je m’en vais cueillir un brin d’automne …

 

 

 

 

 

 

P1020301--Copier-.jpg

(j’ai oublié d’enlever la grille mais c’est quand même joli !)

 

 

 

 

Venez réchauffer vos petites menottes à notre premier feu de cheminée ,

l’automne y fait monter ses rimes en flammes écervelées !

 

Et, ce matin, en y posant quelques bouts de bois pour les faire flamber, un magnifique papillon s’est
échappé de l’âtre …

et c’est extraordinaire !

 

Vous comprendrez vite pourquoi en allant lire ce dimanche le conte que je vous ai programmé
…!

 

 

C’est également le premier conte où je mets autant de coeur … et j’espère qu’il vous enchantera
!

 

 

Je passe vous faire un petit coucou sur vos blogs ; ma journée reste chargée en maints détails à
terminer …

Ce dimanche promet tant de féérie !

 

Nous allons chez ma fille « Gwen » fêter ses « 20 ans » (qu’elle a eus le 14 octobre), voir son petit
bonhomme jouer du marakas, rire en se balançant sur son cheval de bois (que sa maman, enfant, avait déjà !), et aussi refleurir en tendresse et sourire le coin de route d’où mon ange s’envola
….

Et puis (j’oubliais) notre petite chienne sable (le bébé) quitte le nid également demain (sniff !)
pour aller justement …écouter du marakas !

 

Je vous laisse donc aux mains (déjà réchauffées à l’âtre !) de mon conte et

« Sur les ailes d’un coeur »

 

 

A demain donc !    


 

 

23 réflexions sur « je m’en vais cueillir un brin d’automne … »

  1. En ce moment, chère Sabine, les papillons te font plein de petits signes de connivence. Un coup d’aile de papillon, c’est comme le frôlement de celles des anges. Et le tien, il est sûrement en
    train de te dire quelque chose.

    Gros bisous, à demain pour relire le conte.

     

    J’aime

  2. Bonjour Sabine, voilà un Wk des plus chargé, je te le souhaite plein de petits bonheurs. Merci pour cette flmambée d’amitiés et à demain pour découvrir ce compte.

    Bisous ma chère Sabine, que la douceur entoure ton coeur à l’approche de l’automnes.

    Roger

    J’aime

  3. Bonjour Sabine,

    Merci pour le petit feu !!!!

    Cela fait deux jours que je me « bats » avec mon poële à bois, toutes les années c’est le même cirque pour le faire redémarrer, il y aurait de quoi péter les plombs !!!!

    Tout ça à cause des tuyaux qui tirent trop ou pas assez, j’ai jamais rien compris, moi je fais faire le ramonage et l’entretien et le reste c’est du chinois !!!

    Ton feu de cheminée m’a redonné de l’espoir….

    Bon week-end d’anniversaire et une pensée pour tous…Amitiés…écéa.

    Tu devrais avoir mon adresse mail….bisous…

    J’aime

  4. Ah! Sabine les papillons enflamment donc le bois  ! Un tour de magie ,et la flamme emprisonnée est bien belle !

    Merci de ta visite .Beaucoup de peine avec l’ordi qui va comme un escargot depuis hier …:(

                    Bientôt ,moi aussi une …surprise ,à moins que tu ne le
    devines déjà ? …Qui sait ! ….

                       Amitié d’ H

    J’aime

  5. bon anniversaire à ta balance de fille et plein de joies avec la vie et dans la vie … demain, nous fêtons le mien (5/10) et un peu plus de 20 ans …  avec Célia, son compagnon, Kiran et
    mon frère; merci pour la photo ..; la flambée est intense. bises 

    J’aime

  6. Bonsoir chère Sabine .

    Je viens,juste un petit moment , partager ton feu de bois .

    J’espère que le thé ci-dessous ne va pas disparaître…

     

    A bientôt avec plein de pensées affectueuses .

    J’aime

  7. Sur les ailes des mots quand mon désir s’envole…. eh non, tu n’auras pas la suite. j’ai oublié. pourtant j’avais écrit, il y a des années.

    Merci pour ta flambée pour mes menottes parce qu’à l’heure où je t’écris je viens de passer une couverture polaire sur mes épaules. J’aurais un grand plaisir – que dis-je ? – un grand bonheur, à
    passer et repasser mes mains et mon regard devant ton âtre. Un peu de chaleur… enfin… le conte dont je te parlais débutait autour d’un feu de camp, la nuit, dont on entendait
    seulement les crépitements, accompagnés du son des violons… J’ai tenté de le réécrire, un jour. je n’y suis jamais arrivée. Pas le même, pas la même spontanéité. Quand j’écris, je me
    laisse guider. C’est comme lorsque je peins. Si je connais déjà la fin, c’est un fiasco. L’étoile filante aura filé, le temps de rassembler dans le temps et dans l’espace deux personnages majeurs
    (autour) de ce conte, qui l’étaient à leur insu, et n’avaient pas la moindre idée de l’existence l’un de l’autre jusqu’à un certain jour. La vie est curieuse. Elle est un conte à elle seule. je
    ne serais même pas surprise d’apprendre un jour que nos histoires humaines sont incluses dans un grand livre d’histoires et de contes. Belle et douce nuit à toi Sabine. Gros gros bisous. Marie

    J’aime

  8. Sab,

     

    C’est promis la prochaine foius nous viendrons l’hiver pour réchauffer notrte corps à la chaleur de ton feu, cet année c’était à la chaleur de l »té ..

    Qu’il est beau ce feu même avec sa grille, ça lui donne un charme d’antan.

    Mon feu crépite aussi , donc je peux penser au tien, surtout que chez toiu l’âtre est ouvert.

    J’espère que d’ici là, Lola saura jouer de la guitare et nous mêlerons nos voix a ce doux bruit du pouce sur les cordes…

     

    J’attends avec beaucoup d’impatience ce conte, je suis comme une enfant au soir de noêl qui attends un beau cadeau.

     

    Belle journée pour toi et les tiens, donne ton petit chiot sans crainte car au moins celui là tu le verras grandir. 

    Demain comme tu sais c’est l’anniversaire de Rémy…

    Bisous d’EvaJoe à sa petite soeur mais grande dans ses mots..Sourire!!

     

    J’aime

  9. Je viens me réchauffer auprès de ta cheminée, écouter cette chanson , j’y vois ton amitié

    Mais mon tempérament est ainsi , je pense toujours aux autres , ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un chez soi 

    Aujourd’hui , j’ai écrit un poème pour crier cette vérité , je refuse cette misère aux portes de nos villes

    J’ai quand même apprécié cette chaleur

    Passe une douce journée , un jour peut-être nos randonnées se croiseront

    BISOUS

    timilo

    J’aime

  10. Trop chaud !!!

    Il fait encore un peu chaud, chez nous, mais le soir c’est vrai, nous nous serrerions bien avec vous avec des châtaignes, et un bon verre de bourret. Hum! je sens déjà les bonnes odeurs : vous ne
    les sentez pas ? alors fermez les yeux ! voilà, vous êtes avec nous et écoutez Sabine nous raconter…………..

    Bonne journée.

    Beaucoup de pensées avec vous pour demain.

     

    Gros baisers.

    J’aime

  11. Bonsoir Sabine

    Je suis venue me réchauffer au coin de ton feu et je viens de lire ton conte comme on le faisait avant pendant les veillées au coin du feu

    Je suis sûr que tu as passé un très bon weekend … musical

    J’aime

  12. Déjà un feu de cheminée ! Eh oui, pourquoi pas avec la fraîcheur des soirs…

    (Pour le conte « programmé », dans la mesure où l’on avait le lien avec la newsletter, on pouvait le lire dès le 20 ; c’est pourquoi j’ai trouvé étonnant de n’avoir pu l’ouvrir que ce soir).

    J’aime

  13. Qu’il fait bon se réchauffer face à ton feu de bois, Chère Sabine ! Avec ou sans grille, la chaleur passe très bien sur ton blog… Ton coeur en dégage tant !

    Tu fus agréablement occupée et j’en suis ravie.

    Douce soirée et gros bisous,

    Cathy.

    J’aime

  14. Ma Sabine,

     

    Je viens de me plonger au coeur de ta famille, de kl’a nniversaire de Gwen , du rire qui regnait en maître en cette belle journée, et de ce petit minois qui m’a coupé le souffle tant il a un
    regard qui donne envie de le chérir, de le prendre dans les bras, de lui faire des bisous, d’être attentive à chacun de ces petits moments de la vie qui se vivent si vite.

     

    Il est trop mimi , non plutot choupinet ce bébé..En un mot comme en dix mille je l’adore. Il est comme un baton de réglisse à la menthe à croquer, il a un minois qui m’a de suite accroché. Il y a
    parfois des bébés mignons mais sans plus, lui il a un quelque chose d’incroyable qui doit faire fondre la plus terrrible des ogresses et la faire de venir sur le champs une fée..Sourire.

    Qu’ils continuent d’entourer ce petit bout de chou de tout l’amour qu’un papa et une maman savent donner. Cela se voit que ce bébé est bien.

     

    J’ai aussi beaucoup aimé la rencontre du bébé chien avec ton petit fils, c’est passionnant de voir cette bête se laisser cajoler pa r les petites mains, on voit déjà une réelle complicité entre
    les deux.C’est très beau, et ces deux là vont me faire une paire de coquins..Attention Mamie…

     

    J’ai aussi admiré le temps passé dans ce jardin ou l’automne avait mis ses plus belles couleurs comme pour vous dire, vous avez vu, nous aussi nous sommes là en ce si beau jour.

    Et tes arbres m’ont fait pensé àceux dont je parle dans le texte sur un petit coin de chez moi.Ce qui du reste est amusant c’est que c’est exactement de ce genre d’arbres dont je parle, et le
    plus étrange c’est que les arbres n’étaien pas sur cette portion de route ou nous allions tout le temps mais sur une autre, et lorsque j’ai écrit mon texte ce sont les tiens que j’ai entraperçu
    (et puis tu sais sourette, comme mon texte est écrit, rire avant la parution de tes photos , je me sens , rire sauvée, car cela aurai pu m’inspirer. Mais je sais que tu aurais aussi apprécier…

     

    Je retournerais les voir ces photos.

     

    Ah aussi autres choses pendant que je te prends ton temps (de lecture) rire, la chanson l’amour a tous les dropits, je viens souvent l’écouter et je l’aime oh oui comme j’aime cette mélodie et le
    texte qui l’accompagne.

     

    Bisous et un grand MERCI de nous offrir tout cela

     

    EvaJoe

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :