Eclosion

 

 

 

img321-copie-1.jpg

Photo prise avec un argentique il y a quelques années dans le Morbilhan (ici scannée)

 

 

 

 

Laissons éclore toutes les couleurs qu’il y a en nous …

Quelque part, accroché à notre coeur, dort un pinceau épris de liberté,

Rêvant de toits aux cheveux fous,

d’arbres en cascades de fleurs,

et de mer étoilée …

 

 

Sabine.  


 

34 réflexions sur « Eclosion »

  1. Merci Sabine pour cette dédicace de ta citation. Elle est superbe, chantante, colorée, appelant au rêve et à la re-création du Soi. Laissons éclore en effet… et au passage, j’admire cette photo
    prise dans le Morbihan, département d’une région chère à mon coeur. Gros bisous Sabine. Que ta journée soit un joli rêve de plus à conter. Je t’embrasse FORT. Marie (ps : je vais rechercher un
    passage de mon récit non encore publié, écrit il y a maintenant bientôt 6 ans – hiver 2004-2005), juste avant mon entrée (en vrai) dans le camp des gitans et mon chemin (j’en suis sûre, tracé
    avant même ma naissance) vers l’Afrique.)

    J’aime

  2. Voici l’extrait annoncé :  »

    En faisant le rapprochement avec les images de fractales, l’auteur Jean-François Vézina pensait que l’on pouvait prévoir le
    déroulement de la globalité d’une relation à partir du déroulement de la rencontre (l’infiniment grand contenu dans l’infiniment petit, et inversement).  Je notai aussi que si je préférais les contes de fées aux « comptes » de  la vie ordinaire, c’était parce que les
    contes de fées étaient écrits non pas seulement pour les enfants mais pour les hommes et les femmes que ces enfants qui les écoutaient étaient en passe de devenir.

    Que la notion d’espace-temps était alors abolie. D’ailleurs, tous les contes de fées ne commençaient-ils pas par « Il était une
    fois, dans un pays lointain », une expression ou temps et espace étaient précisément hors du temps et hors de l’espace tangibles ?

    Je pensai aux étoiles. Malgré des connaissances rudimentaires sur le sujet, j’y voyais là une manifestation concrète du fait que
    temps et espace étaient confondus. Ne mesurait-on pas la distance en années-lumière ? Nos yeux d’aujourd’hui n’étaient-ils pas capables de voir aujourd’hui des étoiles qui avaient brillé des
    milliards d’années dans le passé ? Ce passé était pourtant accessible à nos yeux au présent. J’étais emportée par un vertige de pensées.

    […] Ma vie n’en finissait plus d’être empreinte de magie.  En tout cas, moi, je
    voyais de la magie partout. »

    Extrait de « RePARTIR DE là…. » auteur Marie K.

    J’aime

  3. Photo magnifique et mots magiques. Sur la palette de nos émotions dansent les couleurs de l’arc-en-ciel. Au gré de nos humeurs, le pinceau se réveille et déroule son oeuvre sur la toile du temps.
    Comme j’aime tes citations. Je t’embrasse très fort.

    J’aime

  4. Coucou Joyeuse Photographe Au Noble & Grand Coeur !!! Sourire

    Un soupçon de tendresse… une pincée de douceur… quelques gouttes de joyeuses couleurs… tout ceci mixés avec de bien jolies phrases venues du Coeur… Hummm, je sens la bonne et douce odeur
    d’un de tes doux Articles aux savoureuses saveurs de Pureté et de Sincérité… IMMENSE Sourire Gourmand

    Je te souhaite un très doux vendredi Sabine Ma Côpine, ainsi qu’un excellent week-end à Toi & Aux Tiens… Sourire Radieux

    Mille très très très tendres et gigantesques Bisoudoux Affectueux

    ***Tincky***

    J’aime

  5. Bonjour Sabine,

    Mais toi tu sais le faire, ce que tu dis, chez toi, c’est toujours une explosion de couleurs et de feux d’artifice !

    Ceci dit, j’aime les couleurs sur les maisons, c’est bien plus gai qu’autrefois.

    Plein de bises et bonne journée.

    J’aime

  6. Un peintre à tous les étages pour une belle palette de couleurs. Belle façade de lumière ou les mots de ton coeur se sont accrochés, pour ta joie  » La criée  »

    Bisous ma chère Sabine et à très vite

    Ton ami Roger

    J’aime

  7. Bonjour Sabine,

    Que c’est beau toutes ces couleurs pastels…

    Et dire que dans mon village on n’a pas le droit aux couleurs, à cause d’une église classée !!!

    Belle journée…écéa.

    J’aime

  8. Mettre une petite touche de couleur pour semer des graines de paix ,d’amour… Mes pinceaux voudraient laisser un peu de lumière sur les chemins difficiles… Bises Sabine. Merci pour ce beau texte

    J’aime

  9. Coucou Sabine ; me voici !

    Ce matin,je n’avais pas fait le rapport entre cette photo et « mes façades  » .

    J’aime beaucoup ces façades des maisons en bord de mer .

    Très gros bisous .

    J’aime

  10. Quelle est belle cette façade pleine de couleurs ,de fenêtres ,d’oriels ….Les murs sont des murmurent quand ils nous regardent de tous leurs yeux ,les volets
    battent comme des cils ,et les maisons sont des visages ……..

                                 Ô
    Sabine …volent vers toi ,dans l’ombre du Poète ,avec la Lune extatique, les pensées d’ Hécate !

    J’aime

  11. Sabine devant cette maison et ce texte j’ai une demande à te faire. J’ai un autre blog le catalyseur sur lequel je fais une collection d’arc en ciel de bloggueur. Cet article pourrait en faire partie. Pourrais-tu m’envoyer texte et photos ? Je mettrai la
    photo dans l’album et quand je te passerai l’article avec ton lien évidemment je mettrai ton texte. 

    (si tu m’envoies un mail remets bien ton pseudo et l’adresse url du blog) bisous ma belle 

    J’aime

  12. Beaucoup de communes ne peuvent s’offrir cette fantaisie des couleurs en façade, Sabine… Les bâtiments répertoriés à l’inventaire des monuments historiques ne le permettent pas. Et je
    t’avoue aimer cette « préservation » de style ancien.

    Cependant, j’ai vu au Portugal, en bord de mer, des maisons colorées de cette façon… Cela a un charme fou dans la mesure où rien ne dénote.

    Et il est vrai qu’en certains coins de Bretagne le blanc, le bleu surtout sont présents… Et bien d’autres coloris aussi que mon regard s’accorde à voir avec plaisir !

    Ton écrit est une belle envolée « dynamique » !

    Doux week-end.

    Je t’embrasse,

    Cathy.

    J’aime

  13. Bonsoir Sabine

    Moi qui croyais que c’était un petit crayon de couleur qui était accroché au coeur

    Mais au crayon ou avec un pinceau  en images ou en mots tu as raison il faut laisser éclore toutes ces couleurs

    Bonne nuit Sabine

    Bises

    Tony Yves

    J’aime

  14. Chaque âme produit une couleur et la tienne est chatoyante comme la couleur de tous les volets sur cette photo.

     

    C’est le soleil qui te représente le mieux pour moi tu sais réchauffer les mots que tu poses sur le papier.

    bisous Sabine et bonne fin de soirée

    .  

    J’aime

  15. Comme ces couleurs sont belles et comme tes mots qui les accompagnent donnent un sens au rêve…

    En nous il y en a de bien belles choses , il suffit de s’arrêter et de laisser notre coeur s’ouvrir on y voit les couleurs de la vie..

    Bonne nuit et bisous 

     

    Ta frangine des mots

    J’aime

  16. Pourquoi quand je serre une tronc d’arbre dans mes bras , je sens sa vie me traverser, tu comprendras mieux mon attachement aux arbres et à la nature .

    Dès que je peux , je m’enfonce dans les sous-bois , l’air y est pur et qui sait un jour nos chemins de randonnées s’y croiseront

    Merci pour tes adorables commentaires ,

    Douce et agréable journée, Sabine

    Bisous

    timilo

    J’aime

  17. Bonsoir Sabine,

    Vivant dans le morbihan je suis ravie de contempler cette superbe photo. C’est toujours un réel plaisir de te lire Sabine. Dans ton coeur il y a toutes ces couleurs qui ne mentent pas et qui
    fleurissent ton chemin de ta beauté intérieure. Ces mots me touchent vraiment car je sens dans cette vision d’altruiste généreuse une chaleur et énergie qui grandissent chaque jour en toi dont la
    splendeur se reflète dans ton âme. Cette belle sérénité de voir la vie et les choses t’appartient. Les couleurs naissent de la lumière et si elles influencent notre vitalité elles peuvent agir
    sur notre bien-être et quiétude qui contribuent à notre équilibre mental et physique. Comme les enfants j’ai le désir d’entendre des choses extraordinaires que peuvent nous apporter le rêve, le
    monde enchanté des contes de fée. Nous avons besoin de nous évader, de nous lover dans un univers imaginaire où notre inconscient est projeté dans la transformation du monde sans jamais renoncer
    à l’impossible autour d’un espace accueillant où hostile. Que l’homme aille où il n’a jamais été, éprouve ce qu’il n’a jamais éprouvé sans pour cela se perdre dans un optimisme béat… Je
    t’embrasse bien fort. Douce soirée. Corinne.

    J’aime

  18. Coucou, très belles photos, surtout cet arbre je dirais plus que centenaires avec une belle courbure, pour le reste ce n’est que poésie sur poésie que tu nous fait vivre..

    Belle journée.

    Bisous à toutes la famille.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :