En allant lire l’instant

 

 

Chaque jeudi, notre amie DOMI  de l’annuaire pour les nuls nous propose de jouer avec une lettre de l’alphabet.

le « L » comme « aile »  m’a donné envie de lui sourire !

Sur des photos d’arc-en-ciel (prises de ma terrasse),  je me suis donc follement amusée à mêler jeux de mots et de regards …

 

 

                                   En allant lire l‘instant                                                                                        

 

De mes propres ailes

j’ai volé le l

le elle du ciel

le l de luit …

 

                 et qu’y ai-je vu ?

                 

 

 

 

une lavandière

dos fléchi

lavant tout le gris

 

une lèvre

de louve assoiffée

langue-heure

lente-heure

lèche-vite-rimes

 

l‘oeil

d’une liseuse

tout grand éclos

sur les lettres du monde

 

Et de l‘autre côté 

lui

patient luthier

tendant le temps

comme une corde de violon

 

 archer leste

 visant au loin

le lyrisme des ans …

 

Alors qui

d’aile ou de lui

de luit ou d’elle

me livrera son secret 

Et l‘auriez-roses

vos coeurs enlacés

jolies lignes de l‘air

fleurs de la pluie et du soleil

 

 

 

 

 

 

 Les couleurs pour le coup

courent dans le ciel

pieds libres et nus

sans ordre ni lacets …

 

c’était l‘histoire d’un

art-qu’en-ciel

ou

arc-ange-ciel

comme vous voulez !

car

n’y a-t-il pas finalement

mille et une façons

de 

 

lire l‘instant !!!   

 

                (Sabine)      

 

——————-

  

Je ne vous oublie pas, simplement infiniment de choses à mettre sur pied, et pas mal de montées d’adrénaline tous ces temps-ci …

Mais je vais bien, rassurez-vous !

 

    

110 réflexions sur « En allant lire l’instant »

  1. Un grand bonheur m’inonde en te lisant Merci pour tant de poésie, délicate et nuancée, Moi, j’ai de la peine à me mettre au diapason en ce momement. mais c’est pas grave, l’avenir nous le dira. Merci pour ton passage, chez moi et reviens s’il te plait.
    Bisous de Josette la française expatriée en Suisse romande depuis 60 ans.

    J’aime

    1. Je reviendrai, ne t’inquiète pas, je t’ai ajouté à « mes hamacs » afin de t’inclure dans mes flâneries !
      Passe une merveilleuse fin d’après-midi (je vais publier un p’tit article). T’embrasse bien fort : sabine.

      J’aime

  2. Un grand bonheur m’inonde en te lisant Merci pour tant de poésie, délicate et nuancée, Moi, j’ai de la peine à me mettre au diapason en ce momement. mais c’est pas grave, l’avenir nous le dira. Merci pour ton passage, chez moi et reviens s’il te plait.
    Bisous de Josette la française expatriée en Suisse romande depuis 60 ans.

    J’aime

    1. Je reviendrai, ne t’inquiète pas, je t’ai ajouté à « mes hamacs » afin de t’inclure dans mes flâneries !
      Passe une merveilleuse fin d’après-midi (je vais publier un p’tit article). T’embrasse bien fort : sabine.

      J’aime

  3. Bonsoir ma douce Sabine
    J’ai fgait cette promenade bicolique avec toi et c’est curieux, je voyazis les mêmes choses que toi, peut-être est-ce mon coté rêveur ?
    Merci ma puce pour ce coté du rêve qui m’a enchantée
    Bonne nuit ma beauté
    Gros bisous
    Méline

    J’aime

  4. Bonsoir ma douce Sabine
    J’ai fgait cette promenade bicolique avec toi et c’est curieux, je voyazis les mêmes choses que toi, peut-être est-ce mon coté rêveur ?
    Merci ma puce pour ce coté du rêve qui m’a enchantée
    Bonne nuit ma beauté
    Gros bisous
    Méline

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :