Prière de la lune

 

 

P1050275--Copier-.jpg

(Photo prise d’une de mes fenêtres)    

 

 

 

 

 

 

J’ai vu la lune

En cette veillée

S’avancer à mots doux

Pour prier …

Mais

Qu’a-t-elle bien pu murmurer

A l’oreille du clocher ?

Peut-être

Lui aura-t-elle raconté

La peur d’une étoile,

La vérité d’un silence,

Ou le chagrin d’une chouette …

Peut-être encore

Lui aura-t-elle demandé

Un peu plus d’or sur ses paupières

Afin d’y baigner nos rêves,

Et que tous les hommes 

Sur cette humble terre

Redeviennent à jamais

Des enfants…

Peut-être alors

Que de longs rubans

De rires et d’espoirs

Sont venus s’accrocher

 A la chevelure blanche du temps,

Et que la vie

Et que l’amour

Y sont venus s’étirer

Avec l’élégance d’un chat

Ou s’y poser

En un sublime diadème …

 

Et moi

En écoutant ses mots

J’ai vu défiler tout à coup

Des nuages en diamant

Sur le chapelet du ciel ….!

 

 

Sabine.

 

 

 

 

————-

 

 

 

Je tiens tout d’abord à vous remercier, du plus profond du coeur, pour tous vos merveilleux messages
d’amitié …

Ils scintillent en moi comme perles de rosée,

vos mots sont mes matins,

et vos sourires ma joie d’exister et …d’avancer !

 

Je suis rentrée depuis une semaine, mais n’ai pas eu un moment pour souffler
!

J’ai infiniment de tâches à rattraper et effectuer …

Je reviendrai dès que je le pourrai,

un peu de temps à autre en attendant …

Sachez juste 

que je ne vous oublie pas !

 

Notre trève a été radieuse en tous sens,

je vous la ferai partager …!!!


37 réflexions sur « Prière de la lune »

  1. Bonjour Sabine,

    ce beau clair de lune est aussi celui que j’ai vu monter derrière le balancement des peupliers…

    « C’était dans la nuit brune

     Sur le clocher jauni

    La lune comme un point sur un i « ….écrivait Musset.

                  J’étais suspendue sur ce i ,comme une interrogation dans mon ciel,sur mon clocher d’arbres,de
    feuillage,de froissements d’oiseaux de nuit,guettant les messages …

    « la peur d’une étoile, la vérité d’un silence »….comme c’est bien exprimé ce sentiment fragile ou transparaît toute l’ambivalence des présences,des évanescences de l’essence de
    l’intime.

    Pessoa,le grand poète portuguais a su dans un poème dire ce frémissement qui questionne dans l’intranquillité de l’instant

    : « Le clair de lune, lorsqu’il frappe le gazon,

    je ne sais ce qu’il me rappelle….

    Il me rappelle la voix de la vieille servante

    qui me disait des contes de fées.

    Et comment Notre-Dame en robe de mendiante

    allait la nuit sur les chemins

    au secours des enfants maltraités.

     

    Si je ne puis croire que tout cela soit vrai,

    pourquoi le clair de lune frappe-t-il le gazon? »

                   Voilà ,à ta poésie,réponse d’un poète pour toi chère Sabine.

                                                                                            
    Tendrement

    J’aime

  2. Tout est vibration et amour … quelles sublimes émotions , que de révélations …

    Merci Sabine pour cette invitation à nous installer à la table de l’univers .

    Je t’embrasse, Plume .

    J’aime

  3. Mais, chère Sabine, tu as quand même trouvé le temps de contempler la lune, de faire une photo et de nous écrire un très joli poème !! ce n’est déjà pas si mal !

    Je t’embrasse fort.

    J’aime

  4. Bonjour ma chère Sabine, ainsi notre amie la lune sait toujours si joliment inspirer les poètes et poètesse du monde entier! 🙂

    Je ne me lasse jamais de la contempler, et ces soirs ou l’atmosphère est particulière, elle m’attire comme un papillon dans sa lumière!

    Je te fais de gros bisous!

     

    J’aime

  5. Bonjour Sabine,

    Tes vacances se terminent ma douce Sabine alors que les miennes commencent aujourd’hui. La vie bat au coeur de tes lignes remplies d’amour et de tendresse. J’aime m’attarder dans ta demeure d’une
    douceur exquise et bienfaitrice où la beauté du monde s’élève par une prière de lune murmurée à l’oreille d’un clocher ouverte sur l’émotion. Je t’embrasse bien affectueusement.
    Corinne.

    J’aime

  6. Coucou ma Sabine… non je ne t’oublie pas !!!! Pardon pour cette longue absence, la vie nous joue pargois des tours ! ;)… Je reviens doucement !!!! Bisous tout plein

    J’aime

  7. Je repasse par là pour te faire un coucou amical ma chère Sabine au grand

    coeur !

    Tu ne vois toujours que le côté positif et poétique des choses et cela fait grand bien dans ce monde plutôt brutal. C’est pourquoi j’aime venir te relire.

    Très bonne soirée et bises.

     

    J’aime

  8. Je ne doute pas, Sabine, que tu aies connu une « trève » agréable… La lune recueille ici les fruits de ton esprit apaisé et serein. Et de ce fait, je lis cela avec grand plaisir.

    Merci pour cette douceur dont j’ai aussi besoin en ces temps perturbés par mon déménagement !

    Je t’embrasse,

    Cathy.

    J’aime

  9. Peut être que la lune passe devant le clocher fière de lui montrer son ventre rond.

    Très beau texte en tout cas.

    je fais comme toi, je papillonne sur la toile depuis ce matin, de temps à autre!

    bisous

    J’aime

  10. Quand la lune chuchotte l’on voit Sabine nous raconter cela avec beaucoup de délicatesse, d’amour et de beauté.

     

    Des serpentins de soies rousses s’étirent dans le ciel et viennent chatouiller le coq qui est sur le clocher…

    Délicieux moments que je partagerais bien avec dame Lune.

    Bisous lumineux dans cette nuit noire de ta grande soeur EvaJoe

    J’aime

  11. Chère Sabine, ne te fais pas de souci, nous sommes tous pareils, un peu débordés parfois, je connais cela. Mais le silence provisoire n’empêche pas l’amitié !

    J’imagine les mots de ton beau poème virevolter dans le ciel entre la lune et le clocher, danser comme de petites lucioles sur de célestes mélodies, nous faire un instant changer de monde… Je
    m’envole facilement, tu le vois, mais je n’oublie pas de revenir me poser ici pour te souhaiter un bon week-end !

    Gros bisous. Alain

    J’aime

  12. Comme je suis heureuse de retrouver tes mots, Sabine. Toujours cette lumière, cette clarté que je ressens en te lisant. Sur le chapelet du ciel, que de belles images ont défilé pour notre
    bonheur! D’un coup d’aile, tu chasses les embruns du coeur. Merci!

    J’aime

  13. Comme ils sont beaux tes mots. J’aime beaucoup la lune et elle m’a souvent apaisée de bien des peines; Je ne suis pas étonnée que tu saches écouter ses mots car ta belle âme est celle d’un enfant
    prompt à s’émerveiller. Je t’embrasse fort.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :