Quand la lune et le soleil ………

 

 

Dans un même matin, et au même moment, j’ai vu la lune et le soleil !

 

 

P1100667 (Copier)P1100668 (Copier)

 

 

 

La splendeur de cette rencontre a fait naître en moi une réflexion sur nous-même et l’harmonie possible de nos contraires …

 

 

En nous

il y a le feu et l’eau,

la brume et la lumière …

 

Nous ne sommes

ni tout à fait de sable,

ni tout à fait de glaise.

Nous sommes cette terre

que les saisons pétrissent ou fendent

et qui rêve entre deux grains

d’étoiles coloquintes

et du baiser des mimosas …

 

Et si

nous unissions nos contraires,

les faisant se rencontrer…

Nos yeux reconnaîtraient

dans le nacre des cascades

les gestes langoureux des flammes

et nos pas mèneraient

tous les océans de brouillard

vers d’uniques décors d’allumoirs !

 

(Sabine)

 

 

64 réflexions sur « Quand la lune et le soleil ……… »

  1. Ce n’était pas déjà l’éclipse, chère Sabine, mais ta vision intense d’un monde où les images te font signe, où les sentiments colorent ta vie, tes gestes, tes pensées, tes espoirs. Tu as ce don de vie et d’immatérialité si rare, et tes mots résonnent comme du cristal. Tu sèmes l’impalpable beauté.

    Merci très profond, chère Sabine, et pardon de répondre souvent en retard. Je suis le rythme de mon corps fatigué qui m’impose trop souvent un repos non voulu!

    Je t’embrasse tendrement,

    Lorraine

    J’aime

  2. Ce n’était pas déjà l’éclipse, chère Sabine, mais ta vision intense d’un monde où les images te font signe, où les sentiments colorent ta vie, tes gestes, tes pensées, tes espoirs. Tu as ce don de vie et d’immatérialité si rare, et tes mots résonnent comme du cristal. Tu sèmes l’impalpable beauté.

    Merci très profond, chère Sabine, et pardon de répondre souvent en retard. Je suis le rythme de mon corps fatigué qui m’impose trop souvent un repos non voulu!

    Je t’embrasse tendrement,

    Lorraine

    J’aime

  3. La dualité de nos contraires n’est pas toujours facile à vivre.
    Nous sommes fait de tant de choses qu’il faut savoir les manier avec dextérité.

    Merci de nous avoir fait part de ta réflexion.

    Bise.

    Philippe.

    J’aime

  4. La dualité de nos contraires n’est pas toujours facile à vivre.
    Nous sommes fait de tant de choses qu’il faut savoir les manier avec dextérité.

    Merci de nous avoir fait part de ta réflexion.

    Bise.

    Philippe.

    J’aime

  5. Bonjour Sabine, ta poésie est merveilleuse et tellement vraie, il faut la nuit pour apprécier le jour, les nuages pour aimer le soleil ,la laideur du pou pour admirer le papillon , quoique le pou a peut-être du charme, qui sait ? hi hi hi. Je te souhaite une journée emplie de bonheur.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :