Entrée libre

 

p1030312-copier

 

 

 

Je ne savais que lire

d’oppressant ou de beau

des ombres errant sur l’eau ?

 

De fous serpentins,

des guirlandes pour mes chagrins,

l’orage pleurant dans son éclair,

j’escaladais lentement mes chaînes …

 

 

(Sabine).

 

 

(Dites-moi ce que vous y lisez, voyez ….)  

 

27 réflexions sur « Entrée libre »

  1. J’ai plongé mon regard et mon coeur dans ces reflets merveilleux … et j’y ai vu tous les zig-zag qui m’attendent la semaine prochaine sur les petites routes de France, pour dénicher les petits
    coins de paradis où je vais me laisser porter par l’enchantement …

    A bientôt Sabine, très gros bisous, Plume .

    J’aime

  2. Bonjour Sabione

    J’y vois des ombres marchants au fond de l’eau,trainants des chaînes et faisant le tour de cet étangs bien noir…..Bonne journée a toi.Grooooos bisousssss.Aimée

    J’aime

  3. Les magiciennes plongeaient dans l’eau des miroirs d’obsidienne pour y lire ….des choses ….:)

    …J’y vois le cours de la vie ….la fragilité de l’être qui va sur la rive ,attiré par l’éclat enchanté ,peut-être un piège , car dans le miroir ,se dessinent des frissons ,des
    tremblements inquiets , que faire ? Que croire ? Qu’y voir ?….

    La transparence est un leurre ,l’eau entraîne tout dans son sillage .Apprivoiser dans sa lumière ,ce qui est à retenir  de sa beauté ,de ce qu’elle apporte de fraîcheur , mais ne
    pas s’y jeter tout en entier . Réfléchir son visage ,y déceler son autre apparence ,la fluidité de l’âme qui cherche le courant ….

    Je t’embrasse chère Sabine .Espérant que tu trouveras dans mes mots ,de petits signe qui te parleront ….:)

                                               
    H

    J’aime

  4. J’y vois la clarté de l’eau et toute la nautre autour, les quatre éléments de la nature y sont même si on peut pas sentir la brise, ou la chaleur d’un rayon de soleil…sans oublier les esprits
    de cet endroit calme ajoutent une beauté plus naturelle qu’elle soit…, merci pour ce beau paratage, ma chère amie Sabine, gros bisous.

    J’aime

  5. Bonjour Sabine…

    Paysage capturé par un regard subjugué ?…

    Pour dévoiler en illustration parfaite une Dame Nature dans sa plénitude artistique…

    Laisser un instant vagabonder un esprit fasciné…

    Doux week-end où s’aventurent quelques chaleureuses pensées…

    J’aime

  6. Coucou Douce Sabîne Ma Copîne !!! Sourîre

    Ben en fait, je vois Dame Nature qui fait de la Géométrie… et n’aimant pô baucoup cette matière, j’ai failli fuir… Si, si, si….. mais Melle Ondine la Mutine m’a initié à ses formes qui
    peuvent devenir si sublimes quand elles sortent des mathématiques !!!! éclat de rireeeeeeeeee

    Et sous le tendre Regard de Sabîne, ses douces formes géométriques prennent une douce saveur aux accents de Bonheur !!! Sourire Convaincu

    Je te souhaite un très doux vendredi ainsi qu’un merveilleux week-end serein tout autant que joyeux……….. Sourire étincellant

    Mille très très très tendres Bisoudoux par millions

    ***Tîncky***

    J’aime

  7. Bonjour Sabine, j’aime beaucoup ce lieu secret et silencieux où Dame Nature plonge dans l’eau ses longs cheveux que découpent les ciseaux de l’onde ! je ne sais pas ce que cette vision révèle de
    mon coeur mais je l’aime bien ! En tous cas, j’aime ton poème et ses charmantes interrogations ! je suis très heureuse de revenir sur ton blog si chaleureux ! bisous

    Blanche

    J’aime

  8. J’y vois une portée musicale, un cahier ligné, j’y vois les arabesques d’une ondine, la poésie de la vie.

    Et je lis un hommage à ce monde à travers vos mots. Heureuse de découvrir ce site! Merci.

    Hélène*

    J’aime

  9. tout d’abord merci pour ton commentaire – je me suis lancée car je sais beaucoup ne pratiquent plus et n’aiment pas trop le monde catho ..

    et ta photo, c’est de la douceur, de l’harmonie, j’y vois la vie qui se fait au gré du temps, au gré du moment

    plein de bises et je souhaite un bon voyage à ta fille.

    J’aime

  10. Je lis une attente à fleur d’eau… une lente gestation qui ne demande qu’à donner le jour à la beauté intérieure par défaut contenue!

    Bisous et bon week-end, Sabine!

    J’aime

  11. J’y lis comme un frisson, le battement d’un coeur, celui de l’eau, des plantes, des arbres, de la terre, vivantes présences. J’y lis la Vie.

    Merci pour ce magnifique billet infiniment riche et inspiré comme toujours.

    Bisous et bon week-end. Alain

    J’aime

  12. Bonjour ma douce Sabine

    Oui je le crois aussi que l’être voit ce que son coeur croit

    Merveilleux texte qui cependant ne doit pas m’inciter à ce que mon coeur croit, la vie m’a tellement déçue quand j’ai cru en mon coeur, elle a laissé des sillons qui se creusent davantage au fil
    des jours et tu te dis « tu es seule, pourquoi avoir cru en ton coeur »….?
    Nostalgie d’un passé à tout jamais révolu

    Bonne journée ma puce Gros bisous

    Méline  

    J’aime

  13. coucou !

    allez je viens vite te voir un ti coup tout de même !

    merveilleux petit poème et photo sublime ! j’aime !

    alors moi qui suis peut-être une des moins poétique de tous    j’y vois les traces que laisse les dents d’ un couteau sur du beurre ! mdr !

    ou des tires bouchon !!! de cheveux bien sur !

    ou encore des serpentins de fête ! voilà c’est l’imagination plutôt terre à terre de Nanie !mais j’y vois tout de même quelque
    chose ! non mais !! hihi !

    bisous bisous je viendrais demain écouter ton guitariste… chute tu dors  ! alors bonne et douce nuit à tout
    bientôt

    Nanie

     

     

    J’aime

  14. Merci Sabine pour cette belle invitation au rêve

    que je viens lire par le lien de Line

    J’y vois l’écriture ondoyante et mystérieuse de l’onde où se reflète le Ciel

    Bonne soirée

     

    J’aime

  15. Sabine,

     

    Hier lorsque je me suis attardée à regarder ta photo je pensais qu’un fil de fer de clôture se reflétait dedans, et puis ce matin j’ai découvert autres choses mais j’ai été inspiré par la photo
    d’une péniche passant sur le canal. En regardant dans es eaux j’y ai vu comme une ressemblance.

    C’est le reflet de la vie, de l’amour c’est les vagues d’un ressac imaginaire, de l’eau qui se trouble car elle frissonne.

    J’y vois une multitude de signe, c’est un lieu ou il fait bon se reposer, ou l’on a envie de sentir les fleurs, ne pas les cueillir juste les admirer et revenir pour voir ce qu’elles sont devenu.
    Sue l’eau c’est sûrement les habitants de la forêt qui jouent à cache cache avec les reflets du ciel et qui folatrent avec le vent….

     

    Je suis dans le coton, sourire, enfin je vais m’habituer j’ose espérer à ce médicament plus fort…

    Bientôt je vais tomber sur mon clavier, hihi!!!

     

    Gros Bisous de ta soeur qui a ses mouvements un peu lent…Tant que ce n’est pas mon cerveau, rire ce n’est pas grave!!

     

    EvaJoe

    J’aime

  16.  

     

    L’ombre se désole

    Au fond de l’eau

    Pourquoi son âme molle

    ne trouve plus les mots?

     

    L’ombre se console

    au fond de l’eau

    d’un baiser de boussole

    et de l’or d’un anneau.

    (improvisation du soir)

    Il est bon d’être ton écho. A bientôt. Suzâme

     

     

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :