Pierre feuille sises-oh …

 

Cueilleuse du tant dans l’invisible,

je suis retournée par ces sentiers, que vous connaissez maintenant aussi bien que moi, autour de mon village …

 

 

Le corps de cet arbre
m'invita à la danse, 

 

P1130032 (Copier)

 

 

 

et la blancheur de ces allées,

à la tendresse des anges ….

 

P1130034 (Copier)

 

 

 

Dans cette paume de maints,

j’y ai lu des voyages imminents,

et l’or de sa peau douce

est venue colorer mes pas …

 

P1130036 (Copier)

 

 

 

Mon crayon s’est mis à suivre

sur les écorces et les broussailles

des lignes de rail enchantées,

et dans le galbe du feuillage

des deltaplanes  en partance …

 

P1130086 (Copier)P1130045 (Copier)P1130072 (Copier)

 

 

 

En levant légèrement les yeux,

je vis qu’une étoile espiègle

s’était accrochée aux cheveux de ma poésie,

faisant de mon cahier

un herbier merveilleux …

 

P1130042 (Copier)

 

 

 

Pierres,

feuilles,

sises-oh

si haut…

 

Comme celle-ci,

avec son visage aux mille bouches

où je bus toutes les pluies d’été

et les chants de l’aurore,

me persuadant un peu plus

que toute la beauté du monde

était déjà dans notre regard !

 

P1130047 (Copier)

 

 

 

Ou celle-là encore,

gantée de rêves lunaires …

 Il émane d’elle

un parfum livresque

où Musset se ballade !

 

P1130051 (Copier)

 

 

 

Comme j’aimerais finir de mes mains ce cerceau,

pour le faire courir devant mes maux

et le parer d’herbe et de fleurs ….

 

P1130059 (Copier)

 

 

 

A ses mots, une caresse

se faufila dans mon apesanteur …

 

P1130055 (Copier)

 

 

 

Ils s’bécotaient

sur un coin d’histoire magique

en s’foutant pas mal

de mon oeil impudique …

 

P1130077 (Copier)

 

 

 

 

Fragile alliance,

entre les hommes et le vent,

que la lueur du soir

place à mi- chemin

entre muse endormie

et oeuvre de l’instant …

 

P1130064 (Copier)

 

 

 

Coeurs sensibles,

ne pas s’abstenir !

 

P1130067 (Copier)

 

 

 

Car l’hiver,

ivre-vert,

a un sang frais

qui bat dans ses arts-terre …

 

P1130070 (Copier)

 

 

 

Car …

je crois en cet autre regard

qui m’a fait débusquer

dans ce bois déserté,

à part-aimant vêtu d’amer,

sans ornement ni couleur,

l’âme de trésors égarés …

Et,

dans le tumulte de nos jours,

n’en est-il pas de même ?

Comme le hérisson a le coeur tendre,

et la châtaigne est un fruit délicieux,

sachons faire ce détour

vers l’âpreté des choses,

afin d’y lire le mot-doux

et découvrir l’avant-t’AIME

inspiré de l’art-heureux !

 

 

P1130078 (Copier)

 

 

Par-dessus nos épaules 

et l’alchimie de nos silences,

veille en pâtre oublié

ce seigneur de l’ombre  

« l’émerveillement » !

 

Dans ses rides coulent le ciel

et des mers apaisées.

Il élève nos errances

vers des crêtes ensoleillées,

et fait de nos humbles frusques,

usées par les traversées,

de somptueux tapis d’or-riant …

 

(Sabine)

 

 

46 réflexions sur « Pierre feuille sises-oh … »

  1. Sabine,

    Je suis émerveillée par la beauté des mots qui émane de chacun de tes mots qui se posent comme les feuilles de ton grand herbier de ce jour…

    Tu sais capter notre regard avec tes photos et nous captiver par tes écrits. Je me dis qu’il faut que tu voles encore plus haut et tu sais ce que je veux dire….

    Comme je suis bien sur le chemin de tes pensées, j’ai fait une halte ce soir chez toi, c’est reposant, je suis là au pieds des eucalyptus et j’écoute le gazouillement des oiseaux…

    Tu dois dormir à cette heure Pèlerine de mon cœur.

    Gros bisous

    EvaJoe

    J’aime

  2. Oui, il y a vraiment place à l’émerveillement à te lire Sabine et par ce fond de blog et toutes tes superbes photos, la beauté du monde s’offre aussi à notre regard ! Merci pour tant de BEAU !
    Bonne fin de semaine,
    Bisous♥

    J’aime

  3. ouf ! heureuse de te retrouver ici, de retrouver ton chemin tant aimé ma chère Sabine avec tes mots toujours si poétiques… un enchantement pour les yeux et les oreilles…. merci … merci de permettre une halte et le repos entre tes pages.. « et d’y lire le mot-doux »…je t’en brasse nature-aile-aimant … un agréable week-end. Den

    J’aime

  4. Bonjour Sabine,

    Sous ton regard émerveillé, chaque petit chef d’oeuvre de la nature devient sur le tapis de ta vie une broderie d’or, d’or-riant comme tu sais si bien le dire ! que ta merveilleuse broderie s’étende à tous les tapis de nos vies où nous pourrons nous étendre la joie dans le coeur !
    Bisous
    Blanche

    J’aime

  5. « toute la beauté du monde

    était déjà dans notre regard ».

    Et ce regard nous donne à voir le vivant saisi par l’objectif, le vrai qui souvent avance masqué, ce sang frais qui bats de ses arts-terre… et cela pour notre plus grand plaisir du matin.

    Amitiés.

    Carmen

    J’aime

  6. Bonjour Sabine,
    je contemple d’un oeil émerveillé toutes ces feuilles de l’hiver à qui tu donnes une vie poétique. J’ai adoré le deltaplane et aussi les étoiles. Je te remercie et te souhaite mille douces journées en attendant leprintemps. Bises ma belle

    J’aime

  7. Bonjour Sabine,

    l’hiver sous ta plume est tout joli, tout beau. Les feuilles sont des bijoux que tu as enchâssés de tes mots joailliers.

    J’aime t’accompagner dans tes balades sylvestres…

    La feuille… peut-être une façon d’aborder le thème que tu as lancé. je vais cogiter là-dessus

    Gros bisous de bonne journée chère Sabine
    😉

    J’aime

  8. Poésie caresse sur les pas de l’invisible
    où chantent mille merveilles…
    Il est des silences ridées
    qui jouent dans un murmure
    des symphonies irréelles emplies
    de notes d’espérance et de sourires en soleil…
    On suit pas à pas cet envol vers ailleurs
    sur la pointe de tes pas
    sur le bout de tes mots….

    J’aime

  9. Chère Sabine ,tes photos sont enchanteresses….Où puiser des mots pour les ajouter aux tiens ,de plus en plus intérieurs alors qu’ils parlent de cette nature qui t’enivre….Me promener là ,rencontrer Musset ne m’étonnerait guère….
    Je t’embrasse à coeur d’ailes !

    J’aime

  10. Hola peregrina Sabine. Como siempre me encantas con tu poesía y fotos. Muy precioso….¡una maravilla! El Apóstol Santiago puede ser orgulloso de tí. Un abrazo…Fabienne

    J’aime

  11. Bonjour dans mon petit matin Sabine ! De belles lignes pour chanter notre belle nature et tes photos d’errance me transportent dans ces endroits merveilleux ! bisous bon dimanche !

    J’aime

  12. Je t’ai suivi dans ta forêt, j’ai aimé toutes ces feuilles fées qui ont tourbillonné, qui se sont posées et nous ont entrainé dans leur course et leurs errances, j’ai adoré cette ballade nature où on oublie les laideurs du monde !
    Un coin de mon sous-bois dans Emprises de brises, Sabine
    Merci, je t’embrasse fort

    J’aime

  13. Tu es inégalable dans l’émerveillement, ma chère Sabine, que ce soit dans tes mots ou dans ta vision de la nature.
    Il me semble que je suis une aveugle à tes côtés, et que tu m’ouvres enfin les yeux !
    Es-tu sur cette terre parfois, ou bien toujours dans ce monde invisible pour moi ?
    Bisous et très bonne soirée.

    J’aime

  14. Une ode sensible et harmonique à la Nature qu’on écoute pas à pas au fil des tes mots… Joie de l’âme sereine, paisible qui regarde, observe, absorbe comme lait et miel….
    Un bien joli voyage que j’aime tout particulièrement !
    Je t’embrasse et à bientôt

    J’aime

  15. J’adore ta poésie , tes photos, tes jeux de mots, et la musique …
    Que du plaisir à voir à lire et à écouter…
    Merci Sabine
    J’avais mis mon blog en pause, un maçon devait venir chez moi faire des travaux , mais c’est remis à plus tard…
    Douce journée
    Bisous
    timilo

    J’aime

  16. Ton univers est poésie, beauté, douceur et partage ; on s’y sent bien, entouré de rassurantes Présences. L’En-bas y fait écho à l’En-haut en une délicate harmonie. Tu sais lire derrière l’apparence des êtres, et de tes mots nous murmurer leur chant secret.
    Gros bisous de nous deux
    Alain
    PS : J’ai vu ton second commentaire à mon dernier article et t’en remercie. Le premier était bien aussi . Il garde tout son intérêt.
    Tu verras bientôt ton héron métallique se poser au Rêve Bleu, mais chut ! 🙂

    J’aime

  17. Je suis donc sur ton nouveau blog? je n’avais remarqué que le changement de bannière… les mots, impressions, sensations , vibrations, sont les mêmes qu’hier et que demain sans doute…
    Ne change pas, tes lignes sont des chemins que j’aime emprunter avec calme et sérénité…. et tes forêts parlent la langue des miennes….
    Je t’embrasse et je m’abonne
    Bises amicales

    J’aime

  18. Oui chère Sabine la beauté du monde est dans notre regard mais surtout dans le tien qui sait capter dans la mort somptueuse des feuilles, la rudesse des écorces, le mystère des brumes, l’essence de la vie qui nourrit nos rêves et nous pousse à aller à sa rencontre sur les chemins …..

    Beau week end riche de rencontres …

    J’aime

  19. Tout est montré à qui sait voir mais le monde nous apprend à aller vite, toujours plus vite, consommer pour être heureux. Ne pas être dans ce diktat, c’est un peu, se marginaliser. J’ai fait le choix, comme toi, d’être au monde, sensible à son appel, au cycle des saisons, à la vie à la mort rencontrés dans la nature, au chant des oiseaux et du vent, à celui de la pluie sur les feuilles et qui me garde en vie. Mes contemporains, je ne les fuis pas, je les regarde simplement parfois gâcher leur vie pour peu de choses.
    Ton espace me plait bien. Merci de l’avoir voulu accueillant au passant que je suis.
    Amitiés.

    Roger

    J’aime

  20. Merci de nous offrir cet inestimable voyage au coeur de la nature que tu aimes tant dont tu connais chaque battement. Un voyage où il est possible de s’accomplir en communiant au creux de nos mains remplies d’amour à portée du monde. Bisous et douce soirée Sabine.

    J’aime

  21. Coucou Dame Sabîne La Pèlerîne !!! Sourîre
    Tu sais décrire magistralement la Magie & les Mystères de Dame Nature… Je suis sure qu’en secret, elle t’a appris son langage… Immense Sourire
    Et heureusement pour Nous, tu n’as pas une once d’égoïsme en Toi & tu partages, tendrement, délicatement, Amicalement… Sourire Tendresse
    Si Dame Nature est une Reine Magique, je suis sure que tu es l’une de ses Fées… Protégée par un Joyeux Lutin Bonheur Grand Gardien de Ton Coeur… Intense Sourire
    Merci pour la féerie de tes images et la magie de tes si belles Phrases… Sourire Reconnaissant
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

    J’aime

  22. L’émerveillement est en toi, chère Sabine, et tu nous le transmets par tes mots, tes images, tes rêves, tous ces trésors que tu lances sur tes pas et qui nous enchantent. Ce bel hiver que tu lus contes vis en toi et autour de toi et le miracle de ta plume veut qu’à notre tour nos soyons envoûtés.

    Merci pour ces feuillets d’émotion que tu nous offres. Ils nous rendent le coeur plus chaud et nous apprennent à « voir » l’invisible, si présent pourtant quand on regarde avec le coeur.

    Je t’embrasse fort, chère Sabine,

    Lorraine

    J’aime

  23. C’est très bau ce que tu écris Sabine. Tu communies chaque instant avec la nature. C’est un appel à la paix intérieure. Le choix des photos est superbe. Gros bisous et douce soirée.

    J’aime

  24. Bonjour Sabine
    Parcourir tes mots où les rimes en feuilles légères s’accrochent à mon regard
    Aller d’arbre en arbre sur le chemin de la vie
    Et goûter chaque instant de bonheur dont tu distille l’essence en poèsie
    Merci
    Bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :