Histoire de vous chat-hutter !

 

 

Je pars 

cueillir des haies-toiles

sur le chemin de compost-ailes alsacien …

 

Je vous laisse 

en couple-ami du lézard,

de l’aigrette et de l’épervier …

 


 

 

 

Les cerises ont déserte-haie notre « arbre-à-pare-éole »,

mais de jolies tome-hâte vont bientôt éclore sous vos yeux à-langue-hi,

de beaux oignons (S’il vous plaît, ne pleure-haie pas !)

et les pattes-hâte sortiront de terre …

Serve-haie vous et parte-haie les déguste-hé dans le hamac  ,

tâche-haie, tant pis 

le jus de votre appétit

se m’aile-erra aux couleurs !

 

 

 

 

 

A toutes celles et ceux qui 

ont aimé mon « lait-mouvant »,

donnez-lui en quelques gouttes …

Il reste là, petit Noé, car il n’est bien que là !!!

 

 

 

 

 

Sous la hutte d’en-faon

qui garde tous les rêves

je viendrai, dès mon retour,

lire et haie-lire vos mets-sages …!

 

 

 

A bientôt et, sur-tout, ne soie-y-haie pas sages !!!

 

 

————-

 

Je n’ai pu résister à l’envie de joue-hé à nouveau !

A mon retour,

j’ai-serre-haie d’être  plus serre-rieuse …!

Ah ah ah 

vous l’avez cru ?

 

 

31 réflexions sur « Histoire de vous chat-hutter ! »

  1. Tu t’amuses avec les mots et moi je les invente ! hi hi !
    Bon, je garde la maison et le chat, je veillerai à ce qu’il n’y ait pas de voleurs (de tes mots, surtout) !
    Profite bien sur ces merveilleux chemins, je sais que tu nous rapporteras une belle moisson de souvenirs.
    Amitiés à toute ta petite famille.

    J’aime

  2. Bonjour Sabine,
    j’adore toutes tes haies car derrière se cache une surprise que nous offre ton coeur, des surprises toutes simples mais qui donnent du bonheur !
    Je te souhaite une belle marche sur les chemins alsaciens : je suis d’origine vosgienne et je me souviens que dans mon enfance l’Alsace était pour les vosgiens comme un rêve de côte d’Azur ! Que le soleil accompagne tes pas ! plein de bisous ensoleillés!
    Blanche

    J’aime

    1. Merci Jeanne, je prends ton n°.

      Par contre, nous serons à pied donc je ne sais si nous passons par Colombey …j’irai voir si ce lieu fait partie du chemin de Compostelle alsacien.
      T’embrasse FORT en attendant : sabine .

      J’aime

  3. Bonne route…

    « La route est courte, ce serait dommage
    de se croiser, sans se regarder
    La route est courte, ce serait dommage
    de se croiser sans se rencontrer

    1-J’ai longtemps marché avec les yeux sur mes souliers.
    J’étais un étranger,quand tu m’as dérangé.

    2-Toi, je te connais, dis-moi où on s’est rencontré ?
    Au bord de quel chemin ? au fond de quel jardin ?

    3. Je t’ai reconnu après un long temps de chemin
    au geste de tes mains quand tu as pris le pain.

    Jean Humenry

    J’aime

  4. Bon voyage alors sur les routes sans âge…Chère Sabine toujours joueuse depuis quelque temps ! …
     » Sous mes côtes vivent côte à côte la pierre et la goutte d’eau…
    J’ai dans le sang les germes des saisons… » (Dylan Thomas ).
    Envole-toi avec les ailes de tes oiseaux de passage ! Je t’embrasse. A bientôt….( reviens -nous…:)))))

    J’aime

  5. Bonjour Sabine
    Comme j’aimerais vous suivre,moi qui ne connais pas du tout l’Alsace,mais tu vas certainement nous prendre plein de photos.Bon chemin a vous.Grossss bisousssss .Aimée

    J’aime

  6. Avec chaud-sure he bas-thon, tues re-part sur lèche-mains pour v’houx-art deux nous-veaux dés-cors et fer deux noues-vèles rang-contres.

    Bêles dés-cou-vertes en père-spectre-ivres.

    Han esse-père-an queux Berthe noeud-soie-pas deux là part-hie.

    Bi- heu ha v-houx.

    Fil-hi-peu.

    J’aime

  7. Sabine,j’ai rêve de pouvoir aussi faire ce chemin….la maladie m’en empêche désormais mais tu nous raconteras.Chez nous ,l’été sera calme avec quelques amis qui s’ arrêteront et quelques sorties en amoureux avec mon mari.Nous sommes à la campagne mais à 20KMs de la mer,le jardin est trés trés grand et je veille sur mes fruitiers.Nous sommes en fait en vacances toute l’année!

    A bientôt.De gros bisous

    J’aime

  8. Pour accompagner tes chemins:

    « LE VRAI VISAGE DE NOTRE TERRE

    Chaque matin, le soleil éclaire

    Tous les trésors de cette terre

    Il y a des che­mins qui m’entraînent

    Vers des pays rem­plis de riches­ses

    Où l’on goûte à la joie et aux peines

    Il y a des che­mins qui sont longs de ten­dresse

    Il y a des chan­sons, des poèmes

    Qui sont là pour nous émer­veiller

    Des hommes, des femmes qui aiment

    Et des regards d’enfants qu’on ne peut oublier

    Si par hasard on me demande

    Tout çà est beau, oui mais demain

    Je répon­drai qu’il est un monde

    Où tout est fait d’une autre main

    Le visage de cette terre

    Pour beau­coup reste encore un mystère

    Ses che­mins vont plus loin que l’espace

    Ses pays ont une autre richesse

    Ses regards sont si vrais qu’ils dépas­sent

    Les joies et les dou­leurs, les larmes et la ten­dresse

    Ses chan­sons par­le­ront à ton cœur

    Si en toi tu as fait le silence

    Et par­fois une simple lueur

    Pour qui sait écouter devient une présence. »

    Paroles : Mancuso – musi­que ori­gi­nale : Zappala

    Adaptation française : André GABORIT

    J’aime

  9. Bon avant que tu reviennes chez nous, rire je viens me promener dans tes mots et jeux de mots bien pensés.

    Moi là dedans je ne chercherais pas à t’imiter car je n’y arriverais pas.

    Cela me dépasse, rire..Et cela plane un peu trop haut..Possible que ce soit un coup de planteur qui soit passé par là…..

    Mais j’ai vraiment beaucoup aimé et je suis sous le charme

    Bisous virtuels ma Sabine (vu que l’on vient de s’en faire des réels…) rire!

    Eva

    J’aime

  10. Re-Coucou Ma Douce Pèlerine !!! Sourire
    Tu vas nous manquer… mais te sachant Heureuse et en Osmose avec Dame Nature que tu Aimes tant arpenter en tous sens, ton absence sera moins dure à supporter !!! Sourire Bien-Être
    Et puis, je sais que dès ton doux Retour, tu nous offriras tes tendres Souvenirs Photos ainsi que tes jolis mots si rigolos !!! Clin d’oeil Ravi
    Je vous souhaite de merveilleuses vacances « les Pèlerins »… Je sais que tout plein de Coeurs parsèmeront votre Chemin !!! Sourire Tendresse XXL
    Pour Moi, ce sera bientôt « les Douces Vacances Cévenoles »… La Liberté, Dame Flore, Dame Faune, le doux et magique Silence de Dame Nature (sourire)… Enfin bref, je vais m’aérer le Coeur et me zénifier l’Esprit… oui, oui ET AUSSI ME REMPLIR LA PANSE DE BONS METS REGIONAUX !!! Sourire Enchanté & Gourmand
    Mille millions de milliards de tonnes de très très tendres Bisoudoux
    ***Tincky***

    J’aime

  11. Bonsoir Sabine,

    Je te souhaite de bonnes vacances Sabine. En Alsace il y a des chemins de toute beauté sans oublier les spécialités culinaires (choucroute et tarte au fromage blanc). Tes mots ont la couleur de la lumière car ils savent nous éclairer et nous apaiser. Que de douceur, de joie et de tendresse dans ton regard ouvert sur la vie aux éclats inédits. Dans ton jardin scintille cette terre d’amour parmi la sérénité. J’aime me réfugier dans ton univers paisible où cette lueur indicible danse en ton coeur et l’anime sans cesse. Je t’embrasse bien fort. Douce soirée. Corinne.

    J’aime

  12. Comme j’aime tes mots qui rient et qui dansent. Je te suis en pensée sur les chemins de mon pays. Je suis heureuse de voir que chaque matin le soleil est radieux. Je suis certaine que tu verras l’Alsace avec ton merveilleux regard. je t’embrasse très fort.

    J’aime

  13. Je passe donner caresse à Noé et humer tes mots espiègles encore une fois.

    Nous partons ce jour en escapade afin de déguster moult belles choses architecturales, gastronomiques et oenologiques en Val de Loire autours d’Amboise où nous avons loué un petit nid d’amour. J’espère que votre « chemin » c’est bien déroulé.

    Bises.

    Philippe.

    J’aime

  14. 25 Juillet 2013.. Jour de la Saint Jacques
    De tout coeur…
    Je pense très fort à vous.. à vous tous devant cette tragédie
    Je sais que vous êtes sur les chemins Alsaciens..
    Mais tant d’autres souffrent
    Avec toutes mes pensées je vous embrasse.
    M’mamzelle Jeanne

    J’aime

  15. Coucou ma Sabine,

    Vous avez du entrer j’ai entendu orages chez vous, chez nous le ciel en est presque jaune tant il fait chaud.
    Aujourd’ hui sur les bords du canal il souffle un vent chaud venu d’Afrique certainement , même l’eau n’arrive plus à frémir. J’ai pris une photo de mes fleurs qui reviennent chaque été me faire coucou , derrière on dirait le ciel vert…

    Une pensée affectueuse pour les pèlerins de Compostelle en ces jours de deuil. Même si peut-être ils marchaient plus qu’ils n’étaient en train mais de toutes façons cela reste une tragédie, pour ceux qui ne verront plus les leurs et pour ceux qui souffrent dans leurs chairs.

    Je t’embrasse

    Eva

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :