Nuée de folie

Il y a quelques jours, j’ai composé un poème sur le ciel  (vous ne l’avez pas oublié , j’espère !), il
s’intitulait : « Lettre d’une enfant rêveuse à la voûte céleste »
Une rime a particulièrement plu à une de mes fidèles lectrices (et c’est aussi ma préférée… »la rime » bien entendu
!), je la cite …
                      « j’y
invente…………
                       
des océans de meringue
                       
sur lit de menthe bleue… »
 
Fervente adepte d’une certaine « gourmandise », cette même lectrice ajouta « …mais où est la chantilly ? »
Alors, secrètement, me vint une idée …celle de consacrer un poème à cette gourmandise tant convoitée !
 Si parler de chantilly peut paraître simple, vouloir en faire un poème reste un parcours pour
le moins aventureux , mais…
                    
l’aventurière que je suis a réussi !
 
 
Avant de vous le livrer toutefois, je vous lance un défi des plus juteux…Non, des plus sucrés !
Allez, c’est parti pour l’escalade des mots !
    Et qu’importe le péché mignon que vous choisirez…sirops, brioches ou biscuits
       Mais faites donc, à votre tour…
            rimer, chanter ou virevolter
                           
cette satanée crème fouettée !
 
En attendant de vous lire, je vous offre les fruits de ma création…
                       
A croquer sans modération !
 
 
Nuée de folie
 
Qui donc est-elle ?
Mais une fée redoutable !
 
Parsemée d’angélique
ou de paillettes coco
elle est cette fleur exotique
qui, exquise, s’abrite
sous le charme en papier
d’une ombrelle rose ou indigo.
Elle est aussi suprême audace
en irrésistible chapeau de laine
sur un palais de glace
tout verdoyant de verveine.
Parfois, de sa splendeur de nénuphar,
toute tressée de caramel,
sur la pêche rebelle elle mêle
en un sérieux caprice melba
sur nos lèvres
en extase ou en rêve
comme l’élégance du violoncelle
à la candeur du tuba !
Et si elle devient soupçon ou larme
elle ne fait qu’adoucir
une acre mare au diable
noircie jusqu’aux racines
sur fond de caféine.
Souvent la diététique s’y pique
comme sur un porc-épic
mais sur notre gourmandise elle frise
le plus grand scandale de tous les délices…
Créant dans la longue hiérarchie des fruits
d’étranges drames lyriques !
Car, certains pour elle se tranchèrent
ou ôtèrent toute leur parure
ou même firent flamber leur chair
afin que , le long d’eux
elle puisse laisser filer
tous ses ébats de folie !
Illustre invitée
de nombreux anniversaires
elle obtint les faveurs
du sévère dictionnaire
qui lui permit de porter le nom
des plus nobles écuries
ou rejoindre les beaux jardins
des ducs de Montmorency !
Un rien d’aristocrate, certes
mais également sauvageonne
quand elle ondule et se cramponne
aux bonnes senteurs de bois
d’un joli mont de fraises …
 
Alors, s’il y eut en littérature
un sacré Père Fouettard
il sera désormais de bonne augure
de citer l’union
 quelque peu débridée
d’une plume
                             
et d’une crème fouettée !
 
A Nanie
et ses fringales de chantilly !
 
Et déjà, oui,  je vous souhaite…
les plus gourmandes fêtes de Pâques !!!

11 réflexions sur « Nuée de folie »

  1. Nanie Nanie – 1 Avr. EXCELLENT ! VRAIMENT EXCELLENT !
    « Comment veux tu que je rivalise
    toi, tu n’en fais qu’à ta guise
    les mots sont pour toi , mon excise
    de douces caresses
    tous semés d’adresse !
    belles tranches toutes feuilletées
    tu viens nous les chanter
    avec un soupçon de chantilly
    pour aiguiser nos appétit ! lol
    voilà j’ai relevé le défit na !

    tu es magique ! comment fais tu pour aligner tous ces mots subtiles et décrire ici, si bien ma gourmandise ! rooh lala tout le monde va le savoir mdr !
    bisous bisous ma douce et merci !

    J’aime

  2. pèlerins fous – 4 Avr. Je passe en hâte (oh mais, ça rime ! Et, même pas fait express !!!), car un planning un peu chargé pour ces vacances de Pâques ! Mais, je constate qu’il y a au moins une
    personne à ce jour qui a eu envie de jouer avec les mots comme on peut jouer à la marelle, avec légèreté et un grand coeur d’enfant ! Alors…un grand bravo, Nanie, et tu l’as joliment bien relevé
    le défi : nous t’embrassons très très fort !

    J’aime

  3. EvaJoe Des mots – 4 Avr. voici mon poème : le reste était mots virtuels mal compris avec mes excuses les plus sincères… Je me suis amusée à l’écrire comme du reste tu le pensais…

    Elle se fait douceur

    et ravie les coeurs

    elle est légère et savoureuse

    c’est une ambitieuse.

    Elle se donne à nos plaisirs gourmands

    et deviens pour un soir bourdelot Normand

    les belles pommes cuites au four

    se pavanent dans leurs beaux atours

    vêtues de leur chemise feuilletée

    les voici bien apprêtées.

    Elle hante la forêt noire

    pour un jour de gloire

    lorsqu’elle se marrie aux cerises

    une cascade d’alcool la surprise

    au doux prénom de kirsch

    et pour finir en beauté

    elle se laisse allée dans les vallées

    encapuchonne les monts

    pour en faire des bonbons

    J’aime

  4. pèlerins fous – 5 Avr. Alors, pour continuer dans l’esprit de gourmandise, je dirai que ce délicieux poème est des plus « chooooooooux » et adorable à « croquer » ! Je suis fort heureuse que tu te sois
    amusée et pris du plaisir, c’était l’effet recherché ! En plus, je n’aurais pas pensé à mettre de la chantilly sur des pommes au four …OUAH, voilà une idée qui, j’en suis sûre, va réellement
    ravir les piiiiiiiiiiiiires des gourmands (ahahahahahah…et j’en connais plein…la la lèèèèère…mais je le dirai pas …NA !). Bon, j’enlève toute ma bave de crème et le sucre des bonbons (ze
    sais pas manger proprement !) pour te faire un énorme bisou…oh, mais…t’es où ? Ouuuuuh, pourquoi ça zigzague ??? Sans doute la … »cascade des cerises  » hi hi hi hi ! Essaie d’en mettre moins
    la prochaine fois (RIRES !). Au fait, sais-tu que par chez moi, dans le plat pays qui est le mien, après une ballade bien froide au travers de la campagne, on aime bien se faire un grand bol de
    chocolat chaud au kirsch … »Quoi, on met plus de kirsch que de chocolat…oui oui, j’entends tout ! », vous allez voir le jour où je vais approcher votre péniche !!! Allez, ze vous souhaite quand
    même de merveilleuses Pâques…bande de chenapans !!!!! (lol)

    J’aime

  5. pèlerins fous – 5 Avr. Par le mot « défi », je n’entends « qu’amusement » et « plaisir » ! D’ailleurs, pourquoi ai-je employé ce mot ? N’impooooooorte quoi !
    Aussi, une courte prose tout droit sortie du coeur, ou un seul petit mot qui viendra se poser comme un petit bisou d’enfant donné furtivement, seront les bienvenus dans cet univers que je me plais
    tant à conserver naïf ! SPLENDIDES PAQUES A TOUS !

    J’aime

  6. EvaJoe Des mots – 5 Avr. Je n’ai qu’un mot pour parler de ce poème MAGISTRAL….

    Tu as su manier l’art de la plume avec celle de la gourmandise. En te lisant l’eau m’est venue à la bouche autant par la description que par la noblesse de tes mots, mais ceci est bien normal nous
    avons à faire à une grande dame: Madame de Chantilly voir même de Montmorency……

    Tu as des descriptions de pêche melba ou de mare assombrie de caféine comme personne d’autres n’est capable de le dire. C’est un exercice pas vraiment évident je l’avoue. Va falloir que je te lance
    non pas un défi cela fait course à la médaille (d’ailleurs tu le dis toi même en d’autres mots) mais un petit exercice (me voici prof) de mots en poèmes…

    Pas de joutes entre nous mais juste une soif de découvrir autres choses pour le plaisir des mots et pour faire briller dans les yeux de ceux qui nous lisent que du bonheur.

    Gros Bisous

    J’aime

  7. Nanie Nanie – 29 Avr. hihi ! je suis venue guetter les autres poèmes superbes ! vraiment ! bravo pour toute cette prose improvisée eh tu as vu j’ai pu faire un petit quelque chose tout de même et
    sur le vif ! lalalère ! non je ne suis guère à la hauteur de ton amie et de toi même qui jouez d’une façon si belle avec les mots pour qu’ils nous réchauffent le coeur d’un grand bonheur ! tiens je
    rime de nouveau c’est contagieux ! hihi !
    bisous bisous Sabine et à très bientôt
    Nanie

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :