En écoutant le vent

 

 

J’ai pris, en ce dimanche d’un froid cuisant comme le fouet,  ce chemin ordinaire et fort bitumé, entre marécages et maïs, où l’on a instantanément tendance à penser qu’il ne s’y passera désespérément rien …

Et comme le vent ne cessait de parler, de « me » parler peut-être, je me suis imaginée une histoire …!

 

C’est l’histoire du vent qui me demandait d’en faire le prétendant  le plus rayonnant, le plus épanoui, au bal de l’hiver…

Alors, j’ai cherché sur le chemin les plus séduisants effets qui pourraient orner son grand chapeau !

 

D’après vous, qu’aurait-il choisi ?

 

J’en ai trouvé, pour ma part, quelques-uns susceptibles de lui plaire …

 

Et ma ballade toute ordinaire et presque triste,  au visage exsangue, emmitouflé dans son vieux châle aux couleurs défraîchies,  a pris soudainement des airs de « princesse délicieusement mystérieuse  » !

 

Voyez un peu ce que j’ai confectionné pour ce danseur hors norme :

 

 

Venue d’en Oh !

une pétale d’arbre

et en île d’herbe

une fleur paréo …

 

 

P1080968 (Copier)P1080993 (Copier)

 

 

 

Une boucle folle

éprise de safran

et un regard d’enfant

à l’effet tourne-sol …

 

 

P1080984 (Copier)P1080979 (Copier)P1080988 (Copier)

 

 

 

 

Un bel harmonica

en accroche-merveilles

pour rêver de java

sur une or-éole de soleil …

 

 

P1080987 (Copier)P1090004 (Copier)

 

  

 

Et j’ai même trouvé celle qui l’accompagnerait à ce bal de l’hiver …

Elle dormait sereinement

la paupière lourde baissée.

Sa petite bouche d’ange

et son nez effacé

inspirerait mille menuets !

 

 

P1080983 (Copier)

 

 

 

 

Laissons-nous 

vibrer, valser, bercer

étourdir, rire et dire …

Et peut-être que

tout ce que l’on croyait insensé

ou nommait  féerie

n’est finalement pas si loin de nous,

juste à côté !

 

 

Il glisse, il roule alors

à flanc de splendeur

comme des lianes de fleurs !

Ce sont nos yeux et notre coeur

qui coulent

sur les chemins du monde,

faisant naître à la ronde

entre les douces pierres de l’âme

des symphonies de cascades

qui enchantent

et se laissent enchanter …

Soyons comme l’enfant

lui non plus ne cherche rien,

il se laisse juste emporter

par le souffle des êtres 

et des choses,

leur chant mélodieux

ou engagé !

A la seule différence

que lui  sait

y prêter l’oreille

et que son oreille

sait entendre

et écouter …!

 

(Sabine)

 

 

———————

 

 

J’offre cette page à mon amie « Evajoe », pour illustrer la rencontre de mots proposée au sein de sa communauté   et dont le thème est :

« la plume et le rêve »

 

La plume est voyageuse

et le rêve baroudeur !

Tous deux formant un duo fabuleux,

gourmands comme ils sont d’instants authentiques,

que la sérénité éveille et nourrit ….

 

Je n’ai pu faire autrement que d’illustrer de photos !

Car, comme souvent chez moi, la photo concrétise le rêve de ma plume …

(j’espère ne pas être « hors sujet » !)

 

Je crève d’envie, moi aussi, de créer ma communauté !

Elle s’appelerait :   » sur les chemins d’oh « 

Vous viendrez y poser, entre autres,  tous vos grands et petits rien

qui enchantent votre vie …

 

Mais le temps me manque déjà terriblement pour réussir à tout concilier …

Alors,  avec une communauté en plus (!!!)

 

J’espère pouvoir …

un jour …

« Un jour, un rêve » !

 

 

86 réflexions sur « En écoutant le vent »

  1. Bonjour Sabine, je t’imagine très bien marchant avec un pas de danse au rythme des souffles du vent, le regard lumineux penché sur les merveilles de Dame Nature !
    je te remercie infiniment pour ce féerique partage !
    Parmi ces merveilles, j’ai choisi la fleur paréo, ce fruit du fusain qui est pour moi le plus beau fruit de l’hiver, et la petite fée qui sommeille, la paupière alourdie, au pied de l’arbre endormi !
    Je t’embrasse et te souhaite une beau weekend presqu’hivernal !
    Blanche

    J’aime

  2. Bonjour Sabine, je t’imagine très bien marchant avec un pas de danse au rythme des souffles du vent, le regard lumineux penché sur les merveilles de Dame Nature !
    je te remercie infiniment pour ce féerique partage !
    Parmi ces merveilles, j’ai choisi la fleur paréo, ce fruit du fusain qui est pour moi le plus beau fruit de l’hiver, et la petite fée qui sommeille, la paupière alourdie, au pied de l’arbre endormi !
    Je t’embrasse et te souhaite une beau weekend presqu’hivernal !
    Blanche

    J’aime

  3. en toute circonstance
    saisir l’essence des choses
    et tricoter les mots
    oh les écharpes moelleuses
    parfumées d’ élans du cœur !
    Merci Sabine pour cette randonnée si poétiquement contée, une cure d’émerveillement magique dans le gris de ce jour …
    Je t’embrasse très fort,
    Plume .

    J’aime

  4. en toute circonstance
    saisir l’essence des choses
    et tricoter les mots
    oh les écharpes moelleuses
    parfumées d’ élans du cœur !
    Merci Sabine pour cette randonnée si poétiquement contée, une cure d’émerveillement magique dans le gris de ce jour …
    Je t’embrasse très fort,
    Plume .

    J’aime

  5. Je te retourne le compliment: Su per be!!!
    Encore plus rêveuse… plus haut perchée , dirait un de mes amis… mais il ne connait rien à l’imaginaire….. nous, nous savons que partout des yeux nous observent et nous guident vers ces moments de bonheur qui nous viennent de rien ou de pas grand chose!
    Plein de bises- houx aussi … ouille ! ça pique! HI HI HI ….

    J’aime

  6. Je te retourne le compliment: Su per be!!!
    Encore plus rêveuse… plus haut perchée , dirait un de mes amis… mais il ne connait rien à l’imaginaire….. nous, nous savons que partout des yeux nous observent et nous guident vers ces moments de bonheur qui nous viennent de rien ou de pas grand chose!
    Plein de bises- houx aussi … ouille ! ça pique! HI HI HI ….

    J’aime

  7. Chère poétesse moi je me régale de tes mots de ton monde où le réel se mêle à ta poésie. Je suis toujours transportée par ta façon de les transformer. ce bal d’hiver où tu nous convies je l’ai vu moi aussi au fil de ton histoire légère comme la plume au vent fut-il glacial !
    je dépose au pied de l’arbre vert une brassée de bisous qui s’envoleront et sauront, j’en suis certaine te retrouver.
    Bonne soirée sabine !

    J’aime

  8. Chère poétesse moi je me régale de tes mots de ton monde où le réel se mêle à ta poésie. Je suis toujours transportée par ta façon de les transformer. ce bal d’hiver où tu nous convies je l’ai vu moi aussi au fil de ton histoire légère comme la plume au vent fut-il glacial !
    je dépose au pied de l’arbre vert une brassée de bisous qui s’envoleront et sauront, j’en suis certaine te retrouver.
    Bonne soirée sabine !

    J’aime

  9. Je me suis envolée avec le vent, avec toi, dans le mystère des mots-fées, dans la couleur des arbres-refuges, j’ai entendu chanter les anges et des fleyrs invisibles m’ont souri depuis leur cachette. Merci de nous entraîner ailleurs, dans ton monde, chère Sab ine, où nous découvrons toujours l’introuvable rayon de joie et la douceur du clair de lune.
    Mille bisous affectueux,
    Lorraine

    J’aime

  10. Je me suis envolée avec le vent, avec toi, dans le mystère des mots-fées, dans la couleur des arbres-refuges, j’ai entendu chanter les anges et des fleyrs invisibles m’ont souri depuis leur cachette. Merci de nous entraîner ailleurs, dans ton monde, chère Sab ine, où nous découvrons toujours l’introuvable rayon de joie et la douceur du clair de lune.
    Mille bisous affectueux,
    Lorraine

    J’aime

  11. Au son d’Amazing Grace, le vent m’a soufflé de venir jusqu’à toi Sabine.
    C’est joli, c’est pur, c’est poétique… Comme l’enfant, je tends mon oreille et j’écoute. Je ressens. Je me laisse porter, par tes mots, par ta poésie.
    Merci.
    Une grande liasse de douces pensées que je laisse au vent… pour toi.
    Gros bisous.
    Marie

    J’aime

  12. Au son d’Amazing Grace, le vent m’a soufflé de venir jusqu’à toi Sabine.
    C’est joli, c’est pur, c’est poétique… Comme l’enfant, je tends mon oreille et j’écoute. Je ressens. Je me laisse porter, par tes mots, par ta poésie.
    Merci.
    Une grande liasse de douces pensées que je laisse au vent… pour toi.
    Gros bisous.
    Marie

    J’aime

  13. Ceux qui me connaissent un peu, savent mes points faibles
    Mon dos est trop douloureux ces jours-ci pour que je reste assis assez de temps pour écrire..
    A regrets je mets mon blog en pause quelques jours, le temps d’aller mieux.

    Pour ceux aiment trop ma poésie, je publie et même je réécris d’anciens poèmes sur
    mon blog de blogspot…….
    http://zitop.blogspot.fr/

    A bientôt mes Ami(e)s…..j’espère
    Bisous

    timilo

    J’aime

  14. Ceux qui me connaissent un peu, savent mes points faibles
    Mon dos est trop douloureux ces jours-ci pour que je reste assis assez de temps pour écrire..
    A regrets je mets mon blog en pause quelques jours, le temps d’aller mieux.

    Pour ceux aiment trop ma poésie, je publie et même je réécris d’anciens poèmes sur
    mon blog de blogspot…….
    http://zitop.blogspot.fr/

    A bientôt mes Ami(e)s…..j’espère
    Bisous

    timilo

    J’aime

  15. Le rêve se glisse dans la nature qui nous entoure et la promenade ,quand nous ouvrons nos yeux et nos oreilles, nous révèle de bien belles choses. Merci d’avoir partagé, en mots et en photos, cette balade avec nous.
    Je viens de choisir le poème que je dédie à ce thème « La plume et le rêve ». Le voici : « Pour toutes les sidonie… »
    (le titre n’a pas pu être noté sur la liste)

    J’aime

  16. Le rêve se glisse dans la nature qui nous entoure et la promenade ,quand nous ouvrons nos yeux et nos oreilles, nous révèle de bien belles choses. Merci d’avoir partagé, en mots et en photos, cette balade avec nous.
    Je viens de choisir le poème que je dédie à ce thème « La plume et le rêve ». Le voici : « Pour toutes les sidonie… »
    (le titre n’a pas pu être noté sur la liste)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :