Apaisement

 

 

Pour le dico-citations de Domi, et en ton hommage « Nelson Mandela », j’ai choisi le mot …

« Apaisement »

 

T’offre la chaleur méditante de mon feu,

et une pensée, tout droit jaillie de mon émotion !

 

 

 

P1090023 (Copier)

 

  

On reconnaît une âme apaisée

sur les sentiers de l’humanité,

elle embaume tout autour

comme fleur après l’orage …

Et, au loin, dans son regard,

agenouillée dans la grotte des souffrances,

on entend chanter à tue-tête une voix :

Le Pardon !

 

(Sabine)

 

 

60 réflexions sur « Apaisement »

  1. Chère Sabine,
    Contente de savoir que tu es rentrée chez toi. J’espère que tu n’as eu rien de trop grave. En tous cas, je te souhaite un bon rétablissement et je t’embrasse particulièrement fort.

    J’aime

  2. Chère Sabine,
    Contente de savoir que tu es rentrée chez toi. J’espère que tu n’as eu rien de trop grave. En tous cas, je te souhaite un bon rétablissement et je t’embrasse particulièrement fort.

    J’aime

  3. Sabine ton texte est magnifique dans sa sobriété et son universalité.

    Déjà, de toute part,
    Des poussières lumineuses de pardon, de paix, d’espérance
    Se déposent imperceptiblement sur un monde en errance

    J’aime

  4. Sabine ton texte est magnifique dans sa sobriété et son universalité.

    Déjà, de toute part,
    Des poussières lumineuses de pardon, de paix, d’espérance
    Se déposent imperceptiblement sur un monde en errance

    J’aime

  5. L’apaisement vient souvent après une longue souffrance endurée sans plaintes, sans révolte, sans rancune. Qu’il s’agisse de souffrance morale ou physique. Dans la force de l’acceptation et le « Pardon » qui magnifie.

    J’espère que tu vas bien maintenant, chère Sabine. Je suis en retard dans mon courrier, mais je me dépêche.
    Je t’embrasse fort,
    Lorraine

    J’aime

  6. L’apaisement vient souvent après une longue souffrance endurée sans plaintes, sans révolte, sans rancune. Qu’il s’agisse de souffrance morale ou physique. Dans la force de l’acceptation et le « Pardon » qui magnifie.

    J’espère que tu vas bien maintenant, chère Sabine. Je suis en retard dans mon courrier, mais je me dépêche.
    Je t’embrasse fort,
    Lorraine

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :