Au berceau de la mosaïque : 1ère balade.

 

 

Je me décide enfin aujourd’hui à ouvrir ma musette, celle emplie des balades de l’hiver que je n’avais pas eu le temps de vous faire respirer …

Pour peu que vous soyez attachés aux ocres et au charme de la brume, je vais faire de vous des « nostalgiques » !

 

Nous partons donc à « Chérac », berceau de la mosaïque, dans la région de Cognac, pour une première balade où nous nous sommes « royalement » perdus à mi-chemin ; ce qui nous ôta  le plaisir de la découvrir intégralement !

Faisant toutefois partie de la race des « têtus invétérés », nous y sommes retournés quelques temps plus tard, pour une seconde balade qui vous sera donc offerte sur un autre billet.

Et vous verrez, d’ailleurs, comme il est intéressant de revenir sur les mêmes lieux en y découvrant, selon le jour et l’instant, des humeurs, des lueurs différentes ….!

 

 

————————–

 

 

Chérac : 1ère balade.

 

 

 

 

Partir

par ces p’tits matins frileux qui semblent avoir tant de choses à dire…

Partir avec

cette attente, brûlante au fond de nous, de braver tout interdit et tout conformisme …!

De la même façon qu’on ne saute pas à pieds joints dans une flaque d’eau, 

on ne sort pas son bâton de pèlerin sous une pluie battante …

vous pensez ?

La pluie s’était mise à cogner sur les vitres de notre vieux pote « le J5 » , dont la silhouette de trappeur fila se noyer dans la brume …

Mais il ne le remarqua même pas, pfff …il en a vu bien d’autres !

 

 

 

 

 

On y va rencontrer ces gaulois ?

Moi,  j’ai drôlement envie !

Vous voyez la belle moustache d’Astérix là-bas …?

 

 

 

 

  

Marcher

à se sentir soi-même vêtu du paysage,

tout ruisselant de brume,  avec les cheveux encore ébouriffés du soleil …

 

 

 

 

 

Un charme fou ce « pont gaulois »  !

 

 

 

 

 

Nous n’avons cessé de cheminer aux côtés de la brume,

compagne ensorcelante et enjouée ! 

 

 

 

 

 

Quelques jolies mains gantées de fraîcheur attendaient le baiser du matin …

 

 

 

 

 

Elle était savamment étrange, aussi, la lueur ocre et rose parant le bois des châtaigniers …

 

 

 

 

 

Bois et vignes comme chair et sang mêlés …

 

 

 

 

 

 » Bonjour, m’sieur l’écureuil, vous êtes le nouveau sommelier sans doute ? »

 

 

 

 

 

 

Le soleil y a fait son nid sur les volets, des fenêtres un parfum d’île nous submerge, et de pures merveilles de mosaïque habillent les murs et les linteaux de cette chaumière aux allures de troquet sympathique où, je le parierais, quelques délicieux bonbons au caramel salé nous attendent sur un coin de table à l’intérieur …

Ah ! Terroir, quand tu nous tiens !!!

 

 

________________________

 

 

Vous aurez bientôt la seconde balade, promis !

 

 

32 réflexions sur « Au berceau de la mosaïque : 1ère balade. »

  1. Tu as du me donner la main Sabine car cette balade, en rêve, je l’ai faite avec toi.

    Oui j’ai vu et bien vu
    j’ai vu le rêve derrière la brume, là au bout du chemin
    j’ai vu le pont entre deux mondes
    j’ai vu l’ensorcelante et ses mains tendues
    j’ai vu ses étranges couleurs vertes et brunes
    j’ai très bien distingué le grand écureuil
    j’ai vu de la gaieté dessinée sur son grand visage
    j’ai croqué souvenirs caramels au beurre salé
    j’ai vu un terroir en miroir
    avec toi j’ai vu tout ça
    et tout ça, ai beaucoup aimé.

    Bien amicalement en cette mi avril et mon bouquet de jolies pensées.

    J’aime

  2. Merci Sabine pour ce très agréable moment passé à marcher près de toi, de découverte en découverte, de miracle en miracle. J’aime l’expression « vêtu du paysage », sentiment de ne faire qu’un avec Ce-qui-est.
    Gros bisous et douce journée à Toi
    Alain

    J’aime

  3. Bonjour Sabine
    J’ai cheminer avec toi dans cette brume enveloppante,mais laissant transparaitre un paysage magnifique où à chaque instant une découverte s’offre a nos yeux.Une bien jolie balade.Merci de ce beau partage.Bonne journée(suis toujours dans mes cartons car je vais doucement…)Gros bisous.Aimée

    J’aime

  4. c’est bien joli et heureusement que la pluie s’est arrêtée pour laisser la place au soleil que de couleurs dans cette nature et si tu y retournes tu découvriras encore autre chose on ne voit jamais tout

    J’aime

  5. Bonjour Sabine,
    C’est toujours tellement magique de partir avec toi ! brume ou pas !
    Là où tu as vu un écureuil, moi je verrais plutôt un coq de bruyère, à chacun son imagination.
    Belle journée à toi et plein de bises.

    J’aime

  6. Qu’y a-t-il de plus enchanteur que la brume ?….Tout peut s’imaginer …Encore ue fois tu vas dire que je parle de tes photos (ensorcelantes ) et point de tes mots !  » Bois et vignes comme chair et sang mêlés « …c’est tout un poème …Ce qui arde de la Nature est émanation d’Âme…
    « Etre mortel provient d’un inégal mélange  » comme l’écrivit si bien John Donne.
    Je t’embrasse chère Sabine.

    J’aime

  7. bonjour sabine
    mais tu m’emmenes dans mon pays !!!!!!!
    je suis charentaise et je suis ravie de faire cette promenade , bien humide avec toi !
    je suis impatiente de voir la suite !
    bonne soiree
    mamyours

    J’aime

    1. Mais nous sommes donc voisines, car j’habite en Charente Maritime !

      C’est hyper sympa Cognac, le château de François 1er avec ses caves, les ruelles odorantes de la ville ….etc etc

      Tu l’auras ta seconde ballade mais …ne mange pas, entre temps, tous les bonbons au caramel salé ! Sinon, comment je vais trouver de l’inspiration moi ???? (RIRES).

      Bisous mamyours et …à quand ton blog ? Douce journée : sabine.

      J’aime

  8. Qu’en serait-il de ses magnifiques images sans la tendre complicité de tes phrases…
    De la beauté des magiques photos sans la poésie de tes mots …
    Merci pour le voyage et le partage de ces instants de détente bonheur…
    (  » Il est parfois utile de s’égarer…pour mieux se retrouver « …)

    J’aime

  9. magnifique chemin
    chemin de brune, de couleurs.
    magie du paysage.
    Chaque pas nous porte vers un avenir à découvrir. Chaque pas nous invite à voir de nouvelles choses. Chaque pas nous pousse à méditer. En tout état de chose que la nature est belle et chaque parcelle de la Terre est une telle beauté que parfois nous en avons le souffle coupé, mais il faut bien voir……………………..!!!!!!!
    Bonne journée à tous avec ces jours d’été.

    J’aime

  10. A travers cette brume… j’y vois des yeux pétillants qui guettent les étoiles qui brillent au fond des tiens.
    A travers ces feuilles embrumées… j’y vois des mains qui quémandent tes mots de douceurs.
    Au travers de ce pont gaulois… j’y vois ton entité qui nous mène vers des ailleurs enchanteurs.

    Je laisse le vent prendre soi de toi et des tiens…

    Bises.

    Philippe.

    J’aime

  11. J’ai aimé marcher dans tes pas , je suis et me sens toujours anticonformiste …..
    J’aime tout ce qui me bouscule..
    Une jolie région même si le temps n’était pas de la partie
    Douce journée Sabine
    Bisous
    timilo

    J’aime

  12. Coucou

    J’ai mis ma main dans la tienne et mes pas dans tes pas et je me suis noyée dans la brume où tes mots ne sont pas embrumé mais nous entraînent dans les méandres du terroir de notre beau pays de France.

    Etre ébouriffé de soleil c’est comme être réchauffé par tes images. Comme j’aime cet écureuil gardien des vignes, toi tu dis nouveau sommelier, moi je le vois comme un phare qui éclaire la vigne et guide les pas des promeneurs en balade sur un chemin magnifique …Quand on fait de telles balades on voit le ciel avec des yeux limpides même si la brume s’accroche de ci de là, c’est beau…

    Je te fais un gros bisous ma soeurette, ma chipie…

    Ton EvaJoe

    J’aime

  13. Tu sais bien voir ces choses particulières, la moustache du gaulois, l’écureuil, les mains gantées, les ocres des bois de châtaigniers, tant et tant au détour du chemin, même sous la pluie on découvre des merveilles , avec toi Sabine ! « Il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure »… Merci pour ce très joli moment
    Bisous
    Marine

    J’aime

  14. Un tout grand merci pour ton passage , ma Sabine !
    Je voulais déposer une rose sur ton blog mais pas possible ; cueille celles que tu désires sur le mien.
    Tes photos sont superbes ; j’aime ton histoire .
    Très gros bisous ma Sabine chérie.

    J’aime

  15. Wahou c’est très joli effectivement, et je ne passe que maintenant 🙂
    Bien trouvé pour « l’écureuil » hi
    L’auberge avec son trompe l’oeil aussi 🙂
    Je pense que nous pouvons revenir plusieurs fois au même endroit pour y redécouvrir toujours de nouvelles choses.
    Bises

    J’aime

  16. Quelle belle promenade j’ai fait en te suivant dans la brume qui donne aux choses un relief parfois irréel.
    Quand les arbres se transforment en écureuils, c’est du bonheur
    Je reviendrais pour la suite admirer les belles mosaîques
    Bisous

    J’aime

  17. Une promenade avec ton regard et tes mots, quel plaisir. Je me suis laissée portée par les chemins, côtoyé l’arbre écureuil , baisé les mains qui se tendaient …… je me suis sentie revivre . Je te suis , je t’attends . Douce soirée, bises Sabine

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :