Saoûl-verre

 

 

« Puise l’Oh de source,

celle qui t’abreuve chaque jour

du flot de tes enchantements … »       

(Ecrit le 25/02/2020  : SAB-Lyse)

 

Fantastiques gorgées à toutes et à tous, je vous aime !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

A peine cette pensée fut-elle déposée sur le papier qu’une pluie diluvienne se mit à tomber …

Elle était très belle, divinement sauvage, emportée par le vent comme si tout devait être majestueusement purifié, lavé par la cascade des cieux !

De l’une de mes fenêtres, je respirais cette féerie d’un autre monde, contemplant au dehors une peuplade d’aigrettes, chacune suprêmement recueillie dans la force de l’instant et constellant le champ de mystérieuses statues d’albâtre …

 

 

 

 

14 réflexions sur « Saoûl-verre »

  1. Bonjour Sabine,
    Oui, j’y ai bu ces gorgées. Bienfaisante pluie que celle-là ! Je t’entends respirer contemplant ces aigrettes ! Il sent bon ce billet tout plein de douceur !
    Bon jeudi,
    Bisous♥

    J’aime

  2. Tombe la pluie, gouttelettes de cristal
    Où se cachent donc les petits passereaux ?
    Les aigrettes semblent ne pas craindre les trombes d’eau
    Merci pour cette fraicheur et pour la musique

    Le jour choit dans l’eau qui dégouline
    L’absence demeure…

    J’aime

  3. Toujours une grande douceur qui émane de tes écrits, de ta musique, de ta pensée en général…
    Continue car nous en avons besoin par les temps qui courent, qui courent, qui courent bien trop vite !

    Dorothy

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :