Le festival de Cozes

 

 

Il y avait des paniers, des corbeilles, des tambours, des petites filles toutes vêtues de rose parant
leur longue chevelure de tresses roses, des sculpteurs avec leurs hachettes à bois, de vastes ateliers de dessin pour les enfants….

 

Et bien sûr, vous le savez maintenant, j’emporte toujours avec moi mon « sac à rêves » et
j’y ai mis …

                             
              tout ceci 

 

 

 

 

 

P1030812--Copier--copie-1.jpg

 

P1030813--Copier--copie-1.jpg

 

P1030815--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un voyage pas comme les autres au coeur des calames, des plumes et des pinceaux

Son site : http://www.salih-calligraphe.com

 

 

P1030818--Copier-.jpg

L’arbre

 

 

 

j’aime ce genre de fouillis où erre en sauvageonne l’âme de l’artiste !


 

P1030819--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

J’ai aussi emporté un peu de sable sur le coeur …


 

P1030821--Copier-.jpg

 

P1030820--Copier-.jpg

 

P1030822--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait encore des …

voix, des sons et des sourires !

 

 

 

De ce simple instrument, ce musicien faisait ruisseler les notes d’un violon en pleurs 

 

 

P1030825--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

Cette chanteuse musicienne est une griotte ….

Sa voix semblait tout droit jaillir des entrailles de la terre !

 

 

P1030827--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

On revoit quelques beaux sourires, histoire de se mettre du soleil plein la tête ….?

 

 

P1030826--Copier-.jpg

P1030828--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le sac à rêves de Lola, une émotion avait enfin pris forme, car elle y
a trouvé
   « son » djembé !!!

 

 

 

Ici, faisant timidement place parmi le groupe

 

 

P1030832--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

Elle préfèrera finalement prêter gentiment son djembé à un des musiciens

 

P1030836--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, il y eut un « apéro-conte », avec un conteur et philosophe du Sénégal « Cheikh
Tijaan SOW »

 

S’il fut divinement magnifique, son pote musicien le fut tout autant
!

Il l’accompagnait aux djembés, à la flûte …

A un moment donné, il a caressé la peau d’un djembé et fait frétiller de ses mains une
grappe de colliers qui était suspendue là pour l’occasion, ce fut tout simplement ……..magique !

On se serait réellement cru, comme le voulait l’histoire, sur un rivage lointain, en plein coeur des
vagues ……………….!

 

Je vous laisse imaginer et remplir …

                           « votre
sac à rêves »  !

 

 

 

                             
     
***********

 

 

 

J’ai été privée de connexion internet durant deux jours. Un opérateur est passé, mais elle
reste encore fragile car il nous faut changer notre installation  (j’ai d’ailleurs un peu bataillé pour ce billet, où la connexion s’est interrompue à plusieurs reprises
!).

J’ai commencé mes p’tites ballades chez vous, mais rien n’est évident sur OB non plus ;
certains blogs sont soit en totale maintenance et je ne peux y accéder, ou soit il est impossible d’y mettre un commentaire !

J’essaierai donc de jongler au mieux entre tout cela !!!   

 

Je vous z’Aime ……..



27 réflexions sur « Le festival de Cozes »

  1. quel voyage fantastique que tu nous proposes ! c’est le dépaysement total !un peintre au grand talent qui fait vivre son pays au travers de sa peinture
    pleine de couleurs et les musiciens cela devait être magique comme tu le dis !  merci pour ces photos ces mots et cette joie qui émane de ton article ! comme Lola est jolie elle a bien
    grandit et j’espère qu’elle pourra nous enregistrer un petit morceau de  djembé en fond d’un de tes contes ma chère petite Sabine ….. le défit est lancé !  hop la au boulot les filles !

    gros bisous bisous à tous que z’aime aussi !

    Nanie

    J’aime

  2. Bonjour Sabine

    Tu m’as fais voyager dans un pays que je ne connaitrais jamais et c’est ca la magie des blogs et puis tu racontes si bien que l’on est vite dans l’ambiance de ton ressenti.Merci pour ces belles
    photos.Gros bisous et gros ronrons de BBchat.Comment vont tes bébés?Bisoussssssssssss.Aimée

    J’aime

  3. tant qu’il est possible je mets un petit mot !!!

    quel galere avec ob ce matin !!!

    merci beaucoup pour ce partage

    bonne journee

    bisous

    mamyours

    J’aime

  4. Bonjour ma chère Sabine, une brise légère viens de me porter sur les bords de ton sac à rêves pour découvrir dans ce  décor « un voyage pas comme les autres » ou la vie est présente au détour
    de tes clichés. J’espère que tu vas bien et que la vie est douce pour toi, je te souhaite un bel été à venir en te remerciant de tes petits coucous d’amitié. Grosses bises mon amie et salutations
    aux pèlerins fou.

    Amitié profonde et douceur du cœur pour toi

    Roger

    J’aime

  5. Tu nous apportes beaucoup de soleil et de dépaysement avec cet article, plein de couleurs et de musique, ma chère Sabine.

    Musique des mots, musique des notes, tout a l’air très harmonieux.

    J’aime beaucoup le tableau de « l’arbre ».

    Je t’embrasse fort.

    J’aime

  6. C’est beau, ces photos et tableaux sont magnifiques, tu sais que j’ai une attirance pour l’Afrique, j’ai une belle fille africaine et donc un petit fils de 2 ans métis.

    Bisous

    J’aime

  7. bonsoir Sabine,

    mon esprit est empli de rêves, de nature et de simplicité, j’ai vécu un véritable mment d’avasion en te lisant…merveilleuse nature que tu nous montre, là..

    j’aime beaucoup tout ce qui touche à l’Afrique, mille mercis pour cet article et pour tous tes gentils cmmentaires déposés sur mes pages, c’est un honneur pour moi de te lire…bonne soirée et
    gros gros bisous..MAmoune

    J’aime

  8. merci pour tes bisous

    j’ai vu que mon blog semblait aussi inaccessible – overblog me fait penser à ma ville qui est toujours en chantier

    c’était un bel article et la musique bien agréable

    plein de bisous

    J’aime

  9. Génial ! Cela me rappelle de bons souvenirs, notamment celui d’un griot qui portait la même petite calebasse à cordes que ton monsieur du haut, là : cela s’appelle un « n’goni » (voir ici).

    J’aime

  10. des photos qui nous emportent bien loin et ton sac à trésors a remené de ce festival de quoi nous emplir les yeux et tes mots qui virevolent  sont  comme les doigts de tous ces
    artistes ils donnent du bonheur.

     

    gros bisous et merci pour cette farandole de couleurs et de chaleur

    J’aime

  11. SABINE ,je passe ….Ah! voilà donc ce qui m’inquiétait un peu ,le silence …(je t’ai passé un mail ,espérant que tout allait bien ) .

    Belles couleurs ….Quand tout ira mieux ,chez moi de la musique à écouter ,des vers très verts…une surprise …Chut ….

                             à bientôt …quand
    tout se pourra

                                                            
    Je t’embrasse

    J’aime

  12. un très bel article ; tu as le don de bien raconter les choses, en faisant passer tellement de sentiments et de ressenti dedans que l’on s’y croirait presque aussi. les couleurs, les bruits,
    l’ambiance : tout y est ! j’aime beaucoup les oeuvres que tu as photographiées. ta fille fait du djembé ? j’ai fait partie d’un groupe au sein d’une assoc. j’y suis arrivée en tant qu’adulte
    débutante, sans djembé (au début je n’en avais pas ; on me le prêtais), avec juste mon sens et mon goût pour le rythme. ça fait partie de mes bons souvenirs ! quand on démarrait tous
    ensemble, c’était … ? je ne peux même pas expliquer, mais c’était comme si je partais ailleurs … une sorte d’envoutement par la musique … et j’étais tellement « envoutée » parfois que je ne
    faisais pas gaffe au signe du « maitre » (le prof de zik) qui donnait le signal d’arrêt et que je continuais deux trois mesures de trop oups !  ça ne va pas tarder à faire une dizaine d’années (je viens de m’en apercevoir en comptant !) oh là là que le temps passe … J’ai
    toujours mon djembé, et si j’ai l’occasion, j’aime encore en tirer quelques notes. mais j’ai oublié presque tout ce que j’avais appris (je veux dire les « vrais » rythmes que l’on apprend avec des
    vrais « maitres » de djembé. et puis c’est beaucoup mieux de jouer dans un ensemble que tout seul. bon ! j’arrête de bavarder !  gros bisous Sabine et une gratouille aux chats / chiens qui peuplent ton univers 

    J’aime

  13. J’avais rempli mon sac à rêves de choses identiques lors des dernières fêtes africaines organisées dans mon village, il y a deux ans … ton récit a redonné vie à ces journées
    inoubliables.Richesse des partages, de la diversité des cultures et des expressions artistiques … des bonheurs inépuisables !

    Comme je suis heureuse de m’être replongée dans l’ambiance festive !

    Bisous Sabine, Plume .

    J’aime

  14. Comme j’ai apprécié ton billet au bon goût africain, moi qui ai vécu deux ans au Togo, je suis repartie à nouveau …

     

    Les artistes maliens sont grands !

    Le dimanche à Bamako, c’est le jour de mariage !!!

    Amitiés du sud de la France !!!

    J’aime

  15. je ne m’en rendais pas compte, mais comme toi j’ai un « sac à rêves » qui m’accompagne souvent et dans lequel je dépose des joyaux. Comme ce texte et tes magnifiques photos, tes émotions et les
    visages venus d’ailleurs, la musique que j’entends (si, si…) les couleurs, les dessins, les rires, ton écriture et ce jour de fête!

    Merci de m’avoir soudain enrichie, chère Sabine. Il est bon de venir chez toi!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :