Ecu-aile du temps ….

 

Pour la communauté des « Passeurs de mots » dont le thème de juillet est :

vacances, voyage, dépaysement …

 

Et je dédie également ce poème à deux amis pèlerins, ceux du « pays des vautours », qui partent sur le chemin très bientôt !

 

 

P1090981 (Copier)

 

Bachat de Lardeyrol (Haute Loire)

 

 

 

Un beau jour attendre…

Attendre que vienne à soi le temps

et redevenir enfant en écoutant ses pas …

 

Attendre, hâte-tendre,

et se frayer des jardins merveilleux

dans le sillon des pierres.

Près de l’abreuvoir, fermer les yeux,

et se fondre dans la terre

comme un doux ver luisant.

Voir surgir de l’eau

tous les diamants du monde,

le soleil, les étoiles et les rires des passants.

Chanter dans son coeur

des valses et des berceuses,

entendre danser la pluie

dans les rêves d’une fougère

et se sentir enfin heureux

d’ETRE

cet animal errant

qui boit dans un calice d’Oh

le nectar du temps !

 

(Sabine)

 

 

42 réflexions sur « Ecu-aile du temps …. »

  1. Bonsoir poétesse…. 😉 Se retrouver un jour d’été là où l’on a grandi… hélas ma maison d’enfance à été détruite… à la place une villa… ! Mais je la revois souvent en fermant les yeux…. Merci, bises de JB

    J’aime

  2. Bonsoir poétesse…. 😉 Se retrouver un jour d’été là où l’on a grandi… hélas ma maison d’enfance à été détruite… à la place une villa… ! Mais je la revois souvent en fermant les yeux…. Merci, bises de JB

    J’aime

  3. Bonsoir,

    Un lieu enchanteur et aussi émouvant car dans sa pierre, dans sa terre on entend les cris d’hier, les paroles de ceux qui passent, les joies, les peines, tous ceux qui sont venus se ressourcer dans cet Ecu-aile…..

    Quel délicieux moment que de lire tes mots et les associer aux images, je me revois dans des lieux semblables, et j’allais poster cette semaine un bachat où je me suis arrêtée pendant mes vacances chez moi.

    Un lieu ou les souvenirs se bousculent et où j’entend et imagine les cris des enfants qui naguère venaient jouer près de cet abreuvoir. Ils ont 22 ans de plus…..

    Belle soirée et gros bisous de ta grande soeur des mots.

    EvaJoe

    J’aime

  4. Bonsoir,

    Un lieu enchanteur et aussi émouvant car dans sa pierre, dans sa terre on entend les cris d’hier, les paroles de ceux qui passent, les joies, les peines, tous ceux qui sont venus se ressourcer dans cet Ecu-aile…..

    Quel délicieux moment que de lire tes mots et les associer aux images, je me revois dans des lieux semblables, et j’allais poster cette semaine un bachat où je me suis arrêtée pendant mes vacances chez moi.

    Un lieu ou les souvenirs se bousculent et où j’entend et imagine les cris des enfants qui naguère venaient jouer près de cet abreuvoir. Ils ont 22 ans de plus…..

    Belle soirée et gros bisous de ta grande soeur des mots.

    EvaJoe

    J’aime

  5. Le nectar du temps…belle image qui me murmure bien des nostalgies….Un été tout en tourments pour moi. Je pensais à t’envoyer un mail hier,et comme souvent….te voici !
    Chère Sabine je t’embrasse de tout mon coeur. ( Le pays des vautours, les vautours je les aime beaucoup …)

    J’aime

  6. Le nectar du temps…belle image qui me murmure bien des nostalgies….Un été tout en tourments pour moi. Je pensais à t’envoyer un mail hier,et comme souvent….te voici !
    Chère Sabine je t’embrasse de tout mon coeur. ( Le pays des vautours, les vautours je les aime beaucoup …)

    J’aime

  7. Une source où venir étancher sa soif
    d’être et de vivre
    dans une « hâte-tendre »
    Imaginer des chemins
    qui dansent sous les gouttes de pluie
    ou les éclats de soleil…
    Rire des échappées douces,
    cueillir des fleurs
    dans des clairières « pot en ciel »
    et s’envoler sur des fils d’eau!….
    Tout est douceur
    sur tes chemins de partage…

    Amitiés

    J’aime

  8. Une source où venir étancher sa soif
    d’être et de vivre
    dans une « hâte-tendre »
    Imaginer des chemins
    qui dansent sous les gouttes de pluie
    ou les éclats de soleil…
    Rire des échappées douces,
    cueillir des fleurs
    dans des clairières « pot en ciel »
    et s’envoler sur des fils d’eau!….
    Tout est douceur
    sur tes chemins de partage…

    Amitiés

    J’aime

  9. Le nectar du temps, oui, c’est aussi chanter dans son coeur des notes qui dansent, des danses qui chantent, des airs inconnus, des mots inventés, des émotions habillées de rose, des souvenirs de soie, la pluie sur les corolles, et les corolles dans le soleil. Il faut quelquefois attendre, tu as raison; l’ineffable choisit son heure. Mais quand l’heure est là, rien ne compte que cette ivresse intérieure de vivre et d’éprouver, de toutes ses forces, la beauté de l’instant.
    Je t’embrasse, chère Sabine,
    Lorraine

    J’aime

  10. Le nectar du temps, oui, c’est aussi chanter dans son coeur des notes qui dansent, des danses qui chantent, des airs inconnus, des mots inventés, des émotions habillées de rose, des souvenirs de soie, la pluie sur les corolles, et les corolles dans le soleil. Il faut quelquefois attendre, tu as raison; l’ineffable choisit son heure. Mais quand l’heure est là, rien ne compte que cette ivresse intérieure de vivre et d’éprouver, de toutes ses forces, la beauté de l’instant.
    Je t’embrasse, chère Sabine,
    Lorraine

    J’aime

  11. Bonsoir ma belle d’âme!!!
    Me voici enfin, j’ai réussi à me frayer un chemin dans ces journées bien remplies!!! Il est t’ouvert dit donc ton abreuvoir, il appelle à la quiétude de quelques instants, je m’y attarderais bien 😉
    Hélas le devoir, toujours le devoir m’attend 😉
    Je t’embrasse ainsi que ta charmante petite famille et te dis à très bientôt ici ou ailleurs!!!
    Bisous
    Domi.
    Regarde cette photo, elle a été prise à Bruxelles, c’est le point de départ du pèlerinage de Compostelle et je compte bien suivre sa direction prochainement 🙂
    http://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/q83/p417x417/60664_10152606542267660_5738744299398402605_n.jpg?oh=8b68a8267fbe666ebac1c59a5b4667af&oe=548BEDAB&__gda__=1418043745_b648e97ff42d68a76aa95a0178391352

    J’aime

  12. Bonsoir ma belle d’âme!!!
    Me voici enfin, j’ai réussi à me frayer un chemin dans ces journées bien remplies!!! Il est t’ouvert dit donc ton abreuvoir, il appelle à la quiétude de quelques instants, je m’y attarderais bien 😉
    Hélas le devoir, toujours le devoir m’attend 😉
    Je t’embrasse ainsi que ta charmante petite famille et te dis à très bientôt ici ou ailleurs!!!
    Bisous
    Domi.
    Regarde cette photo, elle a été prise à Bruxelles, c’est le point de départ du pèlerinage de Compostelle et je compte bien suivre sa direction prochainement 🙂
    http://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/q83/p417x417/60664_10152606542267660_5738744299398402605_n.jpg?oh=8b68a8267fbe666ebac1c59a5b4667af&oe=548BEDAB&__gda__=1418043745_b648e97ff42d68a76aa95a0178391352

    J’aime

  13. Bonjour Sabine,

    Un bel écrit que tu dédies à tes deux amis qui partent au « pays des vautours ». C’est toujours agréable de venir s’abreuver à la source de tes mots. Quelques notes qui nous enchantent, comme toujours, ton écriture. Tu nous redonnes l’espoir avec beaucoup de tendresse pour un TEMPS bien meilleur que celui que nous avons. Gros bisous et doux dimanche. Corinne.

    J’aime

  14. Bonjour Sabine,

    Un bel écrit que tu dédies à tes deux amis qui partent au « pays des vautours ». C’est toujours agréable de venir s’abreuver à la source de tes mots. Quelques notes qui nous enchantent, comme toujours, ton écriture. Tu nous redonnes l’espoir avec beaucoup de tendresse pour un TEMPS bien meilleur que celui que nous avons. Gros bisous et doux dimanche. Corinne.

    J’aime

  15. Hier je suis allée marcher le long du Blavet vers Hennebont et … j’ai croisé sur un portillon une coquille Saint Jacques puis sur un poteau la petite coquille stylisée avec la marque du GR. Pèlerin un jour pèlerine toujours. La Bretagne est merveilleuse.
    Bisous Sabine

    J’aime

  16. Hier je suis allée marcher le long du Blavet vers Hennebont et … j’ai croisé sur un portillon une coquille Saint Jacques puis sur un poteau la petite coquille stylisée avec la marque du GR. Pèlerin un jour pèlerine toujours. La Bretagne est merveilleuse.
    Bisous Sabine

    J’aime

  17. Merci pour cette dédicace.
    Le poème fait beaucoup rêver d’eau.
    Sur le chemin se fut le désert, et l’eau nous a fait bien rêver!!!!!!!
    C’est le plus sûrement dans ce décor que tu acquiers la certitude que l’eau est la vie.

    Bonne journée à tous.

    Bisous.

    J’aime

    1. Trop drôle et tu vois, justement, vous auriez dû lire mon poème avant de partir !
      Vous auriez eu l’eau en rêve tout le temps, mes mots et mon abreuvoir vous auraient maintenus en joie et en éveil …. (A croire même qu’il était fait pour vous, RIRES !)

      Bisou bisou : sabine.

      J’aime

  18. Merci pour cette dédicace.
    Le poème fait beaucoup rêver d’eau.
    Sur le chemin se fut le désert, et l’eau nous a fait bien rêver!!!!!!!
    C’est le plus sûrement dans ce décor que tu acquiers la certitude que l’eau est la vie.

    Bonne journée à tous.

    Bisous.

    J’aime

    1. Trop drôle et tu vois, justement, vous auriez dû lire mon poème avant de partir !
      Vous auriez eu l’eau en rêve tout le temps, mes mots et mon abreuvoir vous auraient maintenus en joie et en éveil …. (A croire même qu’il était fait pour vous, RIRES !)

      Bisou bisou : sabine.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :