Fenêtre sur ……..

 

 

 

P1040100--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

Le bois de ton coeur sent bon …

En secret il a gardé le parfum des rires, que tu n’as pas défrichés.

Ouvre sa fenêtre à la poésie de l’univers, et ils deviendront fleurs, corolles de lumière, dans un jardin d’exception !


 

(Sabine)


41 réflexions sur « Fenêtre sur …….. »

  1. Les chemins de mon petit bois te sont largement ouverts, et comme aujourd’hui c’est mercredi, n’hésite pas à laisser tes rires se mêlés au milieu de ces senteurs d’amitiés relevées par les pluies
    comme des rayons de soleil.

    Gros bisous pour toi Sabine je te souhaite une douce journée 

    Roger

    J’aime

  2. coucou ma tite soeur au coeur chantilly en voilà un joli petit poème 
    dont tu as le secret ! et une photo merveilleuse de ces rayons de soleil illumants l’arbre à poésie !

    je ne suis guère présente pardonne moi mais je suis noyée dans les dossiers en tous genres et j’ai la visite de mon neveu de Paris qui cherche une maison
    pour accueillir sa tite famille de six enfants aux alentours de chez nous pour septembre date de sa mutation dans l’Est !

    je venais juste te dire que je suis toujours vivante !!!mdr ! et  que j’ai désaoulé ! ohhhhh ! Nanie a bien fêté ses 24 ans ! hihi !!! t’as vu les
    gâteaux hein ??? huuummm !! et quelle belle journée ce fût, entourée de tout mon petit monde ! nous étions quinze ! 

    j’en profite pour souhaiter à Patrick un très bon anniversaire et lui faire des gros bisous si tu me le permets

    à bientôt pour de nouvelles aventures !

    Nanieblue rose !

     

    J’aime

  3. « Si les arbres et les forêts pouvaient parler » dit-on souvent… Mais avec toi, elle parle cette nature… N’oubliant pas les rires en plus…

    Très beau, Chère Sabine, et très émouvant aussi. Cette photo est superbe !

    Bonne journée,

    Je t’embrasse bien fort,

    Cathy.

    J’aime

  4. Bonjour Sabine

    c’est un fort joli poème qui donne envie de l’ouvrir encore plus, cette fenêtre du coeur qui a souvent souffert, mais en qui il reste tant de joies avenir.

    Bisous et douce fin d’après-midi

    Bien amicalement

    Le Noctamplume

    J’aime

  5. Re coucou Sabine, merci pour ton passage et ma flèche en papier d’arménie est bien passée par ta fenêtre pour parfumer tes allées du mercredi !! j’étais même le preums!! Belle vue et au pied de ton arbre nul doute que l’on doit vivre heureux, tes mots laisse comme à leurs bonne habitudes des traces d’arc en
    ciel au milieu des rires d’enfants. J’aime ton esprit créateur de rêves aussi simples que la vie, !! Moi bohémien de l’infini !! , je veux bien,  mais reste à porter d’un déclic sinon mon horizon manquera de profondeur.

    Gros Gros bisous du mercredi ma chère Sabine.

    Roger

    J’aime

  6. Rayons de lumière illuminant une nature heureuse d’en capter tous les bienfaits…

    Tout comme tes mots égayent nos coeurs…

    Pensées en balade sur le chemin d’une semaine qui se débat entre soleil et pluie…

    J’aime

  7. BONJOUR SABINE

    pas de soucis si tu ne peux répondre je comprends très bien que les personnes qui travaille ne peuvent pas toujours être présent

    je viens de regarder a travers ta fenêtre je n’ai vue que du bonheur merci SABINE

    BISOUS

    DANY

    J’aime

  8. bonsoir Sabine, comme c’est beau !

    j’ouvre la mienne pour me donner la force te le courage de poursuivre le chemin de vie, tout en poésie…Mille mercis pour ce moment de bonheur et de douceur…gros bisous..Mamoune

    J’aime

  9. Je ne la ferme jamais, cette fenêtre, Sabine!

    Tu as raison!

    Bisous de bonne soirée merci pour ton très beau commentaire, sur mon blog (rassure-toi, je le vois pour la première fois 🙂

    J’aime

  10. Bonsoir facécieuse Sabine qui se cache derrière les hauts murs afin de me surprendre et me faire peur 🙂

    Le bois de nos coeur sent bon, le tien exhalte un parfum suave qui nous enrubanne de bonne humeur.

    Bises.

    Philippe.

    J’aime

  11. Dans ma tête, j’ai longtemps couru dans ce bois comme une petite fille ravie d’être entourée de géants aux pieds étranges.

    La vie s’apprend de branche en branche lorsque les fruits ne tombent pas.

    Merci pour cette fenêtre, coeur de lumière. Bisous. Suzâme

    J’aime

  12. C’est magnifique, Sabine !! La photo est vraiment splendide, avec cette fenêtre que l’on devine et ce rayon de lumière, et cette merveilleuse échappée sur la campagne et l’herbe bien tondue
    (c’est chez toi ? veinarde !) ; et le poème est vraiment émouvant et très profond. Bises !

    J’aime

  13. Un beau poème qui parle de choses essentielles, le rire ensoleille une journée pluvieuse, et le partager est une chose fabuleuse ma poètesse amie.

    Je t’embrasse Sabine, Anne.

    J’aime

  14. coucou Sabine, jolie cette lumière qui semble descendre du ciel pour éclairer l’arbre en particulier. ça me fait penser à certaines peintures d’inspiration religieuse. non, les gauffres je ne les
    ai pas faites finalement car, au vu de la recette, ce n’était pas des « vraies » gauffres. et moi j’avais « zenvie » de VRAIES gauffres !  tu sais, celles de la fête foraine, avec de la chantilly dessus hmmm  Soleil aujourd’hui ; une fois n’est pas coutume en ce moment !! si ça pouvait encore durer un peu. gros bisous et gratouilles aux
    petits chats sans oublier le beau labrador. j’espère qu’ils vont bien les petits chats. je nourris toujours un peu ceux de la grange mais pas tous les jours, d’ailleurs parfois ils ne sont pas là
    ; ils montent jusque à une maison pas loin où je crois qu’ils sont aussi nourris un peu, et peut être adoptés ce qui serait bien pour eux. mais ici les chats « ça va, ça vient » ceux qui les aiment
    les nourrissent un peu mais sans s’y attacher plus que ça je crois. les rapports  entre bêtes et hommes à la campagne sont un peu différents de ce qu’ils sont en ville … 

    J’aime

  15. A la fenêtre de ton coeur si rempli de poésie je viens poser un sourire ensoleillé de mes vacances. Même si ce soleil s’est fait quelque peu attendre il n’en est pas moins présent dans mon coeur.
    Comme tes mots sont jolis et cette photo est superbe. La musique invite à la rêverie et je me laisse entraînner sur des chemins semés de douceur et de sérénité . Je t’embrasse tout fort.

    J’aime

  16. Je me demandais ce qui me chatouillait le nez et qui m’empêchait de dormir, mais dès que j’ai franchis le seuil de ton jardin mille couleurs ont embrasés mon regard et les odeurs se sont mêlés
    les unes aux autres…

    J’en suis restée bouche bée et je pense que je me suis endormie en imaginant folâtrer dans ton jardin comme les herbes folles poussées par le vent.

    Etais-je devenue elfe ou bien lutins je ne sais mais j’étais si bien que je ne pouvais m’en aller.

     

    Mille bisous ma petite soeur chérie.Je t’aimes

     

    EvaJoe

    J’aime

  17. Quand à la photos je n’ai pas de mots pour te dire ce qu’elle me raconte.

     

    Bisous

     

    PS: A mon cours de xessin mardi nous sommes partis avec un rai de lumière et autour de ce thème nous avons peint ce que nous voulions. Si j’avais vu ta photo avant j’aurai sûrement traduis
    …..Cette photo.

     

    Bisous d’EvaJoe

    J’aime

  18. La photo, les mots, la musique…

    Tout chez toi inspire la beauté m’dame Sabine, et c’est un plaisir de venir s’y abreuver! 🙂

    Je te souhaite une belle journée!

    Bisous

    J’aime

  19. Cocou Sabine !

    Me voici, enfin ! dans ton bel univers, inondé de soleil de musique et de poésie …

    Comme je suis bien ici, pour défricher le parfum de mes rires et ouvrir mon coeur ; J’avais oublié de regarder plus loin, plus haut, au-delà, j’emporte avec moi ces belles images de possibles
    extrordinaires !

    Bonne fin d’après-midi Sabine, et merci pour ce bain de beauté !

    Bisous, Plume .

    J’aime

  20. UNE FENETRE OURVERTE…c’est comme une main tendue à travers l’espace …Quelques notes de piano ,me par d’elle ,Sabine au coeur ailé qui s’envole sur l’arpège de l’infini .

                                                    
    Amitié …Âmitié vers toi ….

    J’aime

  21. Quand tout le reste, finalement

    on s’en friche !

    qu’il ne reste que le coeur

    le coeur plein et ouvert

    pour aimer en corps !!!

     

    Oui, chère Sabine, rien ne compte que l’amour, il resplendit chez toi … je suis heureuse d’avoir croisé ton chemin …

    J’aime

  22. Coucou,

     

    J’aime beaucoup ce jardin ou fleurit des mots aux senteurs olfatiques pleins d’amour.

    Bisous

     

     

    ps: gros problème depuis plus de 2 h je ne pouvais plus rester sur mon blog on me disait qu’un virus malveillant en avait pris le controle, idem pour d’autres blof, mais pas le tien. J’ai fermé
    google chrome et suis sur IE tout fontionne à nouveau. Ouf!!

     

    EvaJoe

    J’aime

  23. Ouvrir son coeur à la poésie de l’univers, c’est écouter le silence et sa lumière; c’est respirer la forêt tout entière dans le petit sentier secret, c’est aimer, tout simplement, la vie, les
    autres, les mots…Les tiens, chère Sabine.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :