Histoire d’un ruisseau

 

                    A l’Amour.. à l’Histoire et à un monde meilleur !    

 
A 5 kms environ de notre « petit nid », il est un charmant ruisseau qui , à lui seul, alimentait 6 moulins !
Il n’alimente plus aujourd’hui que les bassins du château de la Roche-Courbon. Parsemé de boue, de ronces et de branches rebelles, nous l’aimons sous son aspect canaille et son allure bohème … voici l’histoire du .. »Bruant » !
 
DSCF3555DSCF3556DSCF3558DSCF3562img125
 
Variante du GR 360, on l’emprunte par une étroite sente au sol tourbeux faite de lianes et de broussailles. Petit coin sauvage aux parfums de marais où lianes et nénuphars se marient …
 
 
 
 
DSCF2035DSCF2041DSCF2047DSCF2052DSCF2054DSCF2056DSCF2057DSCF2061DSCF2064
 
 
…j’ai entendu des enfants rire et jouer avec l’eau, alors comme je m’ennuyais un peu dans mon îlot somptueux, je suis venu à leur rencontre, et les ai suivis longtemps, longtemps … Je suis un magnifique cygne royal et occupe mes longues journées à déambuler dans les bassins du Château.

Mais, au fait, quelle histoire se cache derrière cet illustre château …celle d’un appel ! Celui de Pierre Loti dans le Figaro du 21 Octobre 1908, qui disait ceci .. »Qui veut sauver de la mort une forêt, avec son château féodal campé au milieu, une forêt dont personne ne sait plus l’âge …le château de la Belle au Bois Dormant … » Il fut entendu par un jeune industriel, Paul Chénereau, qui lui redonna vie !

 
 
 
 
img120DSCF2031
 
…chiens, enfants en ressortent … »tout noirs de vase » !
Le fond du Bruant peut être dangereux, parfois mouvant ! Des grands pères nous racontèrent qu’une charrette attelée par des boeufs s’enfonça en bas des grottes bordant le château. Le jardin du château lui même est construit sur une partie mouvante.
 
 
 
 
DSCF3577DSCF3578DSCF3579DSCF3580DSCF3581DSCF3583DSCF3584
 
Merci pour les ravissantes petites fleurs de ton fraisier !
Passant, pèlerin, si un jour tu passais par le Bruant, après avoir quitté ses berges par la droite pour gagner dans un bois, pris des petites routes, des chemins en lisière, et des sentes aux allures de jungle, tu parviendras à une stabulation …juste après, le GR te fera tourner sur une petite route à droite qui plonge en plein coeur du petit « hameau de la Charrie » !
Là, un épagneul très certainement fugueur et toujours attaché te saluera au passage. Jolis préaux, rideaux ou balconnières ..il y règne un petit air d’antan et, après avoir passé la petite pancarte « chemin du Bruant » et parcouru à peine 1 km en ligne droite, essaies de ne pas effacer de ta mémoire cette histoire et contemple d’un oeil empli de tendresse la dernière maison sur la gauche, entourée d’un muret laissant entrevoir un jardin en hauteur mêlant quelques arbres, fleurs et joli potager !

C’est avec le même regard qu’hier nous nous sommes approchés …D’ordinaire à l’affût du passant, un merveilleux grand père vient nous aborder ! Mais, hier, en ce dimanche d’automne où les jours commencent à s’engourdir, c’est uniquement notre présence qui le fit sortir lentement de sa tanière ce charmant grand père de 83 ans dont nous nous souvenions qu’il avait été 1er en composition française et obtenu le Certificat d’Etudes avec mention ! Parvenus à hauteur de la maison, j’avoue qu’une soudaine tristesse m’envahit de ne plus apercevoir âme qui vive ! Alors quelle ne fut pas notre joie de le revoir se diriger vers nous, péniblement aidé de sa canne, et de le réentendre à nouveau d’un ton toujours aussi juste nous chanter un air de sa composition, aux paroles d’une beauté et d’une naïveté infiniment poétiques …chanson parlant de la Charrie et du Bruant, qui fut sans nul doute fredonnée par maintes et maintes bonnes âmes du pays ! Il en composa bien d’autres comme celle sur « la vallée » un village avoisinant …mais son coeur revenait toujours vers les murmures du Bruant que, bien plus jeune, il survola à 70 mètres du sol, tel un oiseau emporté par sa plume, dont il se séparait rarement …c’est à ce moment là qu’il commença à composer sa chanson sur le Bruant, dans les nuages, et qu’il put alors le comparer à « ..un beau fil d’argent entourant la forêt.. »!

…merci, magnifique grand père, d’être encore là pour nous ravir de tes chansons, de ta bonne humeur et de ta poésie !
 
 
 
 
DSCF3559DSCF3575DSCF3564
 
 
C’était l’histoire d’un chemin regorgeant de libellules et d’écrevisses au printemps …mais on y trouve aussi mûres, arbres pleins de jouvence, menthe sauvage, idylliques papillons bleus …et
 
 
 
DSCF1724DSCF3566img121img122img123img124DSCF2068DSCF2070DSCF2461DSCF2462DSCF2463DSCF2465DSCF2466DSCF2469DSCF2471DSCF2472
 
 
 

       une tonne d’amour …!      

 

——————–

 

Au moment où je vous écris, bien des années ont passé depuis ce billet au visage d’album affectif !

Depuis …

certains ne sont plus comme le papi, dont la fin fut des plus imprévisibles et dramatique, ou …mon fils.

Depuis aussi …

Le Bruant n’a cessé de m’inspirer, faisant naître sur mes pages des contes poétiques et envolés, inspirés de ce ruisseau à la magie quasi surnaturelle !

Chaque pas, chaque regard, chaque souffle que je sculpte sur sa peau d’indigène grandit notre histoire d’amour , et je me demande finalement si cette magie, évoquée à l’instant, ne se dévoilerait pas que pour nous deux, tant lorsque nous nous retrouvons nos mots deviennent fous, nos silences artistes et nos rêves féeriques …

Rien que nous deux, le ruisseau et moi, dans ce décor inculte et au coeur de notre déraison….

Et peut-être une autre présence, que je sens si délicieusement proche à chaque fois  …….

 

 

6 réflexions sur « Histoire d’un ruisseau »

  1. 23 Sept., 2008

    Le mariage du texte et des images me donnent des frissons, que de souvenirs partagés et qui ici prennent des allures de partage, de fêtes , ton blog va devenir ce que tu veux en faire, tu voles
    enfin de tes propres ailes..Je suis près de. toi, et , je m’imagine parcourant ce chemin en votre compagnie, rencontrant ce vieux monsieur qui sait redonner son savoir aux générations qui passent
    auprès de lui….

    J’aime

  2. Bonjour Sabine, je remonte à la source …et découvre ce fabuleux Bruant et un magnifique château sauvé lui aussi des eaux..beaucoup de châteaux se retrouvent dans un pitoyable état car trop
    onéreux à entretenir..

    J’adore ces sentiers de randonnée complètement « perdus », si sauvages..les chemins de GR sont toujours si surprenants..et toujours de belles rencontres !!!

    Bises!

    J’aime

  3. Coucou c’est moi, les photos sont géniales. Je trouve avoir un peu maigri dessus non ??????? Bon, je vous vois rigoler d’ici, j’ai rien dit …
    juste vous souhaiter une bonne continuation pour ce blog, il est super ! Bisous bisous
    Ps: j’ai plein de nouveaux articles sur mon blog, allez voir et laissez des coms si possible bisous bisous

    J’aime

  4. Chère Sabine merci pour ce partage foisonnant où je me perds un peu dans le flot d’images…Le Bruant , charmant parcours de ruisseau…Toujours bien attirant cette eau qui se coule et serpente…Mes amicales pensées pour toi et les tiens. Jour doux et brumeux . Je t’embrasse…

    J’aime

Répondre à Gwen Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :