Coco le corbeau…suite et 2ème partie

Il y a de cela à peine quelques jours, il nous laissait sur un battement d’ailes libres flottant dans
les airs d’une grâce à la fois touchante et malhabile …
                             
c’était le lundi 18 mai !
  
Nous ne soupçonnions pas alors que notre joyeux corbeau reviendrait vite se blottir à nouveau entre
nos mains …
Rentrée depuis peu à la maison, jeudi en fin d’après-midi, alors que Lola venait
de détacher notre « pitre à quatre pattes », j’entendis de ma cuisine où je me trouvais alors …de grands cris perçants ! Ils provenaient simultanément des lèvres de Lola et de notre pauvre
corbeau, venu regagner sa cage posée près du hangar, emprisonné dans la gueule de notre pitre aux furieux instincts de chasse (!) qui, flairant notre oiseau dans les parages, n’avait pas mis
longtemps à s’y ruer dessus !
  
Ignorant encore tout du spectacle qui se déroulait et sur l’insistance de Lola qui avait réussi à
attraper notre chienne par le collier tout en l’arrachant de sa proie, je réattachai cette horrible carnassière à son piquet pendant que Lola récupérait tant bien que mal notre oiseau apeuré
!
         OUF …Cannelle n’a pas eu le temps de lui
administrer le moindre mal , et
  
  


« …grand merci à toi, Lola, de m’avoir sauvé d’une fin (ou « faim » !) certaine » !
 
Le « papa d’adoption » (merci au passage à notre amie « Evajoe » d’avoir trouvé ce terme des plus
charmants et bien mieux adapté que « Maître ») n’étant pas encore de retour, nous avons préféré le maintenir dans notre cuisine où notre délicieux désordre ne sembla pas l’effaroucher (pour les
« mauvaises langues » que j’entends déjà se délier…j’ai des circonstances ! Nous avons en effet démarré les travaux d’isolation et sommes entrain de poser un nouveau plafond…!)….et
puis….
                      



« …il y a plein de choses à voir ici et j’ai l’air de rendre ma secouriste…drôlement heureuse  » !
 
Au fait, les lunettes noires c’est pour faire plus « star » ? Pas du tout…c’est pour protéger les
jolis yeux bleus de Lola face à son adorable inconnu dont on ne peut prévoir toutes les réactions !
 
 
Mais alors…qu’est-il donc arrivé à notre « Coco » pour qu’il revienne si tôt au bercail ?
                             
Ceci  !
 




Une patte bien amochée (celle de gauche) probablement dûe à son vol encore mal assuré !

Coco va prendre plaisir à s’attabler, boire, manger et aussi observer par la fenêtre les moindres
faits et gestes du  « papa d’adoption » (de retour) parti chercher sa cage…!
Il nous fut terriblement amusant de l’observer, quant à nous, entrain de s’abreuver, levant sa petite
tête à chaque gorgée d’eau aspirée …

 









 » Dis, doux « papa d’adoption », maintenant que les filles m’ont bien rassasié, peux-tu me faire
un…
 

…un gros câlin !!! « 
 
Nous ramassons de l’herbe pour lui faire un nid flairant bon la nature…
 



Et,  en prévision d’une éducation en « semi liberté »,
Patrick a conçu ceci …



 De cette façon, la porte restant bien sûr en permanence ouverte, il pourra regagner dès
qu’il le souhaite la cage qu’il reconnait déjà…
Lola aurait pu la décorer agréablement, mais nous préférons la
conserver tel quel afin de faciliter les repérages de l’oiseau !
 
Nous sommes déjà le lendemain…Coco prend son repas en terrasse !
 



 Et, pendant que se chuchotent des confidences …



je refais le lit de notre bébé, avec l’herbe séchée de la précédente tonte…un vrai nid de roi

Allez, mon coeur, il est temps d’aller se coucher, le marchand de sable est déjà passé
!
Notre oiseau regagnera seul comme un grand son lit douillet , mais … pas avant d’avoir plongé un
dernier regard dans celui de son papa d’adoption … !
 



 Attendrissant , non ?

Et, dans les lueurs du soir à venir…un berceau qui resplendit !

Il est prévu de l’agrandir sur le devant, d’y remettre l’ancienne porte à barreaux de façon à mieux
libérer la vue, et d’y aménager un perchoir intérieur !

 

 Et nous n’oublions pas …ces 2 regards lointains qui semblent se refléter l’un l’autre dans un
même univers …!


Aux toutes dernières nouvelles, celles de ce matin …notre « Coco » se serait envolé au cours de son
repas . Très certainement un avide besoin des caresses du vent et des exquis massages du feuillage …on le comprend !

Il n’est pas loin, rassurez-vous…A deux pas de notre terrasse, sur l’arbre du voisin (celui de
droite sur la photo) qu’il n’a pas encore déserté depuis ce matin !
                   Oh…comme on doit y être bien
!!!
 
Des tas d’oiseaux sont venus le voir…ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une muse !
 
Si tu venais à étrangement te sentir seul ou affligé, mon bel oiseau, sache que nous n’avons pas
encore effacé tous les barreaux de ta cage, comme nous l’aurait sûrement conseillé Prévert mais…à l’image de notre coeur, sa porte restera à jamais grande ouverte !
 


A bientôt …contre notre joue ou dans le ciel, peu importe !
           l’essentiel est que tu sois heureux
 
Vous pourrez suivre le devenir de notre corbeau toujours à la même rubrique « Rencontres », soit sur ce même
billet ou au sein d’une 3ème partie (selon l’ampleur des textes et des photos).
                         je
vous souhaite de vivre avec lui…
                                
la plus magique des envolées !
 
                                                                    
Arc-en-ciel
 
A quelques jours, quatre à peine, de notre départ pour le chemin de Stevenson, je peux prendre enfin le temps de
vous donner des nouvelles de notre adorable protégé !
Et vous dire tant et tant de choses…qu’il est devenu à nos côtés le plus omniprésent, le plus exubérant des
oiseaux, que ses croassements fous peuplent désormais « le bouil » jusqu’à là retentissant uniquement des chants des tourterelles , de l’écho du coucou ou des clameurs des autres petits
oiseaux…
En dehors de ses multiples cris du coeur de la journée, il est à présent le plus vivifiant de nos réveils
matin !
Et c’est un bonheur sans pareil de l’entendre nous appeler à chacun de ses battements d’ailes, lorsqu’il se situe
dans les parages : il voyage toujours accompagné de son acolyte (mère, fratrie ou amie ?), le même sûrement qui l’invita à s’envoler la 1ère fois où il quitta notre nid. Les peupliers qui
constituent notre ligne d’horizon sont leur endroit favorit, et nous n’avons aucune difficulté à repérer notre « Coco » se posant sur une de leurs branches, vu son handicap qui le maintient
maladroit.
 
Enfant bruyant et irrésistiblement attachant, il fait indéniablement partie de l’enchantement de nos heures et nous
concevrions bien difficilement de vivre notre environnement sans lui …
     Merci à la vie pour cette fabuleuse rencontre !
 
 
 

12 réflexions sur « Coco le corbeau…suite et 2ème partie »

  1. Philippe P – 23 Mai Hé ben Cannelle devait avoir faim, je n’ose imaginer si Cannelle était pas attachée, sans doute que Coco était déjà dans les parages et attendait le retour de Patrick où de
    Lola, une histoire franchement incroyable et oh combien magique, j’espère que sa patte de gauche va vite se rétablir…..

    J’aime

  2. EvaJoe Des mots – 24 Mai Superbe cette histoire , quel amour et comme ce corbeau a compris que votre maison était un accueil pour tout un chacun.Gageons qu’il reviendra de temps en temps vous voir,
    les soins de son papa seront un réconfort pour lui. Et si sa patte guérit il saura que cette maison est aussi la sienne. Quand à Canelle heureusement qu’elle était privée de liberté en votre
    absence…

    J’aime

  3. Nanie Nanie – 1 Juin Une histoire incroyable et merveilleux une récompense, des regards échangés entre l’homme et l’oiseau, une joli petite cabane un nid douillet pour l’accueillir une Lola au
    comble de la beauté avec ces lunettes de star (ah au fait Tomy l’a trouve très jolie ! lol ) :-))) il est tout rouge ! je me demande pourquoi ? mdr ! non je plaisante pour Tomy et pas pour Lola tu
    es superbe ma chérie avec ton corbeau Coco ! quelle aventure fantastique ! photographiée dans tous les instants magiques que vous avez vécu ! bravo et merci pour ce merveilleux partage ! eth ??
    vous avez oublié de lui servir un petit bol de chantilly ! non ? ça se fait pas ! l’aime pas lui ? alors redonne moi la ! hihi !!!

    je suis heureuse d’être venue voir tout ça quelle belle rencontre une rencontre du troisième COCO ! (jeu de mot bof ! hihi )
    allez très bonne et belle journée ma petite Sabine j’espère que tout va pour Patrick…. et vous tous que j’aime à bientôt
    Nanie qui a un lumbago et qui file essayer de se coucher…. ce soir je vais voir un ostéopathe c’est la première fois de ma vie… alors j’espère qu’il pourra me sortir de cette spirale infernale
    qu’est ma vie de douleur en ce moment mais comme je le dis je porte ma croix et j’offre mes douleurs pour les autres…
    bisous bisous bisous bisous
    Nanie

    J’aime

  4. Nanie Nanie – 5 Juin vraiment je ne me lasse pas de cette merveilleuse et captivant rencontre quel plaisir en photo s’il vous plait ! comment ne pas être heureux dans ce havre de paix qu’est vrote
    demeure ! bon on arrive avec violon guitare et chant préparerez vous ! mdr ! ah si on pouvait on viendrait !
    en attendant une opportunité qui sait….très bon week end à vous tous
    bisous bisous et contente de te retrouver ! tu sais encore comment on tapote dessus j’ai dit tapoter hein ? hihi !!! sois gentille avec ton ordi tu sais que c’est le lien précieux qui nous réunit !

    J’aime

  5. Fantastique d’avoir ce petit compagnon, j’avais déjà vu ce rapprochement mais seulement dans 30 millions d’amis … je vous envie
    J’aime beaucoup les oiseaux, ils sont invités permanents au jardin, mais ils ne sont pas aussi proches de moi, le rouge gorge se rapproche un peu plus près lorsque je gratte la terre, ça
    l’intéresse, mais les autres sont très prudents
    Quel bonheur de toutes ces petites bêtes dont la nature nous entoure
    Bisou

    J’aime

  6. …….Et voilà, mes yeux sont de nouveau humide… mais « ce n’est QUE DU BONHEUR »!!!!
    Quelle magnifique Histoire de Vie… Sourire
    Vous êtes une douce Famille formidable… Quel bel article !!! Coco a beaucoup de Chance de vous connaitre….. IMMENSE sourire
    J’aime beaucoup ta douce et joyeuse façon de nous narrer « les beaux évènements » qui parsèment tendrement Ton Chemin de Vie… intense sourire
    Ben dis donc, votre doux altruisme envers ce Doux Coco m’a ému au centuple… Sourire
    Et que dire des photos… c’est super génial tout cet Amour & cette Tendresse…
    Merci… merci pour ce très doux partage… et même si mes joues ont un gout « salés » maintenant, ben c’est pas grave car mon Coeur est joyeux de découvrir des VRAIS ÊTRES HUMAINS qui savent vivre
    en parfait accord avec Dame Nature et les Siens !!!!
    Je te souhaite une très très bonne journée… ainsi qu’un excellent week-end… Je reviendrai « tourner tendrement » les pages de ta vie… Sourire
    Mille tendres Bisoudoux !!!
    ***Tincky***
    PS : Au fait, géniale ta musique EN PLUS !!! Sourire

    J’aime

  7. Je suis très émue …ça me rappelle tellement ce qui est arrivé de mes rencontres avec mes corbeaux !!!!!

    Coco ,visiblement était très très jeune à voir les photos .

    Voilà ,j’ai lu ,regardé ….Sur sept sauvetages de corvidés ,trois ont voulu rester.Quinze ans de compagnie ,ce n’est pas rien .Sur les trois un freux au bec très impressionnant ,un
    cabotin exubérant ,mais qui reste très méfiant avec les inconnus ….

    A savoir que je vis au cinquième étage ,dans un appartement ,et ques corbeaux ne veulent même pas aller sur le balcon ,non ,ils veulent être à l’intérieur ; ce qui ne les empêchent pas de
    croasser à plein gosier avec les sauvages qui passent dans le ciel ….Ce qu’ils se disent …Ah! mystère
    L’un d’eux est fasciné par l’ordinateur ,il s’agite quand j’ai un message . Comment il devine? Je ne sais . C’est un magicien 🙂

                                                                     
    Merci de m’avoir guidée jusqu’ici ,de tout coeur !

                 H

     

    J’aime

  8. Cela fait tellement plaisir de croiser des personnes qui ne voient pas ces oiseaux-là comme étant inquiétants ,voir méchants …Certes ,ils sont méfiants ,mais leur fidélité est
    fabuleuse ,leur mémoire aussi .Ils ont de la reconnaissance ,et savent détecter ceux qui ont une connivence avec eux .

    Adultes ,ils sont un caractère déterminés ,deviennent très malins . L’un des rois que j’ai  vient prendre des gâteries entre mes lèvres à ses heures les plus tendres…Il faut
    saisir les signes qui disent que c’est le moment propice ,tout est là ,et ,chacun ont leur caractère.

                                                                       
    Dans l’amitié des corbeaux 🙂

                                                                                                                                            
    H

     

    J’aime

  9. Que  de  belles  photos  illustrant  comme  tu le  dis  cette  fabuleuse  rencontre  ! Merci Sabine  de  m’avoir 
    guidée  vers  ces  beaux articles  sur  coco !

    Certains  oiseaux  de  notre  jardin approchent  parfois assez  près  , peut  être  qu’un jour  , l’un deux  comprendra  qu’il
    n’a  rien à craindre  de  nous ! Quel plaisir  ce  serait !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :