Le bonheur est une gourmandise

 

 

Si les dates ont été créées dans le souci de figer quelque peu les mémoires, parfois elles n’en
demeurent pas moins des journées phare dans nos coeurs !

Il n’y a pas de date pour être heureux, j’en suis éperdument convaincue

Mais ce 15 août, pour la mille et unième fois de plus, nous a offert son magnifique brin
de magie !

Alors, je vous attrape sans plus tarder par le coeur et vous emmène quelques bons jours
en arrière…Et tant pis si on trébuche, ce ne sera que pour mieux en rire après !

 

Imaginez imaginez …

D’abord une ballade à l’encontre des châteaux, des logis et des métairies (je vous la
conterai plus loin !)


       Puis, un p’tit dîner, des plus simples, dans une ruelle en
pavés de « Brouage » ….

« Mais, on a déjà entendu ce nom là ? » diront ceux et celles qui viennent de parcourir
mon diaporama commenté « les journées d’Evajoe » !

Et je vous entends crier un « Encore ! » des plus abasourdis , à l’énoncé de ce que nous y
avons dégusté : une bonne « cuvée maison » de frites moules…celles du vrai terroir, qui transportent illico vers l’histoire de ce lieu , quand la mer venait encore téter les remparts
!

Brouage …les yeux noyés entre deux veines de pierre, et sous la vapeur de ces coques
baignant comme des folles dans leur jus odorant et chantant sous la louche, il nous fut tellement bon de rêver aux bateaux qui partaient pêcher la morue à Terre Neuve, aux navires allant charger
le sel …Et y entendre jusqu’aux sons lourds des galoches sur les pavés, et les cris des sauniers, des matelots ….

 

Avant de regagner nos couches (Mais, non …nous ne sommes plus au Moyen âge, et pas de
sommier tout frétillant de paille !), avant donc de regagner  nos lits moelleux …le marchand de sable de cette belle nuit-là nous jette, chaque année, de féériques cascades dans les
pupilles, les gravant sur les rivages de nos souvenirs !

Je n’ai pas voulu prendre mon vieux pote Lumix ce soir-là ! Et, bien que les feux
d’artifice ne font que se sublimer d’année en année à cet endroit-là, je vous laisse un lien pour aller l’admirer en 2009 , à travers l’un de mes articles …

C’est « au fort Lupin » (à St Nazaire sur Charente), classé Monument Historique,  et
qui transforme chaque 15 août la mer en « véritable conte de fée ! »

                   Voici ce lien :
  Feux de joie  


 

Mais revenons  à l’époque des Seigneurs et des métairies …Rassurez-vous, nous y
aurions sûrement jouer le rôle de « gueux » !

Et cette fantastique ballade dont je vous parlais plus haut, ce fut à « Ecurat » en pleine
Saintonge romane …un p’tit 15 bornes à pied, comme ça, pour la route, pour ne pas perdre de vue notre histoire, notre « nous », notre « vraie seconde nature » !

 

Nos premiers pas dans ce village nous menèrent aussitôt vers l’enchantement

 

P1010770--Copier-.jpg

 

 

 

D’un peu plus près, la matière et ses rires nous éclabousse un peu plus au visage

Je passe religieusement ma main sur le bois, j’entends résonner l’enclume
!

 

P1010771 (Copier)

P1010772--Copier-.jpg

 

 

 

N’ayez pas peur braves gens…c’est juste un pèlerin du Moyen âge qui passa par là,
réveillé par le bruit de nos bâtons !

 

P1010774--Copier-.jpg

 

 

 

Il vient probablement de la mare de Saudon, où l’eau y est toujours présente en
abondance, même en période de sécheresse !

Y-a-t-il plongé tout habillé, comme le faisaient les hommes de cette époque
?

 

P1010778--Copier-.jpg

J’aperçois quelques grands pas, là, dans la terre …pas vous ?

 

 

 

Quitte à paraître pour un mauvais fruit déjà « gâteux », je vous le dis et le répète
encore …

« La Saintonge romane , c’est une vieille dame qui a toujours un charme fou
! »

 

P1010779--Copier-.jpg

 

 

 

« De l’herbe …pfffffff, comme si je n’en avais pas à manger ! »

 

P1010780 (Copier) 

 

 

« Même pas une p’tite carotte dans leurs poches ! Puisque c’est comme ça, vous ne me
délogerez plus de la bouderie … »

 

P1010781--Copier-.jpg

 

 

 

« Ah…pour un p’tit câlin ?

Peut-être ! »

 

P1010783--Copier-.jpg

 

 

 

Tant de villages, ici, n’ont pas perdu leur âme !

 

P1010787--Copier-.jpg

 

 

 

Encore la campagne, telle que j’aime la …renifler !

 

P1010789--Copier-.jpg

 

 

 

Et on peut même y dessiner de vraies poupées…

Un p’tit nez en trompette, une tite bouche en coeur pour…

nos vrais coeurs d’enfants !

 

P1010790--Copier-.jpg

 

 

 

Marcher sur l’infini…

 

P1010794--Copier-.jpg

 

 

 

Ou aller se fondre dans les châtaigniers …

 

P1010797--Copier-.jpg

 

 

 

A Beauvoir…l’histoire a fait son nid !

 

P1010798--Copier-.jpg

 

 

 

« Qu’est-ce que notre gente à quatre pattes devait y être bien à cette
époque…!

Pas de voitures assassines, juste quelques calèches à éviter …Et, le sommum, avoir un
plateau éternellement à sa disposition de bouse et de purin … La vraie vie quoi ! »  : Une chienne désenchantée .

 

P1010803--Copier-.jpg

 

 

 

Quel est donc ce chapeau insolite dans la foule ?

Celui du « Château de Beauvoir » !

 

P1010806--Copier-.jpg

 

 

 

Et des lieux qui m’ont toujours inspirée … »les remises » !

 

P1010807--Copier-.jpg

 

 

 

Je frapperais bien à cette porte, moi ! Cette belle ballade m’ayant ouvert l’appétit
!

« Promis, on dira plus de grossièretés, et on laissera nos chaussures faisandées dans
l’écurie ! »

 

P1010809--Copier-.jpg

 

 

 

De retour sur Ecurat …une page semble ne vouloir se fermer qu’avec tendresse
!

 

P1010811--Copier-.jpg

 

 

 

Il n’y a pas d’âge « mûres » …

C’est tellement bon de se laisser tenter à chacun de nos pas !

 

                       
                Sabine.

 

P1010812--Copier-.jpg

 

 

                   
 Mais,

                       
   vous léchez mes doigts ……!      

 


 

19 réflexions sur « Le bonheur est une gourmandise »

  1. quel plaisir de te suivre Sabine tes mots empreint de poésie pour décrire tout ce que que ton regard émerveillé décripte.

     

    Reste cette femme enfant au regard et à l’âme pure

     

    bisous du Sud

    J’aime

  2. de bien belles photos surtout la mare.; le chemin vert;.tu marches combien d’heures ou de kms par jour ?.. tu marches avec un baton;.je n’y arrive pas. combien de jours as-tu marché ? je t’en
    pose des questions..tu sembles être joie.. tu éclates comme un rire c’est agréable.. mon adresse telosfr@yahoo.fr.; elle est sur le blog quand tu cliques dans le bas sur contact.. mais je ne
    parle guère en mail.je te répondrai c’est gentil de penser à moi au travers des fleurs..la nature est mon équilibre.

    bonne soirée

    J’aime

  3. Des moules de Brouage tu as vite fait pour nous entraîner à ta jolie balade dans la Saintonge Romane, quel délice de te suivre au fil des photos, tout en dévorant tes mots.

    Comme j’ai aimé marcher ave »c mes yeux..Sur les sentes, Canelle apprécie aussi les biens belles choses…

    Et tes doigts ont trempé dans de la confiture car là bas des myrtilles j’ai des doutes, mais avec toi tout est possible.

     

    Pleins de jolis souvenirs que tes mots et ta verve et ta manière d’être. Comme ta présence chaleureuse me manque mais nous recommencerons.

     

    Gros Bisous de ta soeurette des mots!!

    EvaJoe

    J’aime

  4. Bonsoir Sabine

    Voila 10 minutes que je monte ou redescend dans ton article, sa présentation est captivante et tes mots fusionnent parfaitement avec tes photos. Ce qu’il en reste à la fin, une chose simple qui
    s’appelle la vie et le regret de ne pas avoir été à tes cotés sur ces beaux chemins. Un grand merci Sabine pour l’amour que tu passe à travers tes publications, sache que au bout du chemin nous
    somme la pour l’accueillir.

    Très douce soirée au dessus de toi et à très bientôt

    Bisous de Roger pour toi ma chère Sabine, ce soir je me pose à tes coté sur ton banc pour regarder la lune sourire à la vie.

    Bisous

    J’aime

  5. Quel merveilleux article Sabine. J’ai marché près de toi, caressé le bois, donné de l’herbe à l’âne, et humer les châtaigners… quand aux mures ma bouche en est
    toute violacée lol belle journée

    J’aime

  6. Jolie balade que tu offres là, un peu hors du temps, retour vers l’ancen temps, qui sent bon la bouse de vache, ainsi que le miel d’acacias…mais lorsque je vois tes doigts, n’aurais-tu pas
    ramassé quelques mûres sur les ronciers des chemins ? si c’est le cas, penses à me garder un pot de confitures Sabine, je compte sur toi, d’accord ? bise et bonne journée…

    J’aime

  7. J’ai aimé ton article , il sent bon notre terroir et l’amitié

    C’est vrai , il n’y a pas d’âge pour les mûres.

    De bien jolies photos

    Passe une douce journée ,Sabine

    Bisous

    timilo

    J’aime

  8. Bonjour Sabine ,tu as des émerveillements incroyables et une capacité à marcher ,tu as des jambes qui rêvent ,c’est à croire !…Tu ferais naître la féerie d’un petit rien ,d’un
    chemin ,d’un point d’eau réfléchi sur le silence …

    Je ne marche plus beaucoup ,mais je voyage dans les mots ,les miens ,ceux des autres ,je me glisse là où l’on m’invite …ma façon de partir …comme le haut du feuillage d’un arbre
    dans le frémissement du ciel….

                                                                              
    Amicales pensées

                                                                                                           
    H

    J’aime

  9. Avec délice je marche dans tes pas, découvrant la nature généreuse que tu décris avec tes mots et tes belles photos. J’aime ta gourmandise de la vie, et…ta gourmandise tout coeur ! ( ah ! les
    mûres !!! ). Immédiatement me reviennent en mémoire celles que je cueillais enfant avec magrand-mère dans mes chères Vosges. Je t’embrasse fort amie Sabine.

    J’aime

  10. Chère Sabine,

    J’ai passé un excellent moment à suivre tes pas dans cette belle région proche de chez nous et que je connais un peu. Pour qui sait voir, la surprise est partout, pour les yeux et le palais

    Bisous bisous. Alain

    J’aime

  11. Bonsoir chère Sabine,

    Encore une très belle escapade dans laquelle tu nous entraînes et comme j’aime te suivre ! Je fais comme toi, j’apprécie tout sur mon passage et je me laisse aller à manger les mûres avec mes
    petits enfants, ou les myrtilles !

    Je t’embrasse fort.

    J’aime

  12. Bonne et douce soirée ma tendre Sabine

    tu as raison le bonheur est une vraie gourmandise,comme nous avons de bonnes dents, nous allons pas nous en priver

    mais nous picorons que les petits éclairs que le ciel veut bien nous envoyer et nous remercions.

     

    bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :