Le baseau-mouche !

 

 

P1090233 (Copier)

 

 

 

Connaissez-vous les « baseaux » ?

Parmi  les volatiles, ils font partie de la famille de ceux qui « émerveillent les enfants » !!!

 

Ma définition se rattache ici à une adorable anecdote qui m’a été rapportée hier, jour des grands-mères, par l’une de mes filles « Gwen » :

 

 

 » Notre petit loulou des îles  » s’évertuait à clamer à sa maman ces mots « baseau, baseau, baseau  » (ce qui signifie « oiseau » dans sa langue) en lui montrant la fenêtre de sa chambre.

Il  les dit avec une telle ferveur qu’il lui aurait été parfaitement insupportable que la maman ne trouvât pas le « baseau » en question !

Aussi, ouvrant la fenêtre,  la maman se jeta dans une quête aventureuse durant un temps désespérément interminable, où tout fut passé au crible visuel : toits, antennes, moindre mouvement de la cour …

Mais elle ne vit rien, étrangement rien, ressemblant à un quelconque oiseau !

Lorsqu’elle referma la fenêtre, le baseau, comme bien décidé à être découvert, s’envola et alla se poser sur le plafond de la chambre.

Le petit loulou pointa aussitôt son doigt en sa direction, prononçant à nouveau ces mots « baseau baseau », et la maman comprit alors qu’il s’agissait, qu’il s’agissait …(vous avez trouvé ?) d’une …?

 

d’une « mouche » !

 

 

Quel splendide baseau-mouche voguant sur les flots de l’éveil !!!

 

________________

 

Je reviens doucement mais, comme l’oiseau amené à changer de pays et de paysage, je vous ai toujours transportés dans mon coeur ….!

 

 

 

33 réflexions sur « Le baseau-mouche ! »

  1. Bonjour Sabine,

    Heureuse que tes mots nous reviennent et en plus tu nous offres un mot d’enfant. Comme ils sont beaux les mots de nos chers petits. Celui-là est encore plus merveilleux, possible que ce soit parce que je connais ton petit fils que je me l’imagine pointant son petit doigt vers l’imperceptible ce qui a première vue nous ne voyons pas.

    Mis comme ta fille est attentive à ses mots, elle a joué le jeu et elle a su ce que son fils voulait dire.

    Gardons en nos coeurs les mots de nos petits enfants, je te connais tu les as au fond de toi.

    Sous ta plume baseau est sublimé, on pourrait même en faire une belle histoire, un conte pour enfants….

    Parfois les idées viennent de cette manière. Sourire!

    Merci pour cette belle page!

    Bisous soeurette , et super heureuse de ton retour sur le chemin des mots.

    EvaJoe

    J’aime

  2. Une belle histoire où l’essentiel
    est dit
    tout devient « boiseau » quand ce tout ou ce petit rien prend des ailes
    Envolons-nous
    comme les enfants
    dans des ciels de « boiseaux »
    et oublions le réel
    pour nous enfermer dans le rêve…
    douillettement…

    J’aime

  3. Je suis heureuse de te retrouver, Sabine, avec ton coeur de grand-mère qui nous raconte si joliment un des premiers mots de ton petit fils ! ce qui est merveilleux chez un enfant, c’est que sa vision du monde est très simple : pourquoi faire la différence entre un oiseau et une mouche alors qu’ils volent tous les deux ? C’est une grande leçon !!
    Bisous
    Blanche

    J’aime

  4. Chère Sabine ,je pensais à toi hier beaucoup…Et te voilà !!! Avec cette histoire d’envol et de mot enfantin. Voilà que je me souviens que je parvenais pas à dire « oiseau « ,je bafouillais « payeau « … »païo « …je ne sais comment ça pouvait s’écrire ,je ne savais ni lire ,ni écrire.
    J’espère que tu vas bien. Je t’embrasse de tout coeur.

    J’aime

  5. Bonjour Sabine,
    Heureux de te retrouver avec cette mignonne histoire de « baseau ». Les mots de nos chers petits sont charmants et brillent comme de jolies étoiles dans le coeur des grands-parents que nous sommes.
    Gros bisous de nous deux
    Alain

    J’aime

  6. ah ces enfants ils nous étonneront tjs avec leurs mots et parfois nous avons bien du mal à comprendre et c’est que ces petits ne sont pas contents que nous ne saisissons pas de suite ce qu’ils veulent dire

    J’aime

  7. Quel plaisir de te retrouver après ce silence…
    Tu vas beaucoup mieux… la preuve, tu voles à nouveau d’une lettre à l’autre; tu crées des mots….
    des mots d’enfants… de ceux là qui sont les plus beaux… Baseaux!!! cadeaux!!!
    Tendresse Sabine

    J’aime

    1. Mon silence est juste dû à une impossibilité de venir me poser sur mon blog (pour diverses autres tâches ou engagements) mais jamais à un manque d’inspiration ou un délaissement pour l’écriture : elle vit et vibre « trop » et « en permanence » au fond de moi !
      Tendresse aussi : sabine.

      J’aime

  8. c’est sympa !! j’adore les mots d’enfants !!
    que de souvenirs quand comme moi on en a eu trois !!
    celui qui me reviens ; mon fils nous parlait toujours de la  » la muche  » !! la mouche bien sur !!!
    bon courage , je t’embrasse
    mamyours

    J’aime

    1. « Muche », c’est cro mignon aussi !!!!!!!

      Et ……..a-t-il vu des « muches de Noël ? »

      Bisous tout plein mamyours : sabine.

      J’aime

  9. Je demandais tantôt a l’autre amie de « Berthe » de tes nouvelles et te voici avec des mots d’enfant qui nous donne ce si beau billet.
    Dés demain, nous irons approcher d’autres mouches voguant au pieds de la belle Dame de fer en représentation au bord de la Seine.

    Bise.

    Philippe.

    J’aime

  10. Bonsoir,
    Je me suis beaucoup amusée à la lecture de l’article d’autant que malgré mon grand désir d’avoir des petits-enfants je n’en ai pas mais c’est une décision qui ne m’appartient pas.
    Merci pour ce petit moment de plaisir
    Denise

    J’aime

  11. Une bien belle histoire pour signer ton retour ma chère Sabine. Surprenants mais rafraîchissants mots d’enfants, qui voyagent à tire d’ailes.
    Douces bises du soir au son mélodique de ta ritournelle
    Roger

    J’aime

  12. Bonjour Sabine,

    Que ça fait plaisir ce retour. Et sur ce mot enfantin adorable à souhait. Il me remet en mémoire ceux de mes frères et soeurs. Car, pour l’instant, je ne suis pas grand-mère.
    Merci chère sabine pour ce moment tellement agréable sur ta page

    Je t’embrasse
    Martine

    J’aime

  13. Chère Sabine,
    Les enfants nous émerveilleront toujours et on ne s’en lasse pas.
    Je pensais que tu allais nous faire dériver quelque part à bord des baseaux-mouches (bateaux-mouches ou bases aux mouches) mais c’est tout aussi magique.
    Espérant que tu ailles bien, je t’envoie mes plus amicales pensées et je t’embrasse.

    J’aime

  14. Très heureuse de te retrouver.
    Ces mots d’enfants sont des perles de bonheur qui apportent un doux sourire dans nos coeurs et que l’on garde éternellement ……ils font de magnifiques souvenirs.
    Un grand merci pour ce partage.
    A bientôt
    Je t’embrasse Sabine

    J’aime

  15. Ben oui ça vole donc c’est normal c’est un baseau 🙂 je trouve cela mignon, il a le temps d’apprendre tranquillement, l’essentiel c’est qu’il s’émerveille de se qui l’entoure, bises

    J’aime

  16. Hihi, peut-être était-ce un oiseau troglodyte, il sont à peine plus gros qu’une mouche enfin une grosse mouche 😉
    Ma petite fille qui a deux ans et demi, commence à prononcer correctement les sons, donc elle sait dire « coco » mais se refuse de dire « Paco » qui est le nom de notre chien, du coup elle l’appelle « Pabeau » 🙂
    Bisous ma belle d’âme!!!
    Domi.

    J’aime

  17. Une très jolie histoire contée avec humour et talent comme tu sais si bien le faire.
    Les enfants ont une fraicheur et une logique déconcertante, ce petit sera peut-être poète comme sa mamie, qui sait?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :