ma rubrique « Histoires » ! Puis, je vous le fis retrouver au printemps dans ma
rubrique « Chronique des pèlerins »….
                       
« Oh mon ruisseau bohême,
                      Telle
la plus touchante des romances
                                             
je t’aime ! »
  
Je vous le livre aujourd’hui , dans son ébouriffement hivernal, mille écorces nues et divinement belles se mirant
dans ses yeux clairs. Et la nature toute entière en a , j’en suis sûre …            le coeur à l’envers !
 
 
 

Comment ne pas tomber sous le charme de cette poésie indigène …

En étant un tantinet rêveur, il suffit de fermer très légèrement les paupières pour transformer ces roseaux rebelles
en …petites cases africaines !

Le ciel laissait sur l’eau un parfum de mystère,
au reflet de diamant …
 
 

 

Une herbe comme une sensation de caresse,
ce miroir m’apaise, me berce et m’endort …
 

 

 Contemplez cette eau …
Ne trouvez vous pas que la nature est devenue
« peintre aquarelliste » !
 

 « Le château de la Roche – Courbon ».

De cet endroit, nous quittons le ruisseau pour nous enfouir dans les bois.
 
 
 
Le soleil sèmera à sa guise des grappes de lumières féériques sur le houx, sur le sol …
et mon imaginaire aimera à ramasser en chemin
ces morceaux de bonheur !
 

 
Comme j’aimerais être ce château,
le regard tout à l’heure plongé
vers les ondes du ruisseau …
 
 
 
et témoin à l’instant
des messages d’amour
laissés par le soleil entre les arbres …
 
 
 Et, notre « grand père de la Charrie » …vous en souvenez vous ? Nous ne l’avons pas vu
aujourd’hui !
Petit grand père, toi qui composas des chansons sur ton terroir dont une, magnifique, sur le Bruant…et toi qui
aimes tant à les chanter encore,
 je te dédie une chanson sur le houx…des plus croquignolettes, glanée dans l’un de mes tiroirs secrets…
                « Le roi rit dans les houx, hou hou (bis)
C’est là qu’il joue aux cartes
En mangeant de la tarte
Et buvant du vin doux, hou hou.
Mais la reine le voit, ha ha (Bis)
Et brise sa couronne
Avec une anémone
0n est roi ou pas roi, ha ha
C’est un oiseau jaloux, coucou (bis)
Qui a conté l’affaire
A la forêt entière
Et la redit partout, coucou – coucou – coucou « 
 
 A Bientôt , joli « Bruant » !

2 réflexions sur « Le Bruant en hiver »

  1. Philippe P – 25 Jan. Qu’il est beau  » Le bruant  » avec ces arbres qui se couchent pour vouloir toucher cette eau d’un calme serein, la nature est aquarelle et tu nous offres Sabine une touche de
    couleur par le biais de ton regard….Je me suis attardée sur la photo avec le Houx sur le sol et surtout avec ce chemin où l’on peut voir sur l’arbre la couleur distinctive du sigle blanc et rouge
    pour le GR 360 si je ne me trompe pas,et je pense que de chez toi on rejoint le GR 4 et le GR 360 qui se sépare à Pont-L’abbé-d’Arnoult pour rejoindre St-Porchaire et un poil plus loin  » Le bruant
    « …..
    J’ai hâte d’y faire un tour….et d’admirer cette belle région.

    J’aime

  2. Nanie Nanie – 26 Jan. le bruant c’est une très beau reportage animé de très jolies photos de reflets dans l ‘eau et oui je les vois les cabanes africaines hihi ! tu es comme moi , tu as beaucoup
    d’imagination et de poésie dans ton cœur ce qui fait toute ta valeur à mes yeux ! et tu sais quoi ? le bruant c’est également un superbe petit oiseau jaune que j’aime tant regard je t’envoie un
    lien pour l’admirer

    http://www.oiseaux.net/photos/thierry.tancrez/bruant.jaune.1.html#fiche

    j’espère que ce lien fonctionnera
    je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne journée
    à bientôt
    Nanie

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :